Vol. 44, no 24
06 mars 2014
La Faculté des arts et des sciences sociales pleure une de ses professeures
L’ensemble de la communauté universitaire a été attristée, le 24 février dernier, d’apprendre le décès de madame Marie-Andrée Charbonneau, professeure de philosophie à l’Université de Moncton depuis 1995, au terme d’une courte maladie.

Madame Charbonneau possédait le Baccalauréat en sciences de la santé, le Baccalauréat et la Maîtrise en philosophie de l’Université Laval, ainsi que le Doctorat en philosophie de l’Université de Montréal.

Au cours de sa carrière, elle a non seulement touché la vie de ses étudiantes et étudiants mais aussi celle de ses collègues, tant par le biais de son enseignement que par celui de sa participation aux activités départementales, facultaires et communautaires.

L’Université de Moncton exprime ses plus sincères condoléances à son conjoint, le professeur Guy Leboeuf, à sa famille, ses amis, ses collègues et ses étudiantes et étudiants.

Les drapeaux des trois campus de l’Université de Moncton ont été mis en berne le 25 février et le sont demeurés jusqu’au 28 février, jour des funérailles.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14211
Agrandir l'image
La photo nous fait voir, de gauche à droite, le juge Jean-Paul Ouellette de la Cour du Banc de la Reine du Nouveau-Brunswick, l’étudiante Tu-Quynh Trinh, le juge Richard Bell de la Cour d’appel du Nouveau-Brunswick, l’étudiant Pierre Blais et la juge Mary Jane Richards de la Cour provinciale du Nouveau-Brunswick.
Pierre Blais et Tu-Quynh Trinh remportent le trophée Pierre-Amand-Landry
Pierre Blais, originaire d’Edmonton en Alberta, et Tu-Quynh Trinh, originaire de Montréal, tous deux étudiants à la Faculté de droit, ont remporté le trophée Pierre-Amand-Landry lors du tribunal-école Pierre-Amand-Landry qui a eu lieu à la Faculté de droit de l’Université de Moncton le lundi 24 février 2014.

Ils faisaient partie de l’équipe composée de trois étudiantes et d’un étudiant qui ont participé à ce concours annuel, créé en 1980, et qui est réservé aux quatre meilleurs plaideurs et plaideuses de la Faculté de droit de l’Université de Moncton.

Le choix des deux meilleurs avocats plaideurs, les récipiendaires du trophée P.-A.-Landry, est fait par des membres de la magistrature du Nouveau-Brunswick qui ont présidé la séance du tribunal-école. Cette année, la cour était composée du juge Richard Bell, de la Cour d’appel du Nouveau-Brunswick, du juge Jean Pierre Ouellette de la Cour du Banc de la Reine du Nouveau-Brunswick et de la juge Mary Jane Richards, de la Cour provinciale du Nouveau-Brunswick.

Le trophée Pierre-Amand-Landry a été établi à la mémoire du premier Acadien à devenir avocat au Nouveau-Brunswick. Né en 1846 à Memramcook et mort en 1916 à Dorchester au Nouveau-Brunswick, Pierre-Amand-Landry a été enseignant, avocat, juge et homme politique canadien. Il est une figure majeure de la renaissance acadienne. Il a été nommé juge de la Cour du comté du Nouveau-Brunswick en 1890, juge à la Cour Suprême du Nouveau-Brunswick en 1893 et juge en chef en 1913.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14201
L’Acadie perd une ambassadrice
L’Université de Moncton a appris la semaine dernière avec une profonde tristesse le décès de l’artiste Angèle Arsenault survenu le mardi 25 février à l’âge de 70 ans. Native de la région Évangéline de l’Île-du-Prince-Édouard, cette grande dame de la chanson acadienne a obtenu le Baccalauréat ès arts de l’Université de Moncton en 1965. Personnalité attachante et ambassadrice hors pair de l’Acadie, elle a fait honneur à son alma mater par la brillante carrière qu’elle a menée pendant une cinquantaine d’années.

« Au nom de toute la communauté universitaire, j’offre mes sincères condoléances à la famille et aux amis de madame Arsenault, » a déclaré le recteur et vice-chancelier Raymond Théberge.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14224
Formation sur la gouvernance universitaire
Les 21 et 22 février dernier, au campus d’Edmundston, le Conseil des gouverneurs a tenu des journées de formation pour les membres du Conseil. Ayant comme thème «Le chantier de la gouvernance», thème en lien avec le Plan stratégique de l’Université intitulé «Un rêve qui nous appartient», cette formation a permis aux membres de réfléchir au système bicaméral de l’Université, au rôle des gouverneurs, au financement des universités, à l’évaluation des programmes et au développement du projet du campus de recherche au campus de Moncton.

La photo nous fait voir les présentateurs qui sont accompagnés du président du Conseil des gouverneurs et du recteur et vice-chancelier. De gauche à droite, on voit Edgar Robichaud, vice-recteur à l’administration et aux ressources humaines; Jacques Paul Couturier, vice-recteur au campus d’Edmundston; Neil Boucher, vice-recteur à l’enseignement et à la recherche; Michel Nadeau, directeur général de l’Institut sur la gouvernance d’organisations privées et publiques (IGOPP); Raymond Théberge, recteur et vice-chancelier; Lynne Castonguay, secrétaire générale, et Raymond Lanteigne, président du Conseil des gouverneurs.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14204
Agrandir l'image
La photo nous fait voir l’annonce du tirage au sort de la Coupe du monde féminine U-20 de la FIFA, Canada 2014, faite à Montréal le 1er mars.
Le Canada affrontera le Ghana dans le match d’ouverture de la Coupe du monde féminine U-20 de la FIFA
Le tirage au sort de la Coupe du monde féminine U-20 de la FIFA, Canada 2014, s’est déroulé à Montréal le 1er mars. Parallèlement à cette annonce, une activité a été organisée au Colisée de Moncton. À cette occasion, quelque 80 personnes, dont de jeunes joueuses et joueurs de soccer de la région de Moncton, se sont rassemblés en attendant l’annonce de la FIFA.

Le Canada, dans le groupe A, a hérité de la Finlande, de la RDP Corée, un ancien champion, et du Ghana, avec qui le pays hôte aura l’honneur d’ouvrir le tournoi à Toronto le 5 août. Dans le groupe B, on retrouve l’Allemagne, les États-Unis, la Chine et le Brésil. Dans le troisième groupe, le groupe C qui jouera ses premiers matchs à Moncton, on compte l’Angleterre, la République de Corée, le Mexique et le Nigeria alors que dans le groupe D figurent la Nouvelle–Zélande, le Paraguay, la France et le Costa Rica.

Pour sa part, Moncton a aussi appris qu’elle accueillera la Chine contre les États-Unis et le Ghana contre la Finlande suite à la phase de groupe. Les équipes qui disputeront les parties de quart-de-finale et de demi-finale seront déterminées après les premiers matchs.

« C’était très plaisant d’être à Montréal pour le tirage officiel de la Coupe du monde féminine U-20 de la FIFA, Canada 2014. En tant que ville hôte, Moncton connaît maintenant les pays qu’elle va accueillir en août 2014 et peut se préparer en conséquence », souligne Stéphane Delisle, directeur général de site à Moncton. Les membres du public peuvent maintenant inscrire les matchs à leur calendrier et acheter des billets pour voir leurs équipes préférées. »

Par ailleurs, le Comité organisateur national de la Coupe du monde féminine U-20 de la FIFA, Canada 2014, a annoncé que les billets pour les matchs individuels du tournoi seront mis en vente le 8 mai. Les billets individuels seront vendus au coût de 10 $ allant jusqu’à 50 $ pour les meilleures places. En rendant cette compétition abordable et accessible pour tous les Canadiennes et Canadiens, la FIFA offre aux partisans l’occasion de voir les meilleures jeunes joueuses de soccer au monde.

Les groupes qui achèteront 21 billets individuels ou plus profiteront d’escomptes variant entre 20 et 30 pour cent. Les groupes de 30 ou plus recevront les plus importants rabais avec des billets pour seulement 6 $ pour les matchs de l’équipe canadienne.

On rappelle aussi que les forfaits de site sont toujours disponibles, mais pour un temps limité. Les gens qui veulent avoir accès aux huit matchs à Moncton auront jusqu’au 23 avril pour se procurer des forfaits de site. Ils varient entre 50 $ et 125 $. Tenant compte de cette date limite, les demandes de forfait de site pour groupes et clubs doivent être faites avant le 16 avril. Offrant le plus d’escompte sur toutes les options de billets, les forfaits de site procurent aux acheteurs l’occasion d’occuper le même siège pour tous les matchs dans un stade donné.

La Coupe du monde féminine U-20 de la FIFA, Canada 2014, réunira 16 équipes dans 32 matchs dans quatre villes canadiennes. Le tournoi se déroulera du 5 au 24 août à Edmonton, Toronto, Montréal et Moncton. Renseignements : http://www.FIFA.com/Canada2014.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14222
Des représentants des équipes de la FIFA visitent le stade de l’Université de Moncton
Des représentants des quatre équipes sélectionnées pour jouer à Moncton cet été dans le cadre de la Coupe du monde feminine U-20 de la FIFA, Canada 2014, étaient de passage au campus de Moncton le lundi 3 mars afin de visiter les installations sportives qui serviront lors de cette rencontre internationale.

Ainsi, des administrateurs des équipes de soccer de la République de Corée, du Mexique, du Nigeria et de l’Angleterre se sont dits très satisfaits des installations de Moncton. La photo prise à l’intérieur du stade nous fait voir, de gauche à droite, Jee Hoon Kim, gestionnaire de l’équipe de la République de Corée; Peter Dedevbo, entraîneur de l’équipe du Nigeria; George LeBlanc, maire de la Ville de Moncton; Laura Grasscik, gestionnaire de l’équipe de l’Angleterre, et Gerardo Lepe, gestionnaire de l’équipe du Mexique.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14223
Les inscriptions au Colloque provincial sur la formation professionnelle pour le personnel de bureau sont en cours
La 34e édition du Colloque provincial sur la formation professionnelle pour le personnel de bureau aura lieu le vendredi 6 juin 2014 au campus de Shippagan.

Les personnes intéressées sont priées de s’inscrire dès maintenant à l’adresse http://bureau.umcs.ca.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14225
Le drapeau arc-en-ciel a flotté à l’Université de Moncton
Le drapeau de la fierté LGBTI a flotté au trois campus de l’Université de Moncton, tout comme dans les quatre universités publiques du Nouveau-Brunswick, pendant la durée des Jeux olympiques d’hiver de Sotchi.

Ce geste de solidarité envers la communauté lesbienne, gaie, bisexuelle, transsexuelle et intersexuelle (LGBTI) a été posé en réponse à une politique ouvertement discriminatoire envers les homosexuels en Russie.

La photo nous fait voir, de gauche à droite, Roger LeBlanc, professeur à l’École de kinésiologie et de loisir; Jean-Roch Savoie, étudiant à la maîtrise en travail social et membre responsable de l'éducation et des questions liées au transgendérisme et transsexualisme de l'Association Un sur dix; Rachel Legacy, étudiante à l’École de travail social et membre du comité exécutif de l'Association Un sur dix; et Marie-Linda Lord, vice-rectrice aux affaires étudiantes et internationales de l’Université de Moncton.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14215
Agrandir l'image
La photo nous fait voir, de gauche à droite, Sébastien Lord, Moncef Lakouas, Freddy Bobo et Pascal Haché.
La Féécum a élu son nouvel exécutif
Les nouveaux membres du conseil exécutif de la Fédération des étudiants et étudiantes du Centre universitaire de Moncton (FÉÉCUM) entameront leur mandat le 1er avril pour la prochaine année académique. Les étudiantes et les étudiants du campus de Moncton ont exercé leur droit de vote par l’entremise d’Internet, une stratégie qui assure l’accès au vote à un plus grand nombre de membres, maximisant ainsi la participation aux élections de la Fédération étudiante. Cette année, 1252 étudiantes et étudiants ont voté, représentant 34,7% de la masse étudiante.

L’exécutif de la Fédération est composé de quatre étudiants élus par ses membres, soit Moncef Lakouas à la présidence, Freddy Bobo à la vice-présidence académique, Pascal Haché à la vice-présidence exécutive et Sébastien Lord à la vice-présidence interne.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14207
Agrandir l'image
La photo nous fait voir, de gauche à droite, Thérèse DeGroote, conseillère principale en politiques du CRSH; Lise Dubois, vice-rectrice adjointe à la recherche et doyenne de la Faculté des études supérieures et de la recherche; Manon Jolicoeur, étudiante au doctorat en pédagogie; Brent Herbert Copley, vice-président de la capacité de recherche du CRSH; Diane Pruneau, professeure à la Faculté des sciences de l’éducation; Nick Scott, directeur administratif du Réseau de recherche sur les politiques sociales du Nouveau-Brunswick, et Neil Boucher, vice-recteur à l’enseignement et à la recherche.
Discussion à l’Université de Moncton sur les six domaines des défis de demain
Dans le cadre de l’initiative Imaginer l’avenir du Canada du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH), des invités ont discuté des six domaines des défis de demain le jeudi 20 février dernier au campus de Moncton.

Animé par Lise Dubois, vice rectrice adjointe à la recherche et doyenne de la Faculté des études supérieures et de la recherche de l’Université de Moncton, l’événement a permis des présentations de Brent Herbert Copley, vice-président de la Capacité de recherche au CRSH; Manon Jolicœur, étudiante au doctorat en pédagogie à l’Université de Moncton, financée par le CRSH et l’une des cinq gagnantes et gagnants du concours J’ai une histoire à raconter du CRSH; Nick Scott, directeur administratif du Réseau de recherche sur les politiques sociales du Nouveau Brunswick, et Diane Pruneau, professeure à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Moncton.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14221
L’Observatoire international des droits linguistiques organise une conférence sur les droits linguistiques des peuples autochtones
L’Observatoire international des droits linguistiques, situé à l’Université de Moncton, présente une conférence offerte par maître Naiomi Metallic intitulée « Les droits linguistiques des peuples autochtones » le mardi 11 mars 2014 à 15 heures dans le local 142 de la Faculté de droit de l’Université de Moncton.

Naiomi Metallic est originaire de la Première nation Mi’gmaq, Listuguj, située en Gaspésie, au Québec. Elle a reçu le baccalauréat ès lettres avec spécialisation en anglais et en philosophie et le baccalauréat en droit de l’Université Dalhousie. Elle possède également la licence en droit de l’Université d’Ottawa. Mme Metallic pratique comme avocate au sein du cabinet Burchells LLP à Halifax, en Nouvelle-Écosse. Le droit autochtone est son principal centre d’intérêt.

Cette conférence mettra en évidence la situation linguistique particulière des langues autochtones au Canada et les défis juridiques et politiques auxquels leurs locuteurs font face.

Pour plus de renseignements, prière de communiquer avec le directeur de l’Observatoire, maître Michel Doucet, au numéro (506) 863-2136. L’entrée est libre.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14220
La Journée de réflexion sur l’immigration francophone aura lieu le 12 mars
La huitième édition de la Journée de réflexion sur l’immigration francophone aura lieu le 12 mars à Gatineau au Québec, en marge du Congrès national de Métropolis qui se déroulera du 12 au 15 mars au même endroit.

Sous le thème «Francophonie canadienne et diversité immigrante : les défis d’une rencontre réussie», cette journée de réflexion permettra d’aborder les succès et les défis d’un projet d’immigration au sein des communautés francophones en situation minoritaire (CFSM) à la fois du point de vue de l’immigrante ou de l’immigrant et de celui de la société d’accueil. Dans la rencontre entre les deux se réalise un processus d’intégration et d’inclusion et se posent des questions au niveau des politiques et des capacités institutionnelles, ainsi qu’au niveau des trajectoires des immigrantes et des immigrants.

Cette activité est organisée par la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada, l’Université de Moncton et Citoyenneté et Immigration Canada. Les personnes intéressées à participer peuvent consulter le programme et s’inscrire à la journée par l’entremise du site Web de la FCFA à l’adresse http://fcfa.ca/fr/Inscriptions-En-Ligne_126.

Renseignements : Marjie Brown, (613) 241-7600, m.brown@fcfa.ca.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14208
Agrandir l'image
La photo nous fait voir, de gauche à droite, Chantal Sorin, coordonnatrice de l’événement ; Daniel Grant, conseillé à l’emploi et responsable de la liaison avec les employeurs ; Anita Zan, conseillère en communication et marketing pour l’événement, et Jean-Sébastien Landry, coordonnateur.
La 14e édition du Salon carrière d’hiver a connu un franc succès
Organisé par le Service de recherche de travail et les Services aux étudiantes et étudiants de l’Université de Moncton, le Salon carrière d’hiver tenu le 12 février au Ceps Louis-J.-Robichaud du campus de Moncton a connu un franc succès. Quelque cinquante employeurs des secteurs public et privé et des services liés à la carrière étaient présents pour y rencontrer les quelque 550 étudiantes et étudiants qui ont visité le Salon. De plus, 25 bénévoles ont contribué au succès de l’événement.

Les employeurs ont été impressionnés par l’affluence et la qualité des échanges qui ont pris place avec les étudiantes et étudiants qui étaient très bien préparés et enthousiastes lorsqu’ils se présentaient aux différents stands.

Pour leur part, les étudiantes et étudiants ont été très satisfaits du choix des exposants qui étaient présents à ce Salon carrière. Ils ont constaté qu’il est moins intimidant de rencontrer les employeurs de cette façon que de les rencontrer dans leur milieu de travail. Un échange qui a été grandement apprécié. Quant aux exposants, ils ont été satisfaits du déroulement de l’événement et ont apprécié l’accueil chaleureux.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14210
La Revue de l’Université de Moncton est à la recherche d’une directrice ou d’un directeur
La Revue de l’Université de Moncton sollicite des candidatures pour combler le poste de directrice ou de directeur. La durée du mandat est de trois ans, du 1er juillet 2014 au 30 juin 2017.

La directrice ou le directeur procède à l’élaboration des prévisions budgétaires, administre les budgets et gère les ressources humaines, matérielles et financières de la Revue. Elle ou il a la responsabilité des démarches nécessaires à la recherche du financement externe de la Revue (au-delà de la contribution assurée par l’Université de Moncton et ses différentes composantes) et œuvre à sa promotion aux plans international, national et régional.

En collaboration avec le Comité de rédaction, elle ou il assure la planification des numéros, propose les révisions nécessaires des politiques et des orientations scientifiques de la Revue pour en maintenir l’excellence et fait rapport annuellement au Sénat académique.

En collaboration avec la ou le secrétaire à la rédaction, elle ou il convoque et préside les réunions du Comité de rédaction et assure la préparation et la production des numéros.

Toute professeure et tout professeur de l’Université de Moncton peut postuler. Les conditions prévues par les trois conventions collectives étant variables, les candidates et candidats potentiels sont priés de se référer à celle qui les concerne.

Les personnes intéressées par ce poste sont priées de faire parvenir une lettre de candidature avant le 17 mars, accompagnée d’un curriculum vitae abrégé mettant en valeur leur expérience pertinente à larevue@umoncton.ca.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14205
La piqûre des sciences : un atelier de formation en sensibilisation aux sciences offert à l’U de M
Pour la huitième année, Parlons sciences offre l’atelier de formation La piqûre des sciences d’un bout à l’autre du Canada en collaboration avec les Instituts canadiens de recherche sur la santé (IRSC).

Développé et présenté par Parlons sciences, cet atelier vise les scientifiques, les ingénieurs, les professionnels de la technologie et les étudiantes et les étudiants dans ces domaines et leur fournit des stratégies permettant de planifier et présenter des activités de sensibilisation aux sciences pour les jeunes.

Au campus de Moncton, l’atelier aura lieu le vendredi 14 mars, de 9 h 30 à 12 h 30, dans le local B-115 du pavillon Rémi-Rossignol.

Les IRSC fournissent des fonds chaque année pour leur programme Synapse-Connexion jeunesse afin d’offrir cet atelier unique de formation dans certaines universités sélectionnées à travers le Canada, et ce, tout à fait gratuitement pour les participantes et les participants.

La piqûre des sciences est un atelier interactif qui se concentre sur les théories d’apprentissage en éducation et qui inclue des stratégies d’enseignement et des styles d’apprentissage. Les participantes et les participants apprennent également comment concevoir une activité d’apprentissage interactive et comment rendre les activités scientifiques amusantes et signifiantes.

Les personnes qui désirent s’inscrire à l’atelier La piqûre des sciences au campus de Moncton, peuvent communiquer avec Susie Taylor, coordonnatrice des programmes spéciaux, Parlons sciences, à susietaylor@letstalkscience.ca, 1-877-474-4081 ext. 24
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14203
Conférence sur les origines du sabbat des sorciers
Le Département d’histoire et de géographie de la Faculté des arts et des sciences sociales de l’Université de Moncton présente une conférence d’Alex Karim Baccouche, doctorant à la University of New Brunswick de Fredericton et diplômé du baccalauréat et de la maîtrise en histoire de l’Université de Moncton.

Intitulée « Les origines du sabbat des sorciers : l’expempla dans les sermons et les traités de démonologie au XVe siècle », la conférence sera prononcée le vendredi 14 mars à 15 heures au local 021 du pavillon des Arts au campus de Moncton.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14209
Agrandir l'image
De gauche à droite, on voit Monica Boudreau, monitrice clinique en science infirmière; Chad Doucet, chargé d’enseignement clinique en science infirmière; Dominique Cardinal, animatrice CNFS – Volet Université d’Ottawa; Bernard Galarneau, coordonnateur de stages à l’École de psychologie; Caroline Borris, animatrice CNFS – Volet Université d’Ottawa; Marie-Claude Comeau, travailleuse sociale; Mélissa Boudreau, diététiste, et Rachelle Lanteigne, coordonnatrice adjointe du CNFS – Volet Université de Moncton.
Atelier de perfectionnement pour les professionnels de la santé
L’atelier de formation L’Art de superviser des stagiaires a été offert à l’Université de Moncton les 26 et 27 février à un groupe de 24 superviseurs de stages en nutrition, en psychologie, en travail social, en science infirmière et en gestion des services de santé.

D’une durée de 15 heures, cette formation est offerte dans le cadre des activités du Consortium national de formation en santé (CNFS) – Volet Université d’Ottawa en collaboration avec le CNFS – Volet Université de Moncton.

Les participantes et les participants y ont appris différentes notions théoriques et pratiques inhérentes à l’art de la supervision en milieu de stage.

La photo nous montre quelques-unes de personnes participantes, accompagnées des animatrices de la formation.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14216
Agrandir l'image
La photo nous fait voir, de gauche à droite, la professeure Andrée Roy du Département de comptabilité; Marc Gauthier, le conférencier; Alice Olive, étudiante, et Egbert McGraw, professeur au Département de comptabilité et directeur du Centre de commercialisation internationale.
Le cinéma acadien serait sous-exploité
À l’invitation du Centre de commercialisation internationale de la Faculté d’administration de l’Université de Moncton, Marc Gauthier, directeur général du Festival international du cinéma francophone en Acadie (FICFA), a prononcé une conférence intitulée «Sous-développé ou sous-exploité : les défis du cinéma francophone en Acadie».

Cette conférence, présentée dans le cadre de la Semaine internationale du campus de Moncton, a rassemblé plus d’une trentaine de personnes intéressées par les défis de l’industrie cinématographique francophone.

Selon monsieur Gauthier, le Nouveau-Brunswick ne possède pas de moyens de promotion, de distribution et de financement suffisants pour permettre aux films d’ici d’avoir une longue vie.

« Les films acadiens ont une durée de vie relativement courte. Ils sont quelques fois diffusés à la télévision, mais à moins de se démarquer vraiment, ils se retrouvent sur les tablettes. Il y a cependant quelques festivals de cinéma au Québec qui commencent à faire connaître nos œuvres acadiennes », souligne monsieur Gauthier.

Il croit que le court métrage constitue une avenue importante pour développer l’industrie cinématographique acadienne. Au cours de la dernière année, le FICFA en a d’ailleurs produit 15 dans le cadre de diverses activités.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14217
Le Réseau de recherche sur les politiques sociales du N.-B. fait appel à des chercheuses et chercheurs de l’U de M
Des chercheuses et chercheurs de l’Université de Moncton ont participé à la première édition de l’activité ayant pour titre «De la recherche à l’impact : Un weekend sur les politiques» du Réseau de recherche sur les politiques sociales du Nouveau-Brunswick qui a eu lieu du 21 au 23 février au Centre Wu à Fredericton.

La rencontre visait à favoriser le développement de projets de recherche afin de trouver des solutions aux problèmes économiques de la province. Cinq équipes de recherche ont été formées lors de l’événement. Parmi celles-ci, une équipe était composée notamment de Christine Paulin, candidate au doctorat à l’Université d’Ottawa et professeure au Département d’administration publique de l’Université de Moncton, et d’Éric Mathieu Doucet, boursier de l’Université de Moncton et candidat au doctorat de l’Université de Poitiers.

L’un des objectifs de cette activité était de développer des propositions de recherche dans plusieurs domaines, incluant l’immigration, l’éducation, l’énergie propre et la culture. L’événement était ouvert aux étudiantes et étudiants de premier cycle ou des cycles supérieurs ainsi qu’aux personnes qui ont un intérêt pour le domaine des politiques publiques. Le Réseau de recherche sur les politiques sociales du Nouveau-Brunswick développe présentement la deuxième édition de cet événement qui devrait avoir lieu à l’Université de Moncton à l’automne 2014.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14212
Le professeur Roger Roy est honoré par l’AFANB
Roger Roy, professeur titulaire et directeur par intérim de l’École de foresterie de l’Université de Moncton, campus d’Edmundston, a été honoré par l’Association des forestiers agréés du Nouveau-Brunswick (AFANB) qui lui a accordé le « Prix d’excellence des forestiers professionnels du Nouveau-Brunswick ».

Monsieur Roy a reçu ce prix à l’occasion de l’assemblée générale annuelle de l’AFANB qui s’est tenue le 5 février dernier à Fredericton.

Selon Ed Czerwinski, secrétaire général de l'AFANB, cette distinction lui a été accordée afin de souligner sa contribution soutenue et inlassable aux affaires de l'Association au cours des 20 dernières années.

Président de l’AFANB en 2011-2012, Roger Roy a été nommé récemment représentant de l’Association au Bureau canadien d'agrément en foresterie (BCAF), responsable d'assurer l'excellence des programmes canadiens de niveau universitaire d'enseignement de la foresterie, et de l'accréditation de ceux-ci.

En plus d’être directeur par intérim de l’École de foresterie au campus d’Edmundston, il agit comme coordonnateur des programmes Coop depuis 2011. Il a également été chef du secteur de sciences forestières de l’École de 2001 à 2007.

Roger Roy est titulaire d’un doctorat en foresterie (aménagement forestier) de la University of New Brunswick et d’une maîtrise en foresterie (écologie forestière) de la University of British Columbia.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14219
Agrandir l'image
La photo nous fait voir, entre autres, le groupe anglophone, de gauche à droite, André Blanchard, directeur de l’Éducation permanente; Craig Hatto, Karen Court, Jessica Richard, Véronique Léger, Denis Rioux, Doug Trenholm, Don Morehouse, Stéphanie Léger, agente de développement en perfectionnement professionnel à l’Éducation permanente, et Serge Langis, directeur du Centre Assomption de recherche et de développement en entrepreneuriat (CARDE) et formateur dans le cadre du programme de formation en gestion contemporaine.
Un programme de formation en gestion contemporaine est offert par l’Éducation permanente
La Direction générale de l’Éducation permanente de l’Université de Moncton a offert, de janvier 2013 à janvier 2014, un programme de formation composé de huit ateliers dans le domaine de la gestion. Quelque 26 participantes et participants ont pris part au programme de formation. Deux groupes ont été formés, soit un groupe francophone et un groupe anglophone.

Le programme de formation en gestion contemporaine avait comme objectif de donner la possibilité aux participantes et participants de se perfectionner et de développer leurs habiletés personnelles dans le domaine de la gestion et de la supervision d’équipes. Le développement des habiletés de communication efficace, d’intervention en situation de crise et de gestion de changements a également été abordé.

Renseignements : Julie Albert, agente de développement en marketing, au 858-4122, http://www.umoncton.ca/edperm
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14202
Invitation à la Soirée Champagne et chocolat le 13 mars
Les membres de la communauté universitaire sont cordialement invités à participer à la Soirée Champagne et chocolat qui se tiendra le jeudi 13 mars à 17 heures au café-bar Le Coude au Centre étudiant afin de féliciter les finissantes et les finissants 2014.

Les personnes intéressées à y prendre part sont priées de confirmer leur présence à l’adresse aaaum@umoncton.ca ou par téléphone au 858-4130 avant le lundi 10 mars.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14218
Les étudiantes et étudiants en art dramatique présenteront la comédie « Les Uns chez les autres » en avril
Les étudiantes et les étudiants de troisième et quatrième années au baccalauréat en art dramatique présenteront la comédie « Les Uns chez les autres » du 8 au 12 avril à 20 heures au studio-théâtre La Grange au campus de Moncton. Il s’agit de l’adaptation française de Gildas Bourdet du texte de l’auteur britannique Alan Ayckbourn, dont le titre original est «How the other half loves».

Né le 12 avril 1939, Alan Ayckbourn est l’auteur le plus joué aujourd’hui, après Shakespeare. De plus, ses pièces sont traduites en 35 langues.

Fils d’un violoniste et d’une romancière, Alan Ayckbourn a définitivement été marqué à l’âge de huit ans par la séparation de ses parents. Ainsi, les thèmes du couple, de la séparation et de l’infidélité resteront toujours au centre de ses pièces de théâtre.

Écrite en 1969, « Les Uns chez les autres » est une minuterie comique d’une précision et d’une originalité parfaites où rien n’est laissé au hasard où l’on joue sur tous les ressorts comiques comme sur les cordes d’un instrument. Loin d’être seulement une machine à faire rire, la pièce reste, en même temps, un témoignage caustique des mœurs et des infidélités de notre temps qui rendent précaires certains aspects de notre monde contemporain.

Répété sous la direction du professeur Andréi Zaharia avec une équipe étudiante d’interprètes particulièrement doués – Alyssa Pellerin-Boudreau et Marc-André Robichaud en troisième année et Caroline Bélisle, Nicolas Dupuis, Brigitte Gallant et Samuel Rioux en quatrième année - ce spectacle vise à donner aux amateurs de comédie des frissons de plaisir. La scénographie est signée par le professeur Alain Tanguay et la conception des éclairages par la professeure Louise Lemieux.

Les billets seront en vente à la Librairie acadienne du campus et à l’entrée le soir des représentations au prix de 5 $ pour les étudiantes et les étudiants et de 10 $ pour les autres personnes.

Renseignements : Sonya Doucet, 858-4404.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14213
Mes prairies, mes amours aux Rendez-vous de l’ONF
Les Rendez-vous de l’ONF en Acadie vous proposent Mes prairies, mes amours de Chelsea McMullan. La projection aura lieu à l’amphithéâtre du pavillon Jacqueline-Bouchard au campus de Moncton le 10 mars à 19 heures.

La cinéaste Chelsea McMullan propose une odyssée poétique. Ce portrait intimiste du chanteur transgenre Rae Spoon est aussi poignant et introspectif que les chansons de l’artiste.

L’artiste transgenre Rae Spoon sillonne d’interminables champs de blé sous un ciel de légende dans Mes Prairies, mes amours. La caméra accompagne partout l’artiste : sur les banquettes d’un bus Greyhound, parmi les dinosaures du musée Tyrrell de Drumheller, dans un bar de Regina, puis en spectacle à Winnipeg. Pendant que défile, en lignes droites, le plat pays des Prairies, la cinéaste nous relate le parcours sinueux de Rae Spoon. Au fil de chansons, d’entretiens et de clips originaux se tisse le récit enjoué, contemplatif, parfois mélancolique des premiers pas d’adulte du musicien transgenre. Rae Spoon retrace son enfance à l’eau bénite, la révélation de son ambiguïté et son combat pour faire sa vie comme il l’entend. Contemplant la majesté du paysage depuis la fenêtre de l’autocar, il confie « On est toujours dans une espèce d’entre-deux, entre une origine où l’on n’est plus et une destination où l’on n’est pas encore arrivé. »

L’Office national du film du Canada (ONF) crée des œuvres interactives innovantes, des documentaires à caractère social ainsi que des animations d’auteurs. L’ONF a réalisé plus de 13 000 productions et remporté au-delà de 5000 récompenses, dont 4 prix Écrans canadiens, 7 prix Webby, 12 Oscars et plus de 90 prix Génie.

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec Madeleine Blanchard au (506) 871-3638 ou avec Lily Robert au (506) 283-3838. Vous pouvez aussi vous rendre sur le site Internet de l’ONF à l’adresse http://www.ONF.ca. L’entrée est libre.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14227
Les Grands Explorateurs vous proposent un voyage au Costa Rica le vendredi 14 mars
Les Grands Explorateurs présentent le Costa Rica, une grande aventure autant pour les amateurs de chaleur que pour les amoureux de la nature, dans un documentaire qui prendra l’affiche le vendredi 14 mars à 20 heures dans la salle de spectacle du pavillon Jeanne-de-Valois au campus de Moncton. À cette occasion, l’aventurier Richard-Olivier Jeanson racontera son périple lors d’une ciné-conférence captivante et colorée.

Considéré comme la Suisse d’Amérique latine pour sa qualité de vie, le Costa Rica jouit d’une situation géographique unique au monde. Véritable pont entre les Amériques du Nord et du Sud, ce petit territoire d’à peine 55 000 km carrés abrite 6 pour cent de la biodiversité mondiale et 20 écosystèmes différents. Plus du tiers du territoire est maintenant protégé sous forme de parcs nationaux ou réserves privées. Préserver ce précieux héritage est un défi de taille et un mode de vie pour le peuple.

À travers la rencontre de nombreux personnages qui ont à cœur de préserver les joyaux naturels et culturels de leur pays, l’explorateur nous mène sur les différentes routes du Costa Rica tout en visitant les sites incontournables. Cette aventure nous fait découvrir les trésors les mieux cachés de ce petit paradis d’Amérique centrale.

Après des études en cinéma, Richard-Olivier Jeanson fait ses premiers pas dans le monde du reportage, notamment à titre de régisseur de tournée pour Les Grands Explorateurs et d’assistant à l’étranger pour différents films. Passionné par les beautés de l’Amérique centrale, il décide de partir à la conquête du Costa Rica avec son impressionnant bagage technique. Pendant plus de trois ans, il plonge dans ce joyau de la nature afin de réaliser sa première aventure solo.

L’entrée est de 8 $ pour les étudiantes et les étudiants et de 15 $ pour les autres personnes. Il est possible de se procurer un billet à la billetterie du Centre étudiant ou en composant le 858-4554 ou le 1-800-363-8336.

On peut consulter la programmation de la saison 2014 du Service des loisirs socioculturels de l’Université de Moncton à http://www.umoncton.ca/umcm-sls/spectacles ainsi que sur www.facebook.com/slsmoncton.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14226
Gabrielle Forget et Alex Emond sont les athlètes de la semaine
Les joueurs de hockey Gabrielle Forget et Alex Emond sont les athlètes de la semaine Physiothérapie Sportmed pour la période du 24 février au 2 mars 2014, à l’Université de Moncton.

Gabrielle Forget a accordé six buts en trois rencontres dans la série demi-finale 2 de 3 face aux Huskies de Saint Mary’s University. La gardienne recrue a fait face à 75 lancés et a réussi 69 arrêts. EIle est étudiante en kinésiologie.

L’ailier Alex Emond a obtenu cinq points en quatre rencontres de la demi-finale entre les Aigles Bleus et les Axemen. Emond a amassé deux passes et trois buts. Il est étudiant au baccalauréat en ingénierie (génie civil).
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14195
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.