Bulletin Cyber-Bulletin
Université de Moncton
Précédent Pause Suivant
  Campus de Moncton  
 


Réseaux sociaux

93% des employeurs consultent les profils des candidats sur les réseaux sociaux:
• 29 % utilisent Facebook;
• 26 % utilisent LinkedIn;
• 21 % autres;
• 11 % blogues de recherche ;
• 7 % suivi des candidats sur Twitter.

CANDIDATURES REJETÉES                                                                                                35 % des employeurs  trouvent du contenu dérogatoire et rejètent le candidat.

Exemples cités:

• Le candidat affiche des photos ou des informations provocantes ou inappropriées entre autres contenant des jurons ou des grossièretés 65 % ;
• Le candidat affiche du contenu lié aux drogues 83 % et à l’alcool 47% ;
• Le candidat fait des commentaires discriminatoires, sexuels, politiques ou religieux 44 % ;
• 51% font des références aux armes;
• Le candidat démontre de faibles habiletés de communication 29 % ;
• Le candidat affiche de mauvais commentaires à l’égard de leur employeur, des collègues ou des clients précédents 35 % ;
• Le candidat ment à propos de son niveau de compétence 24 % ;
• Le candidat partage des informations confidentielles de son employeur 20 % ;
• 14 % des employeurs ont rejeté une candidature parce que ce dernier envoyé un message avec une émoticône d’un visage souriant ;
• 16 % ont rejeté un candidat pour avoir utilisé un langage texto tels que bcp, oqp, dans un courriel ou une demande d’emploi ;
• 61% par les fautes d'orthographe et de grammaire.

CANDIDATURES CONSIDÉRÉES POUR L’EMBAUCHE                                                      18 % des employeurs ont trouvé du contenu positif les amenant à considérer les candidats. Voici certains des principaux exemples cités:

 • 65% par le bénévolat et les dons à des oeuvres de charité;
• Le profil du candidat semble apte à l’emploi 50 % ;
• Le profil appui le niveau de compétence professionnel du candidat 39 % ;
• Le candidat est créatif 38 % ;
• Le candidat démontre d’excellentes habiletés de communication 35 % ;
• Le candidat présente un profil bien équilibré 33 % ;
• D'autres personnes recommandent le candidat 19 % ;
• Le candidat a reçu des prix et des distinctions 15 %.

MAINTENIR UNE IMAGE PROFESSIONNELLE DANS LES MÉDIAS SOCIAUX

• Faites le ménage de vos informations sur les médias avant de lancer votre recherche d'emploi. Retirez toutes les photos, contenu et les liens qui pourraient vous nuire dans la perspective des employeurs ;
• Joignez des groupes ou créer votre propre groupe professionnel sur des sites comme LinkedIn, Facebook ou Twitter et établir des relations avec les leaders d'opinion, des recruteurs et des recommandations potentielles ;
• Soyez positif, professionnel et orienté vers les solutions dans le contenu de vos propos. Valorisez vos réalisations au travail et hors travail ;
• D'autres peuvent voir vos amis, choisissez-les avec attention. Dans vos réglages de profil, paramétrez la confidentialité de vos réseaux sociaux;
• Ne pas discuter de votre recherche d'emploi si vous êtes toujours employé.

AVANT D’AFFICHER DANS LES RÉSEAUX SOCIAUX….

Pensez… non seulement à votre image dans votre entourage social, mais songez aussi à l’image projetée dans cinq ou dix ans sur Internet. Rappelez-vous de vous en servir de manière légale et appropriée en matière de bonne conduite en tant que citoyen.

Pensez… à la responsabilité qui vient avec la liberté d’afficher ce que vous voulez, non seulement pour aujourd'hui, mais aussi pour le reste de votre vie.

Pensez… à votre sécurité personnelle. Le cyberespace peut avoir comme effet de créer une illusion d'intimité qui pourrait s'avérer dangereuse.

Pensez… à la complexité légale et bureaucratique de faire enlever un propos, un commentaire ou une image défavorable à votre égard ou à quelqu’un d’autre.

Pensez… non seulement à l'identité que vous créez pour vous-même sur le web, mais aussi la façon dont vous représentez les autres. Soyez certain de prendre en compte leurs sentiments, vous ne voudriez pas vous retrouver dans une poursuite judiciaire où vous avez envahi ou nuit à leur vie privée.

EMPLOYEURS…ATTENTION!!

Trois chercheurs américains ont demandé à des recruteurs d'évaluer des profils Facebook d'étudiants à la recherche d'un emploi. Ensuite, ils ont communiqué avec les employeurs de ces étudiants. Les chercheurs ont déterminé qu’il n’existe aucun lien entre le profil et la performance au travail.

Les profils Facebook comportent plus de pièges que d'avantages, ils fournissent souvent peu d'informations sur les compétences, mais beaucoup sur des sujets sans lien avec le poste. Cela peut biaiser très injustement le jugement du recruteur et comporte un risque de discrimination. Par exemple, si un candidat a vécu des choses ou présente un profil semblable au recruteur, ce dernier aura perception plus positive du candidat.

L'employeur est influencé, malgré lui, par toute cette information inutile. Si on tient malgré tout à consulter le profil Facebook d'un candidat, il vaudrait mieux attendre le plus tard possible dans le processus de sélection. Il faudrait évaluer sur ce qui est pertinent à l’aide d’une grille d'évaluation en fonction de ce que l'on recherche pour le poste. Il faut éviter de se fier seulement à notre intuition ou à une impression générale.

Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Partager
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.