Bulletin Cyber-Bulletin
Université de Moncton
  Campus de Moncton  
 
Témoignages
 
 
 

Événements et activités

Lancement du livre de la Professeure Annette Boudreau

​Annette Boudreau, professeure au département d’études françaises et directrice du CRLA (Centre de recherche en linguistique appliquée) de l’Université de Moncton lancera son livre À l’ombre de la langue légitime. L’Acadie dans la francophonie le mardi 19 avril à la GAUM (Galerie d’art Louise-et-Reuben-Cohen de l’Université de Moncton) à 16h30.

C’est à partir de son propre parcours comme chercheure et à travers le récit de personnes rencontrées lors d’enquêtes de type ethnographique que l’auteure cherche à comprendre comment la langue – ici le français - joue un rôle crucial dans la création de catégories sociales. Elle tente de montrer le lien entre les pratiques linguistiques et les inégalités sociales, tout en discutant des défis auxquels sont confrontées les personnes qui vivent à l’ombre de la langue légitime et qui ont à naviguer dans les divers espaces de la francophonie, tant nationale qu’internationale. L’ouvrage est publié aux éditions Classique Garnier.
Un léger goûter sera servi.
Bienvenue à tous et à toutes.
Pour plus de renseignements : Lise Landry au 858-4057.

Quelques photos de l'évènement "Citations gratuites" de notre artiste en résidence, Daniel H. Dugas

 

Performances Citations gratuites de Daniel H. Dugas

Jeudi 26 novembre 2015 de 14 h à 15 h au Pavillon des Arts
Jeudi 26 novembre 2015 de 14 h à 15 h au Pavillon des Beaux-Arts
Vendredi27 novembre 2015 de 14 h à 15 h à l’entrée de la Bibliothèque Champlain
Vendredi 27 novembre 2015 de 15 h à 16 h au Centre étudiant

Flash-back : Alors que j’étais en résidence au Banff Center au début des années 1990, je me souviens d’avoir vu, dans un quartier Calgary, une enseigne qui disait FREE QUOTES. Après une année d’intensité créatrice, c’est la vie tout entière qui m’apparaissait comme un immense projet artistique. J’ai tout de suite pensé qu’il s’agissait de « citations gratuites ». Que les passants pouvaient, s’ils le voulaient, aller consulter le propriétaire de cet incroyable business pour se faire lire une citation d’un auteur ou d’un philosophe. En fait, l’enseigne appartenait à une compagnie d’assurance et les FREE QUOTES étaient en réalité des soumissions gratuites. 
Retour au présent : Dans le cadre de ma résidence d’écrivain à l’Université de Moncton, je me propose de réexaminer cette idée d’échange poétique. Je vais donc installer mon kiosque (une table et une enseigne avec les initiales ER – pas pour Emergency room ni pour Elizabeth Rex, mais plutôt pour Écrivain en Résidence) et inviter la population universitaire à venir me rencontrer et découvrir au hasard une phrase d’un de mes livres.
Le dialogue de ce petit jeu oulipien pourrait aller comme ça :
Moi :              (un peu comme un vendeur de hot-dogs dans un stade de baseball) Est-ce que vous voulez une phrase gratuite?
Étudiant :       (curieux) Oui.
Moi :              Choisissez un numéro de 1 à 8 (les 8 livres de poésie que j’ai publiés à ce jour)
Étudiant :       7 (l’étudiant a choisi « Au large des objets perdus », 2011)
Moi :              Choisissez maintenant une page de 1 à 86.
Étudiant :       37
Moi :              (je vais donc à la page 37, compte les strophes et demande à l’étudiant) Choisissez un numéro de 1 à 5
Étudiant :       3
Moi :              Voici votre phrase :
« la lumière entre dans la caverne de mes pensées les lanternes et les torches dans les tunnels du sens »
Je retranscris la strophe sur une carte de visite que je donne à l’étudiant en lui suggérant de bien garder le papier dans son portefeuille comme un gage de succès pour la période des examens. J’en profite aussi pour annoncer ma conférence et le lancement de mon livre qui aura lieu le 3 décembre 2015 à 16h à la Librairie Acadienne.
Artiste numérique, poète et musicien, Daniel H. Dugas a participé à de nombreuses expositions et a effectué plusieurs résidences au Canada et à l’étranger. Il a obtenu une maîtrise en Fine Arts / Time Arts au School of the Art Institute of Chicago. La production de sens et de langage, plus particulièrement dans le contexte des réseaux informatiques, est au cœur de ses préoccupations. Il a publié près d’une dizaine de recueils de poésie.

 

 

La rencontre profs-étudiants du département fut un véritable succès!

 

Retrouvez toutes les photos sur la page Facebook du département!

Benoit Doyon-Gosselin, professeur au Département d’études françaises et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en études acadiennes et milieux minoritaires à l’Université de Moncton, Benoit Doyon-Gosselin a joint les rangs du Collège de nouveaux chercheurs et créateurs en art et en science établi par la Société royale du Canada (SRC).

La SRC a nommé récemment les 48 nouveaux membres du Collège de nouveaux chercheurs et créateurs en art et en science. Les individus nommés au Collège représentent la nouvelle génération de l’excellence intellectuelle, scientifique et artistique au Canada.

Ensemble, les membres du Collège aborderont des problématiques d’une importance majeure pour les nouveaux intellectuels, artistes et scientifiques afin de faire progresser le savoir et d'enrichir la société, en mettant à profit les approches interdisciplinaires promues par la création du Collège.

Benoit Doyon-Gosselin possède la Baccalauréat ès arts en études françaises avec spécialisation du Collège militaire royal du Canada; la Maîtrise ès arts en études canadiennes de l’Université Saint-Boniface; et le Doctorat en études littéraires de l’Université de Moncton. Soutenue en 2008, la thèse de M. Doyon-Gosselin, dirigée par le professeur Jean Morency, avait pour titre « Pour une herméneutique de l’espace : l’œuvre romanesque de J.R. Léveillé et France Daigle ».

Subventionné par de nombreux organismes, il publie ses travaux dans des revues scientifiques et des collectifs partout au Canada. Spécialiste de la littérature acadienne, ce jeune chercheur exceptionnel travaille sur des questions de sociologie de la littérature en milieu minoritaire et sur les liens entre l’espace et la littérature.

Dans le cadre des travaux de la Chaire, Benoit Doyon-Gosselin tente d’utiliser l’histoire et la sociologie pour mieux faire connaître la littérature acadienne. Il examine les archives d’écrivains et de maisons d’édition pour explorer l’histoire littéraire de l’Acadie et il étudie également les liens entre le Canada et les minorités francophones en Acadie et dans le reste du pays.

Par ses travaux de recherche, M. Doyon-Gosselin vise à remettre en contexte l’évolution de l’institution littéraire acadienne et à analyser le développement de la culture en Acadie. Il compte également tenir compte de la culture spécifique de l’Acadie en la plaçant dans le plus vaste contexte de sociétés ayant vécu des expériences semblables.

Les recherches de Benoit Doyon-Gosselin fourniront une mise à jour essentielle sur l’importance de la littérature acadienne dans la culture canadienne.

La présentation de la nouvelle cohorte du Collège de nouveaux chercheurs et créateurs en art et en science aura lieu le vendredi 27 novembre à Victoria.

 

Le CRLA vous invite cordialement au lancement du numéro de la Revue de l'Université de Moncton consacré aux idéologies linguistiques dans la francophonie canadienne le jeudi 8 octobre à 16h

Le centre de recherche en linguistique appliquée vous invite cordialement le jeudi 8 octobre au lancement du numéro de la Revue de Moncton intitulé « Usages, discours et idéologies linguistiques dans la francophonie canadienne : perspectives sociolinguistiques ». Le numéro, dirigé par Catherine Léger, de l’Université de Victoria, Matthieu LeBlanc, Laurence Arrighi et Isabelle Violette de l’Université de Moncton, offre un regard sociolinguistique sur plusieurs communautés francophones du Canada.

Dans la francophonie canadienne, la langue fait l’objet d’une attention particulière et se trouve fréquemment débattue sur la place publique. La langue française est investie d’une forte valeur identitaire à laquelle se voient liées la vitalité et la pérennité de la francophonie canadienne. Si un tel constat semble aux premiers abords faire consensus, des tensions sociales surgissent toutefois quant à la façon de se vivre et de se dire francophone : quelles formes d’usages du français cela suppose-t-il? Quels choix de langues en milieu bilingue ou en milieu plurilingue cette situation impose-t-elle? Quelles mesures officielles sont à adopter pour protéger la langue minoritaire dans l’espace public? Les travaux réunis dans cette publication ont des sujets et des approches variés, mais sont traversés par une certaine affinité sociolinguistique. Les auteurs s’interrogent notamment sur les transformations du rapport entre langue et identité et les discours que les locuteurs tiennent à l’égard des autres francophones, et ils se penchent sur les idéologies qui circulent au sujet du répertoire et des pratiques linguistiques du locuteur minoritaire.

Le numéro est disponible sur la plateforme Érudit à l’adresse suivante :

https://www.erudit.org/revue/rum/2013/v44/n2/index.html

On peut également se le procurer en version imprimée à la Librairie Acadienne ou en communiquant avec le Centre de recherche en linguistique appliquée (CRLA) de l’Université de Moncton au 858-4057 (ou crla@umoncton.ca).

Le lancement aura lieu le jeudi 8 octobre 2015 à 16 h au Centre de recherche en linguistique appliquée (édifice des Arts, pièce 219).

Renseignements : Matthieu LeBlanc (858-4578 ou matthieu.leblanc@umoncton.ca).

 

Le Département d'études françaises offre ses félicitations à la Professeure Annette Boudreau qui a reçu le 23 septembre l'insigne de l'Ordre des Francophones d'Amérique!

Le Conseil supérieur de la langue française remet l’Ordre des francophones d’Amérique à la professeure Annette Boudreau

Le Conseil supérieur de la langue française a remis, le 23 septembre, les insignes de l’Ordre des francophones d’Amérique à Annette Boudreau, professeure et directrice du Centre de recherche en linguistique appliquée (CRLA) de l’Université de Moncton, lors d’une cérémonie officielle tenue au Parlement de Québec.

Mme Boudreau est au nombre de sept personnalités éminentes de la francophonie s’étant consacrées au maintien et à l’épanouissement de la langue française en Amérique qui se sont vu décerner les insignes de l’Ordre des francophones d’Amérique. Les autres sont Pierre Fortier et Gaston Bellemare, pour le Québec; Gilles LeVasseur, pour l’Ontario; Roger J. F. Lepage, pour l’Ouest canadien; Armand Bernard Chartier, pour les Amériques; et Xavier North, pour les autres continents.

Annette Boudreau est professeure titulaire en sociolinguistique à l’Université de Moncton et directrice du Centre de recherche en linguistique appliquée.

Dans ses activités d’enseignement, elle s’est rendue compte que les étudiantes et les étudiants provenant de milieux minoritaires francophones prenaient beaucoup moins la parole que ceux des milieux majoritaires. Elle s’intéresse alors aux liens entre représentations, sécurité/insécurité linguistique et pratiques linguistiques en Acadie. Afin de comprendre les origines des idéologies dominantes sur la langue en Acadie et leur rôle dans la construction des inégalités sociales, elle analyse les discours de presse, d’acteurs sociaux, de citoyens, d’autorités et d’institutions.

Les recherches de Mme Boudreau l’ont aidée à comprendre pourquoi les francophones vivant en situation minoritaire ont entretenu des représentations négatives à l’égard de leur langue, représentations qui jouent un rôle fondamental dans la structuration sociale d’une collectivité. Cette insécurité linguistique des francophones de certains milieux a amené Mme Boudreau à s’investir aussi dans quelques associations communautaires. Par exemple, elle a mis en place, en collaboration avec la Société des Acadiennes et des Acadiens du Nouveau-Brunswick, le Conseil pour l’aménagement du français au Nouveau-Brunswick. Elle a également présidé le comité sur l’affichage commercial, qui a joué un rôle non négligeable dans la mise en place d’une politique de l’affichage à Dieppe. Son récent ouvrage intitulé À l’ombre de la langue légitime. L’Acadie dans la francophonie, qui paraîtra sous peu, témoigne de son engagement dans la francophonie nord-américaine.

Hebdo Campus du 1er octobre 2015

 

 

 

Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Partager
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.