Bulletin Cyber-Bulletin
Université de Moncton
Précédent Pause Suivant
  Campus de Moncton  
 
Annonces

Mardi 12 Septembre 2017

Cours de géographie dans le Parc national du Gros-Morne à Terre-Neuve


Quatre étudiantes et étudiants inscrits au cours Activités de terrain (GEOG-2701) du Département d’histoire et de géographie de l’Université de Moncton ont eu l’occasion de participer à un cours intensif du 26 août au 1er septembre 2017.

Au cours de ce séjour, plusieurs activités, dont des randonnées en montagne et sur le littoral, ont permis aux participantes et participants d’en apprendre davantage sur les caractéristiques physiques (activité volcanique, distribution de la végétation, variabilité du climat, etc.) et humaines (histoire du peuplement de la région, pêches, industrie forestière, etc.) du Parc national du Gros-Morne, nommé site du patrimoine mondial par l’UNESCO en 1988 en raison de sa géologie atypique.

Ce cours a été organisé par le professeur Guillaume Fortin, accompagné de Deise Ely, professeure de climatologie à l’Université d’État du Paraná à Londrina, au Brésil.

L’équipe a pu bénéficier de conditions climatiques exceptionnellement favorables tout au long du séjour et elle remercie la Faculté des arts et des sciences sociales de l’Université de Moncton pour son appui financier et moral dans la réalisation de cette excursion.

 

LE BLOGUE DU RECTEUR - Le 30 mars 2017

L’excellence et l’engagement étudiant à l’honneur au banquet de la Faculté des arts et des sciences sociales

La photo nous fait voir Jean-François Thibault, doyen de la Faculté des arts et des sciences sociales; le recteur et vice-chancelier, Raymond Théberge; Marie-Michèle Vienneau, présidente de l’Association étudiante des arts; Gabriel Paquet-St-Onge, président de l’Association étudiante des sciences sociales, et Ashley Beaudin, vice-présidente aux activités sociales des arts.

Le 30 mars 2017, c’était la fête pour la Faculté des arts et des sciences sociales qui a célébré les réalisations de ses étudiantes et étudiants lors du banquet annuel auquel j’ai assisté.

Avec la remise des prix Pascal, j’ai bien saisi le dynamisme qui se vit à la Faculté avec les nombreuses initiatives étudiantes et les réalisations toutes aussi impressionnantes les unes que les autres. Je félicite les récipiendaires des prix de la soirée ! De plus, j’encourage les étudiantes et étudiants à saisir toutes les occasions qui se présentent et à s’engager dans la vie étudiante. L’expérience acquise en prenant part aux activités académiques et para-académiques sera pour eux des plus formatrices et leur servira dans leur cheminement de carrière.

Les conférenciers de la soirée, Mélanie Desjardins, étudiante à la maîtrise, et Mathieu Wade, qui effectue un stage postdoctoral à l’Institut d’études acadiennes, sont des modèles comme jeunes leaders en recherche. Figure montante en recherche en histoire, Mélanie Desjardins a partagé sa passion pour son domaine d’études. Déjà connu dans la sphère publique pour sa recherche sur l’aménagement du territoire en Acadie et sur la francophonie, Mathieu Wade est une source d’inspiration avec ses réflexions sur la société, sur l’Acadie et sur le sens d’être francophone.

À ceux et celles qui recevront leur diplôme en mai, je vous souhaite bon succès dans vos projets futurs. Sachez que vos réussites sont également celles de l’Université de Moncton et nous en sommes fiers.

 

PARUTION D'UN OUVRAGE SUR LE GÉNOCIDE DES ARMÉNIENS

Joceline Chabot, département d’histoire et de géographie, Sylvia Kasparian, département d’études françaises, Jean-François Thibault, École des hautes études publiques et doyen de la Faculté des Arts et des sciences sociales (Université de Moncton), ainsi que Marie-Michèle Doucet, département d’histoire (Collège militaire royal du Canada) viennent de publier un ouvrage intitulé : Le Génocide des Arméniens. Représentations, traces, mémoires, Québec, Paris, Presses de l’Université Laval, Éditions Hermann, 2017.

Ce livre, qui réunit quatorze textes rédigés par des chercheurs nationaux et internationaux, explore les thèmes et les questions qui animent les recherches les plus récentes sur le génocide des Arméniens de l’Empire ottoman durant la Première Guerre mondiale. L’ouvrage collectif privilégie une approche multidisciplinaire qui rend compte de la complexité de cet objet d’étude et met en relief les aspects structurants des débats actuels sur cet événement.

Pour plus de renseignements et commander un exemplaire, voir la page de l'éditeur.

 

Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Partager
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.