Vol. 47, no 23
09 mars 2017
Le professeur Luc Tremblay reçoit 570 000 $ en subventions pour financer des infrastructures de recherche à la fine pointe
Professeur au Département de chimie et biochimie de l’Université de Moncton, Luc Tremblay vient de recevoir la somme de 570 000 $ en subventions afin de financer l’achat d’infrastructures à la fine pointe de la technologie qui serviront à appuyer sa recherche en géochimie et en océanographie.

La Fondation canadienne pour l’innovation (FCI), dans le cadre du Fonds des leaders John-R.-Evans, et la Fondation de l’innovation du Nouveau-Brunswick (FINB) lui accordent chacune 220 000 $, la Faculté des sciences et la Faculté des études supérieures et de la recherche de l’Université de Moncton versent ensemble 20 000 $ dans le projet, tandis que le reste est une contribution en nature du fournisseur.

« L’obtention de ces fonds démontre encore une fois à quel point nos professeures et professeurs sont engagés à faire avancer la recherche scientifique au pays, mentionne le recteur et vice-chancelier, Raymond Théberge. Nos chercheuses et chercheurs ont besoin d’outils pour appuyer leurs recherches. Nous sommes donc reconnaissants envers les agences subventionnaires et le secteur privé qui contribuent au financement de la recherche. Comme université, nous sommes aussi fiers d’être partie prenante de ce projet qui permettra des avancées importantes dans le domaine de la géochimie. »

« Ces fonds permettront de faire l’achat d’un système qui contribuera à élucider l’origine chimique, biologique, ou géographique de divers types d’échantillons ou de molécules présentes dans un mélange complexe de molécules, explique le chercheur Luc Tremblay. Ce genre de système n’existe pas dans les provinces maritimes. Ce système servira donc dans divers projets de recherche et dans la formation d’expertes et d’experts en chimie analytique à l’Université de Moncton. »

Il s’agit d’une plateforme d’analyse d’isotopes stables, composée d’un spectromètre à ratio isotopique jumelé à un chromatographe en phase gazeuse (GC-IRMS) et à un analyseur élémentaire (EA-IRMS). Cette infrastructure est au cœur des projets futurs du programme de recherche du professeur Tremblay.

L’objectif général de son programme de recherche est de mieux comprendre les rôles joués par la matière organique des milieux aquatiques par le développement et l'utilisation de nouveaux outils analytiques. La compréhension de ces rôles dans des processus importants, tels le climat et la santé des écosystèmes, passe par une meilleure description de la composition de la matière organique.

Les objectifs spécifiques qui seront poursuivis au cours des cinq prochaines années et qui nécessitent cette plateforme cadrent dans deux thèmes de recherche. On souhaite d’une part élucider les mécanismes à l’origine de la persistance de la matière organique dissoute dans les océans. D’autre part, on cherchera à déterminer l’origine du gaz naturel qui s’échappe d’une zone riche en gaz de schiste et qui se retrouve dans les milieux aquatiques.

Bien que M. Tremblay soit le seul instigateur du projet, plusieurs programmes de recherche de la Faculté des sciences de l’Université de Moncton ont besoin d’analyses isotopiques. Le système pourra servir à des chercheuses et chercheurs universitaires et même de l’extérieur de l’Université.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19266
Agrandir l'image
La photo prise lors de la visite de la ministre Kirsty Duncan nous fait voir, de gauche à droite, Sandra Turcotte, professeure de biochimie à l’Université de Moncton, titulaire de la Chaire de recherche en cancer de la Société canadienne du cancer et chercheuse à l’Institut atlantique de recherche sur le cancer (IARC); Jérémie Doiron, assistant de recherche; Ginette Petitpas-Taylor, députée de la circonscription Moncton – Riverview – Dieppe; François Vigneau, vice-doyen de la Faculté des études supérieures et de la recherche; Marc Surette, professeur titulaire au Département de chimie et biochimie et titulaire de la Chaire de recherche en innovation du Nouveau-Brunswick en biosciences; Philippe-Pierre Robichaud, étudiant au doctorat; Kirsty Duncan, ministre fédérale des Sciences; Natalie Lefort, chercheuse postdoctorale; Rodney Ouellette, directeur scientifique de l’Institut atlantique de recherche sur le cancer (IARC); et Maroua Mbarik, étudiante au doctorat.
La ministre fédérale des Sciences rencontre des chercheurs de l’Université de Moncton
La ministre fédérale des Sciences, Kirsty Duncan, était de passage à l’Université de Moncton, le lundi 27 février, dans le cadre d’une tournée des universités de l’Atlantique.

Lors de sa visite, elle s’est rendue au laboratoire de Marc Surette, professeur au Département de chimie et biochimie et titulaire de la Chaire de recherche en innovation du Nouveau-Brunswick en biosciences, pour y rencontrer un groupe de chercheuses et de chercheurs.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19267
Agrandir l'image
La photo nous fait voir, de gauche à droite, le président d'Ingénieurs Canada, Chris Roney, ing., qui présente un certificat de Fellow d'Ingénieurs Canada à Gilles C. Roy, ing., doyen de la Faculté d'ingénierie, lors de l’assemblée générale annuelle de l'AIGNB qui s’est tenue le 10 février dernier.
Gilles C. Roy est nommé Fellow d’Ingénieurs Canada
Gilles C. Roy, doyen de la Faculté d’ingénierie et professeur au Département de génie mécanique de l’Université de Moncton, a été nommé Fellow d’Ingénieurs Canada.

Le titre de Fellow vise à honorer celles et ceux qui ont fait une contribution remarquable à la profession d’ingénieur par leurs actions au sein d’Ingénieurs Canada ou des organismes de réglementation du génie provinciaux et territoriaux, dont l’Association des ingénieurs et géoscientifiques du Nouveau-Brunswick (AIGNB).

M. Roy s’est impliqué au sein de l’AIGNB dans le passé en tant que membre exécutif de la section de Moncton, membre du comité des représentants du public et membre du comité organisateur de l’assemblée générale annuelle. Il siège présentement au comité de la diversité et l’inclusion.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19268
Agrandir l'image
La photo nous fait voir, de gauche à droite, Fernand Arsenault, ami de M. Michaud; Jakob Creighton, étudiant; Monique Richard, directrice du Département de musique; Martin Waltz, ancien directeur du Département de musique; Raymond Théberge, recteur et vice-chancelier; Richard Boulanger, ancien directeur du Département de musique; Nokami Ouellette, étudiante; et Bernard Poirier, secrétaire-administratif du Chœur Neil-Michaud.
Don d’une peinture de Neil Michaud à l’Université de Moncton
Une peinture de Neil Michaud, ancien professeur et directeur-fondateur du Département de musique, a été remise à l’Université de Moncton.

La peinture est l’œuvre de Robert Vital (Bob) Landry (1924-2016), qui en a fait cadeau à M. Michaud à l’occasion de sa nomination à l’Ordre du Canada en 2003.

Le don de l’œuvre à l’Université de Moncton est une décision et un souhait de Ruth Snow, qui l’a reçue en héritage de son ami Neil Michaud, et a été coordonné par Fernand Arsenault, grand ami et collègue de M. Michaud.

Artiste, musicien et peintre, Robert Landry a été un pionnier dans le domaine de la sérigraphie sur un plan commercial (screen painting). Il a collaboré avec plusieurs artistes acadiens à l’évolution de cet art en Acadie et au Canada.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19259
Agrandir l'image
La photo nous fait voir, de gauche à droite, Jasmine Richard, étudiante; Sébastien Deschênes, doyen de la Faculté d’administration; Karine Roy et Karyne Gélinas, étudiantes; Nha Nguyen, directeur du programme de M.B.A.; et Nicolas Richard, étudiant.
Bourses d’excellence remises à trois étudiantes et un étudiant du programme de M.B.A.
La Faculté d’administration, de concert avec la Faculté des études supérieures et de la recherche de l’Université de Moncton, a attribué quatre bourses de 2000 $ chacune à trois étudiantes et à un étudiant de M.B.A. Ces bourses, offertes sur la base du rendement académique, proviennent des fonds Comeau-Seafoods, Jean-Louis-Lévesque, Labatt, Harriet-Irving et Berthier-Bélanger.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19262
Agrandir l'image
La photo nous fait voir, à gauche, Fernand de Varennes, doyen de la Faculté de droit, accompagné de Luc Bourgeois.
Fonds de bourses de la Faculté de droit
Luc Bourgeois, de Memramcook et étudiant de 3e année au Juris Doctor (pour étudiante ou étudiant régulier), a reçu la bourse du Fonds de bourses de la Faculté de droit de l’Université de Moncton pour l’année universitaire 2016-2017.

Cette bourse est remise à une étudiante ou à un étudiant qui se distingue par son excellent rendement universitaire et son engagement communautaire.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19252
Bourses du Barreau du Nouveau-Brunswick
Le Barreau du Nouveau-Brunswick a octroyé des bourses d’une valeur de 1500 $ chacune à deux étudiantes et à un étudiant de la Faculté de droit de l’Université de Moncton.

La photo nous fait voir, de gauche à droite, Maître Christian E. Michaud, c.r., représentant du Barreau du Nouveau-Brunswick; Abel Le Bouthillier, étudiant de 3e année; Viviane Tremblay, étudiante de 1re année; et Fernand de Varennes, doyen de la Faculté de droit de l’Université de Moncton. Rachael Yaworski, étudiante de 2e année, était absente au moment où la photo fut prise.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19251
Bourses pour la Journée internationale des femmes à l’Université de Moncton
La Journée internationale des femmes est l’occasion de dresser le bilan des progrès réalisés, d’appeler à des changements et de célébrer les actes de courage et de détermination accomplis par les femmes qui ont joué un grand rôle dans l’histoire de leur pays et de leur communauté.

L’Association des Burkinabés de Moncton procède à un appel à candidatures à l’occasion de la commémoration de la Journée internationale des femmes.

Les femmes qui soumettront leur candidature doivent être étudiantes à l’Université de Moncton.

L’Association des Burkinabés de Moncton invite les candidates à parler de leurs aspirations et de leur vision par rapport à leur accomplissent professionnel ou dans un domaine parascolaire au cours duquel elles ont dû franchir des obstacles. En deux pages, veuillez :

-Vous présenter et décrire la vision, en tant que jeune femme, de vos projets.
-Parler d’une activité ou d’un projet qui a eu une ampleur sociale et qui a nécessité de vous un dépassement de soi.
-Expliquer les défis que vous avez rencontrés et comment vous les avez surmontés.

Une distinction et un prix seront octroyés aux trois meilleures lettres de présentation.

Les candidatures devront être déposées électroniquement, avec vos informations, par courriel à l’adresse journeefemme.moncton@gmail.com au plus tard le 13 mars 2017 à 23 h 59.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19254
Agrandir l'image
Alison Bérubé et Sébastien Poirier, agents d’ingénierie pédagogique et d’innovation à l’Éducation permanente de l’Université de Moncton
L’Éducation permanente a animé un atelier en ligne pour le réseau d’enseignement francophone à distance (REFAD)
L’Éducation permanente de l’Université de Moncton a contribué au réseau d’enseignement francophone à distance (REFAD) du Canada en animant un atelier en ligne le 8 mars dernier. L’atelier a traité de l’expérience d’apprentissage en ligne et s’est appuyé sur une conception pédagogique adaptée à l’environnement numérique.

L’atelier, intitulé « Favoriser l’engagement des apprenants dans les cours offerts en ligne : opportunités et défis », a été offert par audioconférence par Alison Bérubé et Sébastien Poirier, agents d’ingénierie pédagogique et d’innovation à l’Éducation permanente de l’Université de Moncton. Il visait à explorer différentes approches et différents choix de technologies dans le cadre du design pédagogique. Les participantes et participants ont été invités à vivre une expérience d’activités interactives développées dans les cours en ligne à l’Université de Moncton.

Une période de discussion a également été réservée pour les échanges de pratiques gagnantes mises en place pour favoriser l’engagement des apprenantes et apprenants dans les cours en ligne.

Plus d’information sur cet atelier, prière de visiter le site Web de la REFAD.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19253
Agrandir l'image
Jean-Jacques Doucet, directeur général de l’Éducation permanente de l’Université de Moncton
L’Éducation permanente adapte une formation en ligne à la réalité des communautés Cris du Québec
L’Éducation permanente de l’Université de Moncton, campus de Moncton, est fière d’annoncer la signature d’une entente avec le Conseil cri de la santé et des services sociaux de la Baie-James pour l’adaptation de sa formation en ligne « Introduction à la télésanté » au contexte de la communauté crie.

Ce projet vise à sensibiliser et à former les professionnelles et professionnels de la santé à l'utilisation de la télésanté pour la prestation de services en régions éloignées. L’objectif est de rendre disponible cette formation dès l’été 2017.

« Cette initiative vient toucher le cœur même de la raison d’être de l’Éducation permanente », souligne Jean-Jacques Doucet, directeur général de l’Éducation permanente de l’Université de Moncton. « Il est important pour nous de se rapprocher de la communauté en nous engageant à la cause de l’apprentissage tout au long de la vie et cette entente démontre clairement notre intention à travailler en ce sens ».

La venue de cette entente permet l’enrichissement pédagogique de l’offre de formation en ligne à la fois pour les communautés cries et pour l’Université de Moncton.

Notons que le programme de perfectionnement professionnel en télésanté de l’Université de Moncton a été financé par Santé Canada dans le cadre de la Feuille de route pour les langues officielles du Canada 2013-2018 : éducation, immigration, communautés.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19261
La famille : une partie intégrante de l’équipe interprofessionnelle
Près d’une soixantaine de participantes et participants, notamment des étudiantes, étudiants, professeures et professeurs des programmes de santé de l’Université de Moncton, du Centre de formation médicale du Nouveau-Brunswick et du Collège communautaire du Nouveau-Brunswick, Campus de Dieppe, ont pris part à la 3e édition de l’activité para-académique Défi équipe de soins et de services en santé (DESSS-2017), le 24 février dernier à l’Université de Moncton.

La complexité des besoins en santé nécessite une collaboration étroite entre la personne, ses proches, les professionnelles et professionnels ainsi que d'autres intervenantes et intervenants en santé. Cette activité permet donc aux étudiantes et étudiants de mieux centrer leur approche sur l’engagement de la famille pour ainsi répondre de façon plus efficace aux besoins de leurs patientes et patients, tout en respectant leurs valeurs et préoccupations. Pour ce faire, chaque équipe formée d’étudiantes et étudiants de divers programmes écoute le témoignage de la famille, identifie les priorités et présente ensuite leurs suggestions en plénière.

Judith Desjardins et Maxime LeBrun, étudiants en travail social, soulignent l’importance d’avoir une perspective multidisciplinaire. « C’est quelque chose qu’on n’apprend pas toujours dans les salles de classe. Une activité comme celle-ci est une très bonne occasion de pouvoir justement profiter des différentes perspectives et de nous sortir de notre zone de confort. Ça nous prépare pour la profession puisqu’il est inévitable que nous ayons à partager nos rôles avec d’autres professionnelles et professionnels ».

De son côté, Marisol Beaudry, étudiante à la maîtrise en science infirmière - Infirmière ou infirmier praticien, affirme que l’activité lui a permis d’en apprendre davantage au sujet des autres professions de la santé. « On a discuté, on a connu les rôles de chacun. J’en ai même appris au sujet des programmes [communautaires] que je ne connaissais pas dans ma région grâce à d’autres participantes et participants, dont ceux en travail social, en psychologie et en kinésiologie. C’était vraiment une activité enrichissante, j’ai beaucoup aimé la collaboration et la communication entre les participantes et participants ».

Cette activité s’inscrit dans le cadre d’un projet du Consortium national de formation en santé (CNFS) – volet Université de Moncton, visant l’intégration de la collaboration interprofessionnelle aux programmes de formation en santé de l’Université de Moncton.

L’activité du DESSS-2017 est rendue possible grâce à l’appui de Santé Canada dans le cadre de la Feuille de route pour les langues officielles du Canada 2013-2018 : éducation, immigration, communautés.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19270
L’Université de Moncton se joint à l’initiative Ouvrir les frontières du savoir du Bureau canadien de l’éducation internationale
L’Université de Moncton s’est jointe à l’initiative Ouvrir les frontières du savoir du Bureau canadien de l’éducation internationale (BCEI) pour que davantage d’étudiantes et étudiants canadiens puissent profiter d’une expérience d’apprentissage dans d’autres pays.

Malgré les rapports des étudiantes et étudiants sur la nature transformatrice de l’expérience, ses nombreuses contributions à leurs réussites scolaires et professionnelles et sa valeur dans l’amélioration de leurs compétences de communication, de connaissance de soi et d’adaptabilité, seulement 3,1 % des étudiantes et étudiants canadiens de premier cycle à temps plein inscrits dans une université canadienne font des études à l’étranger. Ce chiffre est encore plus bas pour les collégiens à temps plein, soit 2,5 %.

Zones de promotion des études à l’étranger et d’innovation sur les études à l’étranger
En tant que partenaire des zones de promotion des études à l’étranger et d’innovation sur les études à l’étranger, l’Université de Moncton s’engage à trouver et éliminer les obstacles internes aux études à l’étranger et à participer à des discussions avec d’autres établissements du pays confrontés aux mêmes difficultés. Elle s’engage également à contribuer à la campagne nationale de communication visant à promouvoir la valeur des études à l’étranger auprès des étudiantes et étudiants et des autres intéressés en créant et partageant du contenu sur les répercussions et les résultats des études à l’étranger.

« Le Canada fait face à un grand défi : veiller à ce que plus de nos étudiants profitent des expériences d’apprentissage dans d’autres pays, déclare Karen McBride, présidente et chef de la direction du BCEI. Il est temps de se servir du rôle de leadership des établissements d’enseignement dans un effort concerté et coordonné pour donner à notre génération de jeunes leaders les connaissances, compétences et l’ouverture sur le monde dont ils ont besoin pour s’épanouir dans notre monde interconnecté. »

Le BCEI apportera son aide en organisant des webinaires et des discussions thématiques entre homologues pendant l’année pour permettre aux établissements de discuter de leurs difficultés et des approches possibles à adopter pour atteindre les objectifs qu’ils ont en commun, trouver les pratiques d’excellence à suivre et diffuser des travaux de recherche à l’appui et des études de cas, au besoin. Il fera également la promotion de l’initiative sur la page d’accueil de son site Web et créera une page spéciale présentant tout le contenu créé par le BCEI et les établissements. Le BCEI partagera aussi régulièrement du contenu dans ses réseaux sociaux et canaux de communication aux membres.

Établi en 1966, le Bureau canadien de l’éducation internationale (BCEI) est une organisation nationale à but non lucratif qui se consacre exclusivement à l’éducation internationale. En étroite collaboration avec ses membres, plus de 150 fournisseurs d’éducation de par le pays, du primaire aux études supérieures, le secteur public et le secteur privé et un réseau de partenaires stratégiques réparti au Canada et dans le monde, le BCEI est bien placé pour promouvoir l’apprentissage mondial en mobilisant expertise, savoir, opportunités et leadership.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19263
Agrandir l'image
Sonia Duprey
Conférences à la Faculté d’ingénierie mettant en relief la biomécanique et l’ingénierie
Le 21 et 22 mars, la Faculté d’ingénierie de l’Université de Moncton recevra Sonia Duprey, professeure de génie mécanique et membre du Laboratoire de biomécanique et mécanique des chocs (LBMC) de l’Institut français des sciences et des technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux (IFSTTAR) dans la région de Lyon en France. Mme Duprey est actuellement en sabbatique et collabore avec l’équipe de simulation et modélisation du mouvement (S2M) du Département de kinésiologie de l’Université de Montréal. Elle prononcera deux conférences à l’Université de Moncton.

Offerte dans le cadre du cours de Biomécanique GMEC5370, la conférence intitulée « Cinématique de l’épaule – application de la biomécanique aux musiciens » aura lieu le 21 mars de 10 h à 11 h 15 au local 148G2 de la Faculté d’ingénierie. La conférencière se penchera sur les méthodes de suivi de la cinématique de la scapula et de plusieurs projets associés. Mme Duprey applique actuellement ces méthodes aux musiciens.

La conférence intitulée « Projets au Laboratoire de biomécanique et mécanique des chocs et la modélisation du corps humain en éléments finis pour des applications de sécurité et d’ergonomie » aura lieu le 22 mars de 11 h 30 à 12 h 30 au local 148 G2 de la Faculté d’ingénierie. L’étendu et les recherches du LBMC, hébergé à l’Institut français des sciences et des technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux (IFSTTAR), sera présenté. Ensuite, Mme Duprey présentera un survol de ses recherches qui impliquent la modélisation du corps humain en éléments finis pour des applications de sécurité et d’ergonomie.

Sonia Duprey est professeure agrégée à l’Université de Lyon 1 (Claude Bernard) depuis 2009 et membre du Laboratoire de biomécanique et mécanique des chocs (LBMC, IFSTTAR/UCBL). Ingénieure de formation, elle a entrepris ses recherches en étudiant les impacts de véhicule sur le corps humain, visant l’épaule par le chargement des tissus réels. La modélisation par éléments finis a été centrale à son doctorat et ses études postdoctorales aux États-Unis.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19264
Café philosophique sous le thème « Liberté et déterminisme »
Le Cercle philo du Département de philosophie de l’Université de Moncton invite les membres de la communauté universitaire à une conférence sous le thème « Liberté et déterminisme », qui sera présentée par Paul Bernier, professeur au Département de philosophie de l’Université de Moncton.

L’activité aura lieu le jeudi 16 mars 2017 à 16 h 30 au resto-lounge Le 63, situé au Centre étudiant du campus de Moncton.

Renseignements : Paul Bernier, directeur du Département de philosophie, paul.bernier@umoncton.ca, 506-858-4294.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19250
Lancement du livre « Les mathémagiciens »
Donald Violette, professeur au Département de mathématiques et de statistique de l’Université de Moncton, vient de publier un livre intitulé « Les mathémagiciens ». Le lancement du livre, à Moncton, aura lieu le 14 mars à 19 h au bar Le Coude, situé au Centre étudiant du campus de Moncton.

Destiné aux élèves de 8 à 12 ans, ce roman est un outil de promotion des mathématiques.

M. Violette sera également présent au Salon du livre d’Edmundston en avril.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19269
L’organisme Vrais Copains - Section Université de Moncton vous invite à la course Move 2 include
L'organisme Vrais Copains – Section Université de Moncton est à la recherche de quatre coureurs pour participer à la course Move 2 include, qui aura lieu le 18 mars 2017. Les personnes intéressées auront le choix de courir 5 km ou 10 km lors de l’évènement et le point de départ sera à la Mt Zion Church, située au 155, chemin Charles Lutes à Moncton.

Cette course a pour but de recueillir des fonds pour l’association Inclusion Advocacy, anciennement sous le nom de Greater Moncton Association for Community Living.

Il s’agit d’un organisme à but non lucratif qui dépend des collectes de fonds pour financer son programme pour les personnes atteintes de déficience intellectuelle et leur famille dans la région du Sud-Est du Nouveau-Brunswick.

Vrais Copains - Section Université de Moncton assumera les frais d’inscription des quatre premiers coureurs qui s’inscriront à la course et fournira des t-shirts pour l'évènement.

Si vous souhaitez participer à l’évènement, prière communiquer avec Jonathan Bédard, président de section, ou avec le professeur Nicholas Léger-Riopel, cofondateur et aviseur académique de la section.

Vrais Copains - Section Université de Moncton
Local B-150, Centre étudiant
Courriel : vraiscopains@umoncton.ca
Second courriel : ejb5823@umoncton.ca
Téléphone : (506) 858-4418
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19245
Célébration de la Journée internationale des femmes
À l'occasion de la célébration de la Journée internationale des femmes, l'Association des Burkinabés de Moncton, en partenariat avec l'Université de Moncton, le Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick et le Centre d’accueil francophone des immigrants, vous invite à un événement multiculturel et éducatif.

Présentée sous le thème « Audacité de se lancer - Persévérance dans le combat pour l'égalité - Espoir de se réaliser : Soyons le changement! », l’activité aura lieu le samedi 18 mars à 17 h au resto-lounge Le 63, situé au Centre étudiant du campus de Moncton.

Des spectacles, des chants, du théâtre interculturel et d’un panel de discussion, basé sur les aspirations et motivations de jeunes femmes d'ambition, sont au programme.

La bourse pour la Journée internationale des femmes sera également remise à une étudiante de l’Université de Moncton.

Toute la communauté universitaire est conviée à participer à cette initiative de célébration de la diversité culturelle et des réalisations à l’avancement d’une égalité.

L’entrée est de 5 $ pour les étudiantes et étudiants et de 7 $ pour les autres personnes.

Renseignements :
Arnaud Nombré, secrétaire exécutif de l’ABMON : (506) 227-2238
Laura Comboïgo, membre du comité marketing : (506) 588-2520
Lien de l’évènement : https://www.facebook.com/events/1658107317832293/

Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19256
Conférence du compositeur Richard Gibson
Richard Gibson, compositeur et professeur au Département de musique de l’Université de Moncton, prononcera une conférence intitulée « Variaçoes sobre um tema de passacaglia : l'utilisation d'anciennes formes ainsi que les défis rencontrés dans la composition du deuxième mouvement du Concerto pour cetera corse et orchestre de chambre », le mercredi 15 mars à 12 h, à la salle Neil-Michaud, située au pavillon des Arts du campus de Moncton.

Le sujet de la conférence traite des approches innovatrices aux problèmes rencontrés lorsqu’il est question de composer pour un instrument ancien dans un langage contemporain propre à la musique de concert actuelle.

Comme c’est le cas pour bien d’autres instruments d’origine folklorique, le répertoire pour cetera, un instrument à cordes pincées issu de la Renaissance, est en très grande partie de tradition orale; la musique notée pour l’instrument, selon la pratique classique occidentale, est presque inexistante. Pourtant, avec un registre similaire à celui du violoncelle et un timbre qui s’apparente à un mélange du clavecin et du sitar, le cetera corse possède toute une richesse de possibilités expressives.

L’oeuvre que propose le professeur Gibson consiste au tout premier concerto de l’histoire de la musique écrite pour cetera corse et orchestre. Pour le second mouvement, dont il sera surtout question lors de la conférence, la structure formelle choisie pour communiquer le développement des idées harmoniques et mélodiques du compositeur, une série de variations sur un thème de passacaille, en est une dont les origines remontent au Moyen Âge.

La conférence sera suivie, en primeur, de l’audition d’une version synthétisée de l’oeuvre avec projection de la partition.

L’entrée est libre.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19249
Izabelle Ouellet en spectacle au campus de Moncton
Izabelle Ouellet sera en spectacle le 16 mars prochain à 19 h 30 au bar Le Coude, situé au Centre étudiant du campus de Moncton.

La chanteuse du groupe Angry Candy a récemment lancé sa carrière solo. Elle vous présentera son premier album de pop-rock, écrit en français.

Izabelle vous fera vivre une expérience musicale dynamique. Avec sa voix puissante, elle raconte ses histoires en chansons d’un style pop-rock américain bien à elle, le tout livré avec une passion incroyable. Avec une énergie contagieuse, Izabelle ne cesse de brûler les planches à chacune de ses prestations.

Les billets sont en vente, au coût de 5 $ pour les étudiantes et étudiants et de 20 $ pour les autres personnes, à la billetterie du Centre étudiant au (506) 858-4554.

Pour plus d’information, visitez le site Web du Service à la vie étudiante et socioculturelle de l’Université de Moncton.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19257
Les Grands explorateurs proposent un voyage à Hawaï
Dans le cadre de la série Les Grands explorateurs, Richard-Olivier Jeanson propose une ciné-conférence intitulée Hawaï, les îles du bonheur, le vendredi 17 mars à 19 h 30 dans la salle de spectacle du pavillon Jeanne-de-Valois au campus de Moncton.

Synopsis : Introspectif, ce film se veut un hommage au temps qui passe, à la vie et à nos rêves. Une histoire sentie qui se déroule en parcourant les quatre principales îles de l’archipel. Laissez-vous charmer par Honolulu, la capitale, et sa célèbre plage de Waikiki. En Westfalia, déplacez-vous vers Maui, lieu paradisiaque où une population bohème et décontractée vit en harmonie avec la nature. Un survol de l’île en hélicoptère vous fera saisir l’étendue de la beauté spectaculaire des panoramas.

Luxuriante, Hawaii regorge d’innombrables attraits, particulièrement son île jardin KAUA’I, théâtre de nombreuses productions célèbres, dont Lost et Indiana Jones. Big Island, avec son parc de volcans, vous réserve aussi des moments surprenants...

L’entrée est de 5 $ pour les étudiantes et les étudiants et de 20 $ pour les autres personnes.

Les billets sont en vente à la billetterie du Centre étudiant par téléphone au (506) 858-4554.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19258
Récital de l’Ensemble de flûtes
L’Ensemble de flûtes du Département de musique de l’Université de Moncton, sous la direction de Karin Aurell, présentera son récital annuel le jeudi 16 mars prochain à 19 h à la salle Neil-Michaud, située au pavillon des Arts du campus de Moncton.

Cette année, on nous propose une série d’arrangements préparés par Ricky Frenette, flûtiste et étudiant en composition avec Richard Gibson. Au programme, « This Is Halloween » (« Bienvenue à Halloween »), tiré du film The Nightmare Before Christmas (L'Étrange Noël de monsieur Jack), pour quintette de flûtes et basse; la chanson thème de l’émission The Flintstones (Les Pierrafeu), pour huit flûtes, basse et batterie, inspiré de l’arrangement qui a valu un prix au youtubeur Jacob Collier lors des derniers Grammy Awards; un pot-pourri de 50 chansons tirées de divers dessins animés pour quintette de flûtes; et un pot-pourri de chansons tirées du film The Lion King (Le Roi lion) pour grand ensemble de flûtes, saxophoniste et deux percussionnistes.

Avec près de 20 flûtistes sur scène, cette soirée sous le signe des souvenirs d’enfance promet d’être des plus mémorables.

L’entrée est libre.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19260
Agrandir l'image
Christelle Bertin
Christelle Bertin est l’athlète de la semaine
La joueuse de volleyball Christelle Bertin, de Beresford, est l’athlète de la semaine Physiothérapie Sportmed pour la période du 27 février au 5 mars 2017 à l'Université de Moncton.

Elle a été choisie la joueuse du match dans la défaite de 3 à 0 des Aigles Bleues face aux Tigers de Dalhousie University, vendredi, avec 9 kills, 41 attaques, 18 digs et 11 points marqués. Samedi, dans la défaite de 3 à 2 face aux Huskies, elle a réalisé 9 kills, 41 attaques, 24 digs et 10 points. Elle a été choisie au sein de l’équipe étoile du tournoi.

Elle est étudiante au Baccalauréat en ingénierie (génie mécanique).
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19246
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.