Bulletin Cyber-Bulletin
Université de Moncton
Précédent Pause Suivant
  Campus de Moncton  
 
Suivez-nous

Emplois d'été et régime coop

La formation en biologie ne s'arrête pas aux cours offerts pendant les semestres universitaires. Les emplois d'été en biologie représentent une autre occasion d'acquérir de l'expérience dans la profession et de se faire connaitre auprès de futurs employeurs potentiels.  Le Service d'avis d'emploi de l'Université peut offrir une aide substantielle dans l’obtention d’un emploi d’été dans les différents domaines de la biologie.

 

Une autre façon d'obtenir des emplois d'été valorisant dans le domaine est par l'intermédiaire du régime coopératif.  Les programmes de spécialisation et de majeure-mineure en biologie peuvent être suivis sous le régime coop.  Pendant l'année scolaire, les étudiantes et étudiants coop  suivent les mêmes cours que ceux et celles des programmes réguliers.  Ils doivent aussi suivre des ateliers visant à faire d'eux de meilleurs employés.  L'été, les choses deviennent particulièrement intéressantes: le Bureau de l'enseignement coopératif aide les étudiantes et étudiants coop à se trouver un emploi d'été (un stage de 12 semaines minimum) dans leur domaine. La performance de l'employé est évaluée sous la forme "succès" ou "non-succès" et compte comme un cours additionnel.

À partir de la deuxième année à l'Université, les étudiantes et étudiants des programmes réguliers qui ont maintenu une moyenne cumulative minimale de 2,7 sur 4,3 peuvent transférer au programme coop.  Ils feront des stages à la fin de leur 2e, 3e et 4e années, pour un total de trois stages d'été en milieu de travail pendant leurs études.  Ces stages sont rémunérés au même titre qu'un emploi d'été régulier.

 

Voici quelques exemples d'emplois d'été obtenus par nos étudiantes et étudiants coop en biologie dans le passé:

Inventaire de la faune à la Estacion de Biologia Chamela, au Mexique.

Naturaliste-interprète à l'Aquarium et centre marin du Nouveau-Brunswick, à Shippagan.

Chercheur sur un futur projet de maitrise portant sur l'utilisation de deux protéines comme agents de biocontrôle d'un champignon nuisible.

Technicienne de recherche en charge du développement de larves de homard élevées en captivité, pour le compte de l'Institut de recherche sur les zones côtières, à Shippagan.

Technicien en charge de l'échantillonnage d'eau sur le terrain pour le Programme de surveillance de la qualité des eaux marines, pour le Centre des sciences de l'environnement Atlantique, à Moncton.

Assistant de recherche sur un projet étudiant l'implication de l'hormone leptine dans la régulation de l'expression de gènes importants pour la fonction des cellules de Leydig.

Technicienne du contrôle des moustiques au sein de la Commission de désinsectisation du Grand Moncton.

Assistante de terrain sur un projet visant à comparer la végétation, les insectes et les oiseaux retrouvés dans les tourbières naturelles avec ceux des fragments de tourbières exploitées.

Technicienne en charge de l'échantillonnage de mollusques et de plancton dans les régions de Caraquet, Shippagan et Néguac.

Assistante de recherche pour la compagnie Étang Ruisseau Bar sur un projet visant à minimiser la prédation d'huitres de culture par une éponge perforante.

Assistante de recherche au laboratoire du Centre de propagation des végétaux à Frédéricton.

Assistant de recherche pour un étudiant de maîtrise qui évaluait l'effet de divers types de coupes forestières sur la présence ou l'absence du Grand Pic.

Naturaliste-interprète au Centre d'interprétation des oiseaux de rivage de Mary's Point.

Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Partager
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.