Vol. 44, no 21
13 février 2014
Agrandir l'image
La photo nous fait voir, de gauche à droite, Chantal DeGrâce, présidente de l’Association du personnel administratif et professionnel de l’Université de Moncton (APAPUM); Roger Boulay, directeur du Services aux étudiantes et étudiants; Mireille Caissie, coordonnatrice de projets pédagogiques et médiatiques; Raymond Théberge, recteur et vice-chancelier de l’Université de Moncton; Marie-Linda Lord, vice-rectrice aux affaires étudiantes et internationales; René Léger, président de la Société Nationale de l’Acadie; Marie-Noëlle Ryan, présidente de l’Association des bibliothécaires, professeures et professeurs de l’Université de Moncton ainsi que Jac Gautreau, coordonnateur et responsable de la programmation du Congrès mondial acadien de 2014.
La Semaine internationale est lancée au campus de Moncton
C’est par un tintamarre latino, mené par l’Escola de samba Acadia, que s’est ouverte ce matin la Semaine internationale 2014 organisée par l’Université de Moncton, campus de Moncton.

De nombreux invités, des professeures et professeurs et des étudiantes et étudiants étaient rassemblés au bistro-lounge Le 63 afin de participer au coup d’envoi de la Semaine intitulée « Envisagez le monde », qui se déroulera sur le campus jusqu’au 14 février.

Une présentation de vidéos interculturelles, une initiative de l’équipe des Services aux étudiantes et étudiants internationaux, a eu lieu durant la conférence de presse. Ces vidéos démontraient les coutumes culturelles des différents pays représentés ici, au campus de Moncton, dans le but de faciliter l’intégration et l’accueil des étudiantes et étudiants internationaux.

Dix-huit pourcent de l’effectif étudiant de l’Université de Moncton provient de l’international. Le campus d’Edmundston compte 11% d’étudiantes et étudiants internationaux, le campus de Moncton 21% et le campus de Shippagan en compte 10 %.

Des activités hautes en couleurs, comprenant tables rondes, projections, danse et kiosques, seront présentées au campus de Moncton du 10 au 14 février 2014. Toutes et tous sont invités à y participer.

La programmation complète des activités est disponible à l’adresse http://www.umoncton.ca/umcm/semaine_internationale
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14009
Des retombées économiques intéressantes pour les prochains tournois de la FIFA
L’Association canadienne de soccer a dévoilé ses projections préliminaires au chapitre des retombées économiques de la Coupe du monde féminine U-20 de la FIFA, Canada 2014, et de la Coupe du monde féminine de la FIFA, Canada 2015. Les conclusions initiales indiquent que les deux compétitions généreront plus de 337 millions de dollars pour l’économie canadienne.

Selon l’Association, les Coupes du monde féminines de soccer devraient laisser des retombées économiques de l’ordre de 44 millions de dollars pour le Nouveau-Brunswick et de 27 millions pour la ville de Moncton. En 2014, la coupe du monde féminine des moins de 20 ans générera des retombées de 10 millions de dollars dans la province et de 7 millions à Moncton. En 2015, on prévoit des retombées de 34 millions de dollars pour la province et de 20 millions pour la ville de Moncton.

Au Canada, le tournoi de 2015 devrait insuffler 267 millions de dollars en activité économique tandis que la compétition de 2014 produirait 70 millions de dollars. L’activité économique nette (PIB) de la compétition devrait atteindre 169 millions de dollars au pays, soit 37 millions de dollars en 2014 et 132 millions de dollars en 2015.

« Accueillir la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Canada 2014, et la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Canada 2015, à Moncton aura un impact significatif pour la ville, pour le Nouveau-Brunswick et pour le Canada en entier, explique Stéphane Delisle, directeur général de site à Moncton. Les tournois laisseront des legs importants pour le sport, les femmes et la communauté, tels qu’une expertise pour accueillir des événements internationaux de grand calibre, des bénévoles locaux formés pour ce genre d’événements, une surface artificielle au stade situé à l’Université de Moncton en plus de surfaces artificielles à deux écoles secondaires de la région. »

Le rapport final sur les retombées économiques de la compétition sera compilé une fois que les 24 équipes auront joué leurs matchs du 6 juin au 5 juillet 2015 dans le cadre de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Canada 2015. Rappelons que les matchs seront disputés à Moncton, Montréal, Ottawa, Winnipeg, Edmonton et Vancouver. En 2014, 16 équipes se disputeront la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, Canada 2014, du 5 au 24 août à Moncton, Montréal, Toronto et Edmonton.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14013
Donald J. Savoie est l’un des cinq finalistes pour le prix Shaughnessy Cohen
Donald J. Savoie, professeur au Département d’administration publique de l’Université de Moncton et auteur du livre Whatever Happened to the Music Teacher? How Government Decides and Why, est l’un des cinq finalistes pour le prix Shaughnessy Cohen qui récompense les meilleurs ouvrages politiques de l’année.

Ce prix, très prestigieux et qui en est à sa quatorzième édition, récompense chaque année un essai qui appréhende une réalité politique susceptible d’intéresser le lectorat canadien et susceptible de modeler ou d’influencer la pensée sur la vie politique du pays. D’une grande qualité littéraire, l’ouvrage choisi doit allier réflexion originale et recherche approfondie.

Le prix Shaughnessey Cohen a été institué en mémoire de la députée du comté ontarien de Windsor, bien connue pour son franc-parler. Elle est décédée le 9 décembre 1998.

Donald J. Savoie est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en administration publique et gouvernance à l’Université de Moncton. Il est un ancien fonctionnaire et possède une vaste expérience de travail au sein du gouvernement et du milieu universitaire. Il a entre autres été conseiller auprès du gouvernement fédéral, du secteur privé, de la Banque mondiale et de l’Organisation des Nations Unies. Il est également auteur de nombreux ouvrages.

Le lauréat du prix Shaughnessy Cohen sera annoncé le 2 avril 2014 à Ottawa.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14021
Le drapeau arc-en-ciel hissé aux quatre universités publiques du Nouveau-Brunswick
Le drapeau de la fierté gaie flottera aux quatre universités publiques du Nouveau-Brunswick pendant la durée des Jeux olympiques d’hiver de Sotchi, jusqu’au 23 février 2014.

Ce geste de solidarité envers la communauté lesbienne, gaie, bisexuelle et transsexuelle (LGBT) est posé en réponse à une politique ouvertement discriminatoire envers les homosexuels en Russie.

À l’Université de Moncton, le drapeau arc-en-ciel flottera aux trois campus.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14007
Agrandir l'image
La photo nous fait voir les membres de la délégation provenant de trois provinces et de quatre pays différents et représentant toutes les facultés du campus de Moncton. Ils seront également accompagnés de médecins, d’infirmiers, de psychologues et d’ingénieurs constructeurs pour la mise en œuvre des nombreux projets.
Une sixième mission humanitaire en Haïti pour l’Université de Moncton
Les 42 membres de la délégation humanitaire de l’Université de Moncton se préparent pour un sixième voyage en Haïti du 30 avril au 12 mai 2014.

Les 32 étudiantes et étudiants et les dix accompagnateurs se rendront en Haïti le printemps prochain afin de continuer leurs efforts humanitaires par l’entremise d’une thématique sportive. Ils achemineront plus de deux tonnes de matériel sportif, pédagogique et médical. Durant leur séjour, les étudiantes et les étudiants du campus de Moncton offriront aux enfants haïtiens des jeux éducatifs afin de combattre la pauvreté et la maladie, et pour promouvoir la résolution de conflits. Les membres du groupe visiteront des orphelinats et des écoles dans la région isolée d’Anse-à-Veau du département de Nippes.

En partenariat avec l’association haïtienne Latino Plus, la mission fera également la visite de deux prisons de jeunes adolescents afin d’améliorer les conditions d’hygiène et pour combattre le choléra. Le groupe parrainera également un tournoi de huit équipes de soccer U-14 en plus de jouer des parties amicales contre des équipes féminines et masculines dont celle du président, Michel Martelly. De plus, la délégation construira un vestiaire communautaire d’une valeur de 25 000 $.

Depuis les six dernières années, plus de 200 étudiantes et étudiants ont pu acheminer plus de 10 tonnes d’équipement sportif, pédagogique et médical à plus de 10 000 enfants haïtiens. De plus, au-delà de 500 000 $ en collecte de fonds furent investis grâce aux dons de la communauté acadienne et néobrunswickoise.

Renseignements : Roger G. LeBlanc, professeur conseillé, roger.g.leblanc@umoncton.ca, 506-858-4967. Vidéo promotionnelle : https://www.youtube.com/watch?v=7-CmUD-QEYQ&feature=youtu.be
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14022
Soutien aux personnes sous le spectre de l’autisme : un site Internet sera lancé
Dans le cadre d’un projet dirigé par la professeure Selma Zaiane-Ghalia de l’École de kinésiologie et de loisir de l’Université de Moncton, un site Internet sera lancé afin de permettre aux personnes sous le spectre de l’autisme, à leurs familles, aux proches aidants et à toute personne qui est touchée de près ou de loin par l’autisme d’accéder à une base de données répertoriant les programmes et services qui leurs sont offerts dans la région du sud-est du Nouveau Brunswick.

Le projet « Soutien à l’autonomisation des adolescents et jeunes adultes évoluant avec des troubles du spectre de l’autisme à travers des activités de loisirs (Première étape)» est financé par le Consortium national de formation en santé (CNFS).

Le mercredi 29 janvier dernier, une vingtaine de personnes se sont rassemblées au Centre de ressources familiales du Grand Moncton pour la présentation de l’interface du site. L’étudiant en informatique Lucas Boko Mahouna a présenté l’interface qui comprend, entre autres, une partie bibliographique qui permet au public de rechercher des données scientifiques et autres support d’information répertoriés sur une autre base de données mise en place par l’étudiant Andy Couturier. Ces deux étudiants sont encadrés par le professeur Éric Hervet du Département d’informatique de la Faculté des sciences qui fait aussi partie de l’équipe pluridisciplinaire du projet.

Cette présentation publique a également permis de recueillir les suggestions et commentaires des participantes et participants afin d’améliorer le site. La finalisation de cette partie du projet devrait se faire d’ici la fin mars 2014.

Toute personne intéressée par ce projet est invitée à communiquer avec la professeure Selma Zaiane-Ghalia : 858 3760, selma.zaiane-ghalia@umoncton.ca.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14024
Parution du volume 42 de la Revue de l’Université de Moncton
Le volume 42 de la Revue de l’Université de Moncton est maintenant disponible sur le site d’Érudit à l’adresse (http://www.erudit.org/revue/rum/2011/v42/n1-2/index.html). Dirigé par le professeur Justin Bisanswa, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en littératures africaines et francophonie de l’Université Laval, ce numéro double a pour thématique L’énigme du social dans le roman africain. Il regroupe dix textes, de Justin Bisanswa, Olga Hél-Bongo, Kasereka Kavwahirehi, Mawuloe Koffi Kodah, Buata B. Malela, Anthony Mangeon, Sylvère Mbondobari, Nyunda ya Rubango et Bacary Sarr.

Quatre textes hors thème complètent le numéro, portant sur la gestion des ressources naturelles en Afrique sub-saharienne (Natali Kossoumna Liba’a), sur les récits de pratiques en services de garde éducatifs à la petite enfance (Marc Jean et Jacqueline Dionne-Proulx), sur les perceptions des élèves du primaire à l’égard des devoirs et des leçons (Nadia Rousseau, Rollande Deslandes, Véronique Hardy, Hélène Fournier et Léna Bergeron) et une analyse relative à la décision de la Cour d’appel fédérale dans l’affaire Air canada c. Thibodeau (Karine McLaren).

Le volume 43 paraîtra sous peu. Il s’agira d’un numéro double portant sur les Perspectives interdisciplinaires sur la santé et le mieux-être, sous la direction de la professeure Ann Rhéaume-Brüning, de l’École de science infirmière de l’Université de Moncton. Renseignements : 506-858-4062, larevue@umoncton.ca.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14023
Agrandir l'image
La photo nous fait voir, de gauche à droite, Joël Landry, producteur à la Télévision Rogers ainsi que Véronique Leblanc, Abbé Lanteigne et Catherine Dumas.
Des étudiantes et étudiants du Programme d’information-communication ont présenté un forum télévisé
Une vingtaine d’étudiantes et étudiants ont participé à un forum sur l’avenir de la télévision au resto-bar Le 63 du Centre étudiant. Il s’agissait d’une émission que diffusera la télévision communautaire Rogers et qui a été produite avec la collaboration du Programme d’information-communication.

Deux étudiantes en journalisme télévisuel, Catherine Dumas et Véronique LeBlanc, ont animé les discussions portant sur les habitudes d’écoute de la télévision et l’utilisation des nouveaux supports de réception que sont l’Internet, les portables, les tablettes numériques et les cellulaires.

Ce forum public sera envoyé au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) dans le cadre d’une une vaste consultation publique à travers le pays sur la télévision.

Le responsable du Programme d’information-communication, François Giroux, et le professeur de journalisme télé, Abbé Lanteigne, se sont dit ravis de l’expérience, tant pour les étudiantes et étudiants que pour la perspective d’éventuelles et nouvelles collaborations avec la télévision communautaire.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14027
Agrandir l'image
La photo nous fait voir, de gauche à droite, Hubert Roussel, professeur du cours GLST3002; Karine Martin, Stéphanie Chiasson et Jean-Daniel Boudreau, membres du Conseil étudiant de l’ÉKL.
Des étudiantes et étudiants du l’ÉKL font une présentation d’affiches sur les Olympiques
Présentée dans le cadre de la semaine de l’École de kinésiologie et de loisir (ÉKL), l’activité publique « L’odyssée olympique en affiches : de Sotchi à Moncton » aura lieu du 17 au 21 février au Ceps Louis-J.-Robichaud au campus de Moncton.

À cette occasion, des étudiantes et étudiants des cours GLST3002 (Design en récréo-tourisme du professeur Hubert Roussel) et GLST3463 (Gestion sportive et récréative du professeur Marc LeBlanc) ont préparé des affiches sur les installations olympiques et sur l’histoire des Jeux d’hiver et de la ville de Sotchi.

Les affiches seront exposées à l’étage du Ceps au cours de la semaine du 17 au 21 février 2014. De plus, les étudiantes et les étudiants en feront la présentation le mardi 18 février et le jeudi 20 février de midi à 13 h 15.

Bienvenue à toutes et à tous.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14014
Conférence sur le mouvement pacifiste féminin français après la Première Guerre mondiale
Le Département d’histoire et de géographie de la Faculté des arts et des sciences sociales de l’Université de Moncton présente une conférence de Marie-Michèle Doucet, doctorante à l’Université de Montréal et diplômée du baccalauréat et de la maîtrise en histoire de l’Université de Moncton.

Intitulée « Quand les femmes parlent de paix : le mouvement pacifiste féminin français après la Première Guerre mondiale », la conférence sera prononcée le lundi 17 février à midi au local 139 du pavillon des Arts.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14028
Conférence sur les défis contemporains de la politique étrangère et de défense du Canada
Au cours des dernières années, la politique étrangère et de défense du Canada fait face à de nombreuses critiques. Plusieurs déplorent la fin de l’approche du maintien de la paix au profit d’un engagement dans des opérations militaires, tandis que d’autres remettent en question les rapprochements de notre politique avec celle de nos voisins étasuniens. Afin d’étudier et de mieux comprendre les différents défis auxquels le Canada est confronté, une conférence aura lieu le mercredi 19 février à 15 heures dans la salle Neil-Michaud du pavillon des Arts.

À cette l’occasion, la Faculté des arts et des sciences sociales et son Département de science politique sont heureux d’accueillir Jocelyn Coulon, directeur du Réseau de recherche sur les opérations de paix du Centre d’études et de recherches internationales de l’Université de Montréal. Les professeurs Jean-François Caron et Jean-François Thibault du Département de science politique ainsi que le professeur Gregory Kennedy du Département d’histoire et de géographie présenteront également leur analyse autour de cette question.

Renseignements : Jean-François Caron, jean-francois.caron@umoncton.ca, (506) 858-4902.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14034
Le CRSH présentera les six domaines des défis de demain à l’Université de Moncton
Le jeudi 20 février à l’Université de Moncton, des invités discuteront des six domaines des défis de demain définis dans le cadre de l’initiative Imaginer l’avenir du Canada du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH).

Animé par Lise Dubois, vice rectrice adjointe à la recherche et doyenne de la Faculté des études supérieures et de la recherche de l’Université de Moncton, l’événement comprendra des présentations de Brent Herbert Copley, vice président de la Capacité de recherche au CRSH; Manon Jolicœur, étudiante au doctorat en pédagogie à l’Université de Moncton, financée par le CRSH et l’une des cinq gagnantes et gagnants du concours J’ai une histoire à raconter du CRSH; Nick Scott, directeur administratif du Réseau de recherche sur les politiques sociales du Nouveau Brunswick, et Diane Pruneau, professeure à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Moncton.

Au cours des deux dernières années, le CRSH a mené un processus de consultation nationale et internationale en communiquant avec plus de 13 000 experts en la matière – des membres de la communauté des chercheurs universitaires ainsi que des chefs de file des secteurs public, privé et sans but lucratif – afin d’obtenir leurs points de vue.

Imaginer l’avenir du Canada avait pour objectif de définir, pour le Canada, les domaines des défis de demain qui, dans un contexte mondial en évolution, sont susceptibles d’émerger dans 5, 10 ou 20 ans et auxquels la communauté des chercheurs en sciences humaines pourrait contribuer par ses connaissances, son talent et son expertise.

À l’issue du processus, les six domaines des défis de demain du CRSH ont été sélectionnés. Ces domaines sont en quelque sorte des lentilles au travers desquelles le CRSH – en collaboration avec la communauté canadienne des chercheurs en sciences humaines – voit qu’il peut et doit faire une différence au cours des prochaines années.

La discussion se tiendra le jeudi 20 février 2014 de 13 heures à 14 h 30 dans la salle 136 du pavillon Léopold Taillon au campus de Moncton. Pour obtenir de plus amples renseignements et pour s’inscrire, prière d’écrire à l’adresse fesr@umoncton.ca.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14035
Agrandir l'image
La photo nous fait voir les gagnantes et gagnants de la première place et les juges, de gauche à droite, dans la première rangée, Karina LeBlanc, André-Phillippe Caissie, Diego Ritchie, Marie-France Derapse, Karine Roy, Christine Lanteigne, Sarah Short et Tania Morris. Dans la deuxième rangée, on voit Vivi Koffi, Marco Degrâce, Jean-Luc Gionet, Pascal DeGrâce et Sophie Lyons. Monsieur Roger Gervais était absent au moment où la photo fut prise.
Concours de plan d’affaires à la Faculté d’administration
Présenté récemment dans le cadre du cours d’entrepreneuriat de la professeure Vivi Koffi de la Faculté d’administration de l’Université de Moncton, le concours de plan d’affaires a connu un franc succès.

Sept équipes ont eu l’occasion de présenter leur plan d’affaires à des experts de la communauté d’affaires du Nouveau-Brunswick. Quatre de ces équipes ont reçu des bourses accordées par le Centre Pond-Deshpande (1 000 $), la Fondation de l’innovation du Nouveau-Brunswick (500 $), l’entreprise Gestion Danco Holdings (500 $), les Caisses populaires acadiennes (400 $), Entreprises Grand Moncton (250 $), AcadieNor Inc. (250 $), le Centre de commercialisation internationale (300 $), la Chaire d’études Jeanne et J.-Louis-Lévesque en gestion financière (200 $), le Centre Assomption de recherche et de développement en entrepreneuriat (200 $) et la Chaire des caisses populaires acadiennes en gestion des coopératives (200 $).

Les juges de la compétition étaient Karina LeBlanc, directrice du Centre Pond-Deshpande de l’Université du Nouveau Brunswick; Roger Gervais, vice-président de la recherche au sein de la Fondation de l’innovation du Nouveau-Brunswick; Jean-Luc Gionet, directeur de comptes, Centre financier aux entreprises des Caisses populaires acadiennes; Sarah Short, agente de développement entrepreneurship jeunesse chez Entreprises Grand Moncton; Marco Degrâce, directeur général et cofondateur de The Money Tree et de Online Services Inc.; Tania Morris, professeure de finance et responsable de la Chaire d’études Jeanne et J.-Louis-Lévesque en gestion financière; Pascal Degrâce, cofondateur de Memories2GO, et Vivi Koffi, professeure de la Faculté d’administration responsable du concours.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14020
Deux articles du professeur Patrice Nicolas sont publiés
Professeur adjoint au Département de musique de la Faculté des arts et des sciences sociales de l’Université de Moncton, Patrice Nicolas vient de publier deux articles, soit « Le motet Beati omnes qui timent Dominum : une oeuvre de Jacob Godebrye alias “Jacotin”? ». Revue de Musicologie, vol. 99, no. 1 (2013): 11-31 et « Errors and quid pro quos in the Leiden choirbooks. The case of Jacotin’s magnificats ». Tijdschrift van de Koninklijke Vereniging voor Nederlandse Muziekgeschiedenis, vol. 62, nos. 1/2 (2012): 65-85.

Les deux articles sont en lien avec Jacotin, l’une des figures musicales les plus énigmatiques de la Renaissance. Ses œuvres, parues entre 1480 et 1560 environ, encensées notamment par François Rabelais et les grands théoriciens de la musique Pietro Aaron et Stephano Vanneo, semblent avoir connu de son temps un succès considérable. Mais le personnage lui-même embarrasse les musicologues et les historiens de la musique depuis plus de deux siècles ; et avec raison, car les sources musicales ne font allusion à Jacotin qu’au moyen de ce diminutif amical du prénom Jacques, courant à l’époque. Dans des travaux antérieurs, M. Nicolas a pu démontrer qu’au moins trois musiciens différents sont responsables de la création d’au moins une œuvre attribuée à Jacotin. Il s’agit donc d’homonymes dont la désignation par leur seul prénom, sous une forme diminutive, donne lieu au problème difficilement soluble des doppelmeister.

Sur la base de documents passés inaperçus de tous ceux qui ont écrit sur Jacotin, Patrice Nicolas propose, dans le premier article, l’attribution d’un de ses motets à Jacob Godebrye, un prêtre-chanteur de l’église collégiale Notre-Dame d’Anvers entre les années 1479 et 1529.

Dans le second article, il apporte, entre autres, une solution au problème qui affecte l’un des très beaux manuscrits de l’église collégiale Saint-Pierre de Leyde. Copié au milieu du XVIe siècle par Anthonius de Blauwe, l’un des plus célèbres copistes des anciens Pays-Bas, ce livre de chœur contient en effet deux magnificat inchantables en l’état, dont un attribué à Jacotin. L’étude codicologique de ce recueil permet cependant d’affirmer qu’à la suite d’une erreur de copie De Blauwe imagina une solution permettant le chant de ces cantiques, et que c’est seulement plus tard, probablement au XXe siècle, que le problème actuel a été créé.

Renseignements : Patrice Nicolas, professeur adjoint au Département de musique, patrice.nicolas@umoncton.ca, (506) 858-4042.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14025
Conférence sur les démarches territoriales de développement durable
Professeure de géographie à l’Université du Québec à Chicoutimi et spécialiste du développement durable, Christiane Gagnon présentera une conférence intitulée Démarches territoriales de développement durable dans les collectivités québécoises et ailleurs dans le monde.

La conférence de la professeure Gagnon sera présentée par vidéoconférence le 25 février 2014 de 9 h 30 à 11 h 15 au local A231 du pavillon Jeanne-de-Valois au campus de Moncton.

Cette activité est organisée par le Département d’histoire et de géographie (secteur géographie) en collaboration avec la Faculté des arts et des sciences sociales et le programme de Maîtrise en études de l’environnement.

Renseignements : Majella Simard, professeur au Département d’histoire et de géographie, 858-4068.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14026
Agrandir l'image
La photo nous fait voir, de gauche à droite, Meridith Caissie, Monique Boudreau et le professeur à l’École de kinésiologie et de loisir et animateur de l’entretien, Marc LeBlanc.
Utilisation des médias sociaux à des fins de promotion dans le domaine du tourisme
Dans le cadre des activités de son nouveau programme de Gestion du loisir, sport et tourisme, l’École de kinésiologie et de loisir (ÉKL), en collaboration avec le Conseil étudiant de l’ÉKL, a accueilli Monique Boudreau et Meredith Caissie oeuvrant toutes deux dans le domaine de la promotion du tourisme à Bathurst. Cet entretien public intitulé «L’utilisation des médias sociaux à des fins de promotion d’expériences » a eu lieu le jeudi 23 janvier au Ceps Louis-J. Robichaud au campus de Moncton.

Diplômée du baccalauréat en loisir de l’Université de Moncton en 1997, Monique Boudreau est la directrice de Destination Bathurst depuis six ans. Pour sa part, Meredith Caissie est directrice du tourisme du Service des parcs, loisirs et tourisme de la Ville de Bathurst depuis 2003.

Il s’agit de la deuxième activité publique du nouveau programme de Gestion du loisir, sport et tourisme. D’autres conférences du genre sont prévues au cours de la présente session universitaire.

Renseignements : Hubert Roussel, hubert.roussel@umoncton.ca, (506) 858-3756.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14030
À la recherche d’une ou d’un titulaire pour la Chaire de recherche en santé sur le vieillissement des communautés francophones en situation minoritaire
Santé Canada a accepté la création d’une Chaire de recherche en santé à l’Université de Moncton dans le cadre de son projet de formation et de recherche sous l’égide du Consortium national de formation en santé (CNFS). La somme de 130 000 $ par année sera accordée pour les quatre prochaines années à la Chaire de recherche en santé sur le vieillissement des communautés francophones en situation minoritaire.

Cette chaire vise à contribuer à une assise de recherche qui renforce le lien entre la formation des professionnels de la santé et les besoins évolutifs des francophones en situation minoritaire, dans un secteur névralgique, le vieillissement des populations.

Elle cherche aussi à contribuer directement à la réalisation d’une des cinq orientations prioritaires de développement retenues dans le cadre de la planification stratégique 2020 de l’Université de Moncton, soit celle de la recherche, du développement, de la création et de l’innovation.

De plus, cette chaire contribuera à positionner favorablement l’Université de Moncton dans un domaine de recherche crucial et élargir la portée du projet en favorisant les partenariats externes – faisant ainsi de l’Université un intervenant de premier plan dans un domaine déterminant.

Une telle Chaire de recherche d’une durée de quatre ans, avec possibilité de prolongation (selon le renouvellement du projet CNFS pour la période 2018-2023), sera détenue par une professeure ou un professeur adjoint, agrégé ou titulaire de l’Université de Moncton qui aura démontré des capacités exceptionnelles de recherche dans le domaine du vieillissement et qui sera susceptible de devenir chef de file dans ce domaine.

Les candidatures devront obligatoirement contenir une description du programme rattaché à la chaire (maximum de quatre pages) et un dossier de renseignements personnels. Les candidatures doivent être reçues à la Faculté des études supérieures et de la recherche (FESR) au plus tard le vendredi 21 février 2014 à 16 h 30 en un exemplaire électronique et un exemplaire papier.

Renseignements : fesr@umoncton.ca, (506) 858-4310.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14031
CRDE : La crise scolaire de 1871 à 1875 au Nouveau-Brunswick
Le Centre de recherche et de développement en éducation (CRDE) vous invite à assister à sa prochaine causerie-midi intitulée : La crise scolaire de 1871 à 1875 au Nouveau-Brunswick. L’animation sera faite par maître Gaétan Migneault, diplômé du Département d’économie (1994) et de la Faculté de droit (1998) de l’Université de Moncton. La causerie-midi aura lieu le mercredi 19 février entre midi et 13 heures au local B-118 du pavillon Jeanne-de-Valois au campus de Moncton.

À l’emploi du cabinet du procureur général du Nouveau-Brunswick (Groupe sectoriel de droit constitutionnel), Gaétan Migneault s’intéresse, entre autres, aux questions constitutionnelles. À plusieurs reprises, il a représenté les intérêts de la province du Nouveau-Brunswick aux assises de la Cour suprême.

Pendant cette causerie-midi, M. Migneault fera la présentation de son livre La crise scolaire de 1871 à 1875 au Nouveau-Brunswick : Un produit de la confédération. Dans cet ouvrage, il explique comment les facteurs sociaux, politiques et légaux liés à l’avènement de la confédération de 1867 sont à la base de la crise scolaire.

Pour plus de renseignements, visiter le site Web : http://www.umoncton.ca/crde/node/19.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14012
Lancement de la campagne des bourses France-Acadie
La Société nationale de l’Acadie (SNA) et le Consulat général de France dans les Provinces atlantiques ont ouvert la campagne des Bourses France-Acadie 2014-2015. Cette année, deux bourses d’études sont offertes à des Acadiennes et Acadiens souhaitant effectuer une année d’études universitaires en France.

Les bourses France-Acadie ont été créées à la suite de la visite de la délégation acadienne à Paris en janvier 1968. Ces bourses sont une manifestation, parmi tant d’autres, des relations culturelles très étroites qu’entretiennent la France et l’Acadie.

Les deux bourses offertes cette année comprennent le transport international à partir du lieu de résidence jusqu’au lieu d’études, la prise en charge des frais de scolarité en France, l’affiliation à la sécurité sociale étudiante, une allocation de séjour, une indemnité pour l’achat de livres ainsi que l’accès aux services CampusFrance. La date limite pour soumettre les candidatures pour une bourse France-Acadie 2014-2015 est le 31 mars 2014.

Les étudiantes et les étudiants intéressés peuvent télécharger le formulaire de candidature sur l’un des sites suivants : www.snacadie.org ou http://consulfrance-moncton.org.

Renseignements : Dominique Gaudet de la Société Nationale de l’Acadie, dominique.gaudet@snacadie.org, (506) 853-4253.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14015
La 3e édition du Grand rassemblement jeunesse 2014 aura lieu au Témiscouata
La Société Nationale de l’Acadie a lancé récemment la période d’inscription de la troisième édition du Grand rassemblement jeunesse (GRJ), l'événement jeunesse officiel du Congrès mondial acadien 2014 qui se tiendra du 12 au 17 août 2014 dans la ville de Pohénégamook, au Témiscouata, au Québec.

Orchestré avec la Commission jeunesse de l’Acadie, le GRJ 2014 permettra à 300 jeunes acadiens et francophones issus des provinces atlantiques, du Québec, de la francophonie canadienne, du Maine, de la Louisiane, ainsi que la France et de la Belgique de se rassembler pour découvrir l'Acadie du monde. Le GRJ est un évènement conçu par et pour les jeunes, qui permet aux participantes et participants de découvrir l’Acadie en tant que composante incontournable de la mosaïque canadienne telle qu’on la connaît aujourd’hui. Les objectifs principaux du GRJ sont de permettre l’échange entre les jeunes francophones de différents horizons, d’amener les participantes et participants à réfléchir à leur avenir et de renforcer l’importance de la langue française dans leur esprit.

« Le Grand rassemblement jeunesse est un évènement phare de la jeunesse acadienne qui propose à ses participantes et participants une expérience profonde et inoubliable», explique Céleste Godin, vice-présidente par intérim de la Société Nationale de l’Acadie et conseillère jeunesse. Durant les cinq jours du GRJ, au cœur même du Congrès mondial acadien 2014, cette activité offrira aux jeunes acadiens et francophones un milieu privilégié où ils pourront développer des liens solides entre eux et des réflexions durables qui leur permettront d’apprivoiser leur place dans l’Acadie d'aujourd'hui », a renchérie cette dernière.

Gravitant autour de trois volets, soit les arts et la culture, le leadership et la politique, la programmation du GRJ 2014 sera alimentée d'activités culturelles, de rencontres et de spectacles qui permettront à l'ensemble des participantes et participants de découvrir la ville hôtesse ainsi que le territoire du 5e Congrès mondial acadien.

Tous les jeunes âgés de 12 à 25 ans détenant un passeport valide peuvent s'inscrire au GRJ 2014. Les personnes intéressées sont invitées à consulter la programmation de l’évènement et à remplir le formulaire électronique d’inscription disponible sur la page d’accueil du site Internet http://www.grj2014.com. La date limite pour s’inscrire est le 30 avril 2014.

Renseignements : France Le Moignan, coordonnatrice des communications du CMA 2014, France.le.moignan@cma2014.com, (506) 737-2014 poste 5436
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14018
Agrandir l'image
La photo nous fait voir Julie Boudreau, chargée d’enseignement clinique à l’École de science infirmière de l’Université de Moncton.
Le Comité mieux-être universitaire fait la promotion de la santé physique et psychologique
Le Comité mieux-être universitaire (CMU) a distribué récemment quelque 500 calendriers contenant des conseils et des ressources sur la santé psychologique. En février, on nous encourage d’être reconnaissants envers les personnes qui nous entourent : nos collègues, nos amis et les membres de notre famille.

Depuis l’automne dernier, l’École de science infirmière possède un Babillard des bravos qui permet de souligner les bons coups des collègues de travail. Le CMU vous encourage à créer un babillard du genre pour votre secteur. En soumettant une photo de votre babillard au CMU, vous courez la chance de gagner un prix de participation. La date limite pour s’inscrire au concours est le vendredi 14 février 2014.

De plus, le CMU organise des Journées hivernales en mouvement qui auront lieu le samedi 15 février au parc provincial Mactaquac et le samedi 22 février au parc provincial Sugarloaf, de 11 heures à 16 heures.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14019
Le Département de science politique organise un voyage d'études en Belgique et en France
À l’occasion du 40ième anniversaire de sa fondation, le Département de science politique de l’Université de Moncton offre la possibilité à ses étudiantes et étudiants de participer à un voyage d’études qui se déroulera du 2 au 17 mai 2014 en France et en Belgique. Ce séjour en Europe permettra à une douzaine de participantes et de participants de se familiariser avec les différentes formes de démocratie locale que l’on retrouve dans ces deux pays de la Francophonie.

Pendant ces deux semaines, les participantes et les participants auront l’occasion de rencontrer différents intervenants politiques et d’en apprendre davantage sur le rôle et l’importance de la démocratie locale et ce à tous les niveaux : dans le contexte de l’Union européenne grâce à une visite et un séminaire au Comité des régions de l’Union européenne ; dans le contexte d’une communauté autonome par la découverte de la Communauté germanophone de Belgique ; et dans le contexte des pouvoirs locaux en France, par la visite d’un regroupement de municipalités près de Paris. Pour l’occasion, les étudiantes et les étudiants auront la chance de rencontrer différents élus nationaux à l’Assemblée nationale et au Sénat français ainsi que plusieurs élus locaux belges et français.

Ce séjour d’études constitue une occasion de premier plan pour ses participantes et participants dans la mesure où il leur permettra d’acquérir une connaissance non seulement théorique des enjeux liés à la démocratie locale, mais aussi une connaissance pratique par la rencontre d’acteurs de terrain. Par ce genre d’activités académiques qui sortent des sentiers battus, le Département de science politique espère contribuer à la formation de citoyennes et de citoyens actifs et éclairés qui pourront par la suite faire bénéficier leur communauté de leur expérience.

Renseignements : Jean-François Caron, jean-francois.caron@umoncton.ca, (506) 858-4902.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14033
Cécile Doo-Kinguée en spectacle au campus de Moncton le 20 février
La chanteuse de jazz et de blues new-yorkaise d’origine camerounaise, Cécile Doo-Kinguée, sera en spectacle le jeudi 20 février à 20 heures dans la salle de spectacle du pavillon Jeanne-de-Valois au campus de Moncton. Avec sa musique, Cécile Doo-Kingué nous entraîne dans un univers musical ponctué de rythmes divers et nous fait voyager au bout du monde.

En plus de sa voix suave, pleine de vécu, Cécile sait faire chanter une guitare comme personne. Mélomane dans l’âme, elle s’est forgée au fil des années une signature sonore bien à elle en épousant à la fois le blues, le soul, la chanson et les rythmes afro.

En octobre 2012, Cécile lance son deuxième album solo et premier disque francophone, Gris. Résolument soul, aux accents de chanson et de blues, l’album est profondément intime sur lequel dansent vices et vertus et se bercent ensemble guitare et lendemains de veille, confidences, confessions, vague à l’âme et envies de vivre. Certaines pistes de l’album ont été réalisées en collaboration avec Gern f. des United Steel Workers of Montreal.

L’entrée est de 8 $ pour les étudiantes et les étudiants et de 15 $ pour les autres personnes. On peut se procurer un billet à la billetterie du Centre étudiant ou en composant le (506) 858-4554 ou le 1-800-363-8336.

On peut aussi voir la programmation de la saison 2013-2014 du Service des loisirs socioculturels à l’adresse http://www.umoncton.ca/umcm-sls/spectacles ainsi que sur http://www.facebook.com/slsmoncton/.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14017
Le Ciné-Campus présente le film Né quelque part
Le Ciné-Campus présente la comédie dramatique Né quelque part (2013) le jeudi 13 février et le vendredi 14 février à 20 heures à l’amphithéâtre du pavillon Jacqueline-Bouchard au campus de Moncton.

Farid, jeune Français de 26 ans, doit aller en Algérie pour sauver la maison de son père. Découvrant ce pays où il n'a jamais mis les pieds, il tombe sous le charme d'une galerie de personnages étonnants dont l'humour et la simplicité vont profondément le toucher. Parmi eux, son cousin, un jeune homme vif et débrouillard qui nourrit le rêve de pouvoir rejoindre la France. Le film met en vedette Tewfik Jallab, Jamel Debbouze et Fatsah (France, 2013).

De plus, le drame biographique Jappeloup (France, 2013) prendra l’affiche les 20 et 21 février au Ciné-Campus.

Les billets sont en vente l’entrée le soir des projections au coût de 5 $ pour les étudiantes et les étudiants et de 7 $ pour les autres personnes.

On peut voir la programmation du Ciné-Campus à l’adresse http://www.umoncton.ca/umcm-sls/node/439
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14016
La Galerie d’art Louise-et-Reuben-Cohen présente l’exposition 50//50//50
Jusqu’au 30 mars 2014, la Galerie d’art Louise-et-Reuben-Cohen présente 50//50//50, sans doute la plus importante exposition d’art acadien dans des conditions professionnelles. Cette manifestation se veut une célébration et une réflexion sur les 50 ans d’enseignement des arts visuels à l’Université de Moncton. En effet, c’est en 1963 que Claude Roussel, à qui cette exposition est dédiée, a dispensé les premiers cours académiques en la matière. Cette entreprise a pris une grande envergure avec la fondation en 1972 du Département des arts visuels duquel sont issus les artistes qui font partie de la présente exposition.

Le vernissage se tiendra le mercredi 19 février de 17 heures à 19 heures, date à laquelle sera aussi lancé le catalogue de l’exposition constitué d’une série de 50 cartes postales comportant la reproduction des 50 oeuvres, de l’information sur les artistes et l’essai du commissaire.

Cette exposition d’une grande diversité s’étend sur plusieurs années, plusieurs médiums et plusieurs pratiques et se veut le reflet de l’effervescence d’un art d’ici en pleine mutation et qui a sans aucun doute, par sa présence et sa nouveauté, marqué les 50 dernières années. Le commissaire Herménégilde Chiasson est d’avis que «les arts visuels constituent un témoignage unique et moderne du dynamisme de la culture qui lui sert de tremplin».

La Galerie d’art Louise-et-Reuben-Cohen est située au 405 de l’avenue Université, dans le pavillon Clément-Cormier, sur le campus Moncton. Les visites sont gratuites et la galerie est ouverte de 13 heures à 16 h 30 du mardi au vendredi et de 13 heures à 16 heures le samedi et le dimanche. Pour plus de renseignements, prière de téléphoner au (506) 858-4088, d’écrire à galrc@umoncton.ca, ou encore, de visiter le http://www.umoncton.ca/umcm-ga.

Cette exposition est soutenue par le Programme de résidence d’artiste Casino Nouveau-Brunswick. La Galerie d’art Louise-et-Reuben-Cohen de l’Université de Moncton est appuyée par le Ministère du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture du Nouveau-Brunswick.

Renseignements : Galerie d’art Louise-et-Reuben-Cohen : (506) 858-4088, galrc@umoncton.ca
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14029
Le Festival del cine se déroule du 13 au 23 février
Pour la deuxième année consécutive, le Festival del cine propose une programmation sur le thème des relations familiales et interpersonnelles au fil du temps dans le monde hispanique.

Le Festival présente cinq films entre les 13 et 23 février 2014 à l’amphithéâtre du pavillon Jacqueline-Bouchard à l’Université de Moncton. En plus des quatre films en espagnol, un sera en catalan. Tous les films seront sous-titrés en anglais.

Soyez au rendez-vous ce jeudi 13 février à 17 h 30 pour la projection d’El Regreso d’Hernán Jiménez. Ce film du Costa Rica est présenté dans le cadre de la Semaine internationale et est précédé de la présentation « La langue espagnole : internationale en soi » par la professeure Cynthia Potvin. La projection du film Pa Negre d’Agusti Villaronga aura lieu le samedi 22 février à 18 heures. Venez découvrir la langue catalane, une des quatre langues officielles de l’Espagne. À 20 heures suivra la projection du film argentin Infancia Clandestina de Benjamin Ávila.

Le film sera précédé d’une présentation de la professeure María Soledad Paz-McKay de la St. Francis Xavier University. Le Festival del cine terminera le dimanche 23 février avec deux projections. À 17 h 30, vous pourrez visionner le documentaire Con mi corazón en Yambo de María Fernanda Restrepo, une production de l’Équateur. Le film de clôture, Después de Lucía de Michel Franco, est une production du Mexique et sera projeté à 20 heures, le dimanche le 23 février.

L’entrée est de 2 $ pour les étudiantes et les étudiants et de 5 $ pour les autres personnes. La programmation du Festival del cine est disponible à l’adresse http://www.umoncton.ca/umcm-sls/node/445
Pour plus de renseignements, cliquez sur ce lien.

Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14036
À l’abri du temps aux Rendez-vous de l’ONF
Les Rendez-vous de l’ONF en Acadie vous proposent À l’abri du temps, un documentaire de Stéphane Drolet. La projection aura lieu à l’amphithéâtre du pavillon Jacqueline-Bouchard au campus de Moncton le 17 février à 19 heures.

Qu'est-ce que le temps? La question est trop vaste pour oser une définition. Tentons plutôt de le mesurer, comme s'y emploient trois chercheurs du Conseil national de recherche du Canada. Avec une obsédante précision : leur « fontaine de césium » battra un jour au rythme de 9 milliards de fois par seconde! Une obsession qui n'a d'égale que la passion du modeste et talentueux horloger Marc Ferland. Son rêve : fabriquer « une » montre, la plus belle qui soit, pour la seule beauté du geste. Il s'envole donc vers la Suisse, pays de l'exactitude, où l'accueille chaleureusement une équipe de passionnés comme lui. Entre Ottawa et la vallée de Joux, le temps est l'objet de soins infinis.

L’Office national du film du Canada (ONF) crée des œuvres interactives innovantes, des documentaires à caractère social ainsi que des animations d’auteurs. L’ONF a réalisé plus de 13 000 productions et remporté au-delà de 5000 récompenses, dont 4 prix Écrans canadiens, 7 prix Webby, 12 Oscars et plus de 90 prix Génie.

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec Madeleine Blanchard au (506) 871-3638 ou avec Lily Robert au (506) 283-3838. Vous pouvez aussi vous rendre sur le site Internet de l’ONF à l’adresse http://www.ONF.ca. L’entrée est libre.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14011
Février est le mois des amoureux du livre à la Librairie acadienne
Pour souligner le mois des amoureux du livre, la Librairie acadienne offre un rabais de 20 pour cent en février sur la littérature générale et les livres jeunesse.

Certaines conditions s’appliquent. Cette offre ne peut être jumelée et n’est pas valide avec les livres de cours ni les compilations de cours.

Pour plus d’information, composez le 858-4140.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14032
Jodie Dupéré et Steve Lebel choisis les athlètes de la semaine
Les joueurs de hockey Steve Lebel, de Lemoyne au Québec et Jodie Dupéré, de Campbellton, sont les athlètes de la semaine Physiothérapie Sportmed pour la période du 3 au 9 février 2014.

La défenseure Jodie Dupéré a connu une semaine de trois points avec deux buts, vendredi soir dans le gain de 4 à 3 des Aigles Bleues et une passe, samedi, lors de la victoire de 2 à 0. Elle a joué au moins 25 minutes par partie et s’est distinguée par son jeu sur la glace. Elle a pris 4 lancés et remporté une mise au jeu. EIle est étudiante en nutrition.

Le joueur Steve Lebel a été le seul marqueur dans la défaite de 3 à 1 des Aigles Bleus vendredi soir. Il a réussi trois lancés au but et remporté 3 de 4 mises au jeu. Il a pris deux lancés et gagné 2 de 3 mises au jeu samedi soir. Il est étudiant au baccalauréat en information-communication.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14006
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.