Bulletin Cyber-Bulletin
Université de Moncton
Précédent Pause Suivant
Recherche, création et innovation
Recherche, création et innovation
Recherche, création et innovation
Recherche, création et innovation
Recherche, création et innovation
Recherche, création et innovation
Recherche, création et innovation
Recherche, création et innovation
Recherche, création et innovation
Recherche, création et innovation
Recherche, création et innovation
Recherche, création et innovation
Recherche, création et innovation
  Campagne de promotion


Activités de recherche

L’Université de Moncton croit fermement que la renommée d’une université se construit en bonne partie en offrant des activités de recherche-développement-création méritoires. Les centres, chaires, instituts et laboratoires de recherche tracent des voies de recherche importantes et constituent une précieuse ressource pour les étudiantes et étudiants.

Centres

Centre assomption de recherche et de développement en entrepreneuriat

Directeur : Pauline ROY

OBJECTIFS

  • Promouvoir la recherche et la formation en entrepreneuriat à l’Université de Moncton (dans ses trois constituantes) et dans les communautés qu’elle dessert.
  • En étroite collaboration avec les administratrices et administrateurs de l’Université, les professeures et les professeurs et les personnes intéressées de l’extérieur, planifier, élaborer et coordonner les activités de recherche et de formation en entrepreneuriat.
  • Établir des partenariats avec les principaux organismes à caractère économique afin de favoriser les échanges et de définir les besoins.
  • Assurer la publication et la diffusion des connaissances et des résultats de la recherche en entrepreneuriat et dans des domaines connexes.
  • Assurer au milieu des affaires un accès à la formation et à l’information sur des sujets qui répondent à leurs besoins.
  • Assurer les ressources additionnelles à celles qui sont déjà disponibles pour soutenir et promouvoir les activités de recherche et de formation en entrepreneuriat à l’Université de Moncton.

Centre Assomption de recherche et de développement en entrepreneuriat
Faculté d’administration
Université de Moncton
Campus de Moncton
Moncton (Nouveau-Brunswick) E1A 3E9

Téléphone : (506) 858-4513
Télécopieur : (506) 863-2069
Courriel : carde@umoncton.ca
Site Web : www.umoncton.ca/carde/

Centre d’études acadiennes Anselme-Chiasson

Directeur : Marthe Brideau
Archiviste institutionnel : Kenneth BREAU
Archiviste en ethnologie acadienne : Robert RICHARD
Archiviste : Carl F. Eisan
Généalogiste acadien : Stephen WHITE

Le Centre d’études acadiennes Anselme-Chiasson (CEAAC), situé au sous-sol du pavillon Champlain, est un centre de documentation et de recherche qui vise à accumuler archives, livres, revues, journaux, généalogie, folklore, cartes géographiques, photos, etc., relatifs aux Acadiennes et aux Acadiens.

NATURE DU DÉPÔT

Le Centre, qui s’est acquis une réputation internationale, possède la collection la plus importante qui soit de documents imprimés, manuscrits et sonores se rapportant aux Acadiennes et aux Acadiens. On y trouve plus de 15 000 volumes et périodiques, quelque 3 300 bobines de microfilms, 800 cartes géographiques et 65 000 photographies dans l’important secteur des archives; au-delà de 4 600 rubans sonores dans la collection de folklore et aussi les archives institutionnelles de l’Université de Moncton ainsi que les archives de Radio-Canada Atlantique.

INSTRUMENTS DE RECHERCHE

Périodiquement, le Centre publie le résultat des compilations et des recherches entreprises par son personnel régulier. Les usagères et usagers peuvent consulter les inventaires, les instruments de travail, les fichiers et se servir des lecteurs à microfilms.

Les heures d’ouverture sont du lundi au vendredi de 8 h 30 à 16 h 30 ainsi que le jeudi soir de 19 h à 22 h (septembre à avril).

 

Centre d’études acadiennes Anselme-Chiasson
Pavillon Champlain Université de Moncton
Campus de Moncton
Moncton (Nouveau-Brunswick) E1A 3E9

Téléphone : (506) 858-4085
Télécopieur : (506) 858-4530
Courriel : cea-um@umoncton.ca
Site Web : www.umoncton.ca/umcm-ceaac/

Centre d’études du vieillissement

Directrice : Suzanne DUPUIS-BLANCHARD

Relevant de la Faculté des études supérieures et de la recherche, le Centre d’études du vieillissement (CEV) a pour mission de promouvoir la recherche, la formation et le service à la collectivité dans le domaine du vieillissement par la collaboration interdisciplinaire et le partenariat.

BUTS

  • Faciliter, coordonner et mener de la recherche interdisciplinaire reliée au vieillissement
  • Développer et promouvoir la diffusion des connaissances
  • Servir de ressources pour la communauté

Centre d’études du vieillissement
Pavillon Jacqueline-Bouchard, local 068
Université de Moncton
Campus de Moncton
Moncton (Nouveau-Brunswick) E1A 3E9

Téléphone : (506) 858-4673
Télécopieur : (506) 858-4017
Site Web : www.umoncton.ca/cev

Centre de commercialisation internationale

Directeur : Egbert McGRAW

RÔLE

Le rôle du Centre de commercialisation internationale consiste à :

  • soutenir et conseiller les petites et moyennes entreprises dans leurs activités d’exportation et les domaines connexes;
  • encourager la recherche en matière de commerce international;
  • sensibiliser les étudiantes et les étudiants à l’importance du marché international;
  • promouvoir le commerce international auprès des entreprises du Nouveau-Brunswick en maximisant la synergie entre les étudiantes et les étudiants, le corps professoral et les entreprises privées;
  • travailler conjointement avec les étudiantes et les étudiants via les programmes Jeunesse Canada au travail, Jeunesse Internationale et le Programme de Partenariat académique (PPA), le Programme de Partenariat sur l’Exportation (PPE) et le Programme de stage dans le domaine de l’exportation pour les diplômées et diplômés en commerce, entre autres, qui permettent aux étudiantes et aux étudiants de vivre la réalité du monde des affaires en travaillant en étroite collaboration avec une entreprise et en participant à une expérience de travail à l’international.

BUTS ET OBJECTIFS

Les buts et objectifs du Centre de commercialisation internationale sont les suivants :
  • sensibiliser la communauté universitaire et le monde des affaires à :
  • l’importance du secteur de l’exportation pour l’économie canadienne;
  • l’importance de la mondialisation des marchés;
  • encourager l’interaction entre la communauté universitaire et les exportateurs;
  • encourager la participation des étudiantes et des étudiants aux activités à caractère international;
  • maintenir un centre de documentation et d’information sur le commerce international au bénéfice de la communauté universitaire, des exportateurs et des étudiantes et des étudiants;
  • encourager le développement des cours sur le commerce international ainsi que sensibiliser l’Université à l’importance de la formation des étudiantes et des étudiants en commerce international.

ACTIVITÉS

Les principales activités du Centre sont les suivantes :
  • coordonner des stages de travail à l’étranger pour les étudiantes et étudiants et les finissantes et finissants;
  • coordonner et soutenir des recherches dans le domaine du commerce international afin de repérer les possibilités d’exportation de certains produits, particulièrement pour les petites et moyennes entreprises;
  • coordonner les programmes de mobilité internationale qui permettent aux étudiants de l’Université de Moncton d’étudier à l’étranger;
  • établir des liens avec les agences gouvernementales du Nouveau-Brunswick afin d’expliquer aux exportateurs les programmes provinciaux et fédéraux en matière de commerce international;
  • coordonner les programmes de bourses pour étudiantes et étudiants (EOC);
  • développer des alliances avec d’autres centres au Canada, aux États-Unis et dans d’autres pays;
  • participer aux activités d’organismes tels le Conseil économique du Nouveau-Brunswick, la Chambre de commerce du Grand Moncton, le Comité du conseil consultatif sur le commerce des associations du Nouveau-Brunswick..., Industrie Canada, l’APECA, le Forum International des affaires SESAME, entre autres;
  • coordonner des stages d’une année, dans le domaine de l’exportation, au sein de PME pour les finissantes et finissants;
  • organiser des rencontres favorisant l’interaction entre les étudiantes, les étudiants et les exportateurs, et également les organisations impliquées dans le commerce international;
  • à l’occasion, conseiller les entreprises sur les diverses techniques et modalités de l’exportation;
  • à l’occasion, participer à des rencontres de réflexion sur la restructuration de l’industrie de l’exportation et du commerce international, et même en organiser;
  • travailler conjointement avec le ministère d’Entreprise Nouveau-Brunswick ainsi qu’avec le ministère d’Industrie Canada afin de permettre aux étudiantes et aux étudiants d’acquérir de l’expérience pratique dans une entreprise exportatrice;
  • encourager le développement de projets menés par les étudiantes et les étudiants.

Nos coordonnées

Centre de commercialisation internationale
Faculté d’administration,
local 187 Université de Moncton Campus de Moncton
Moncton (Nouveau-Brunswick) E1A 3E9

Téléphone : (506) 858-4228
Télécopieur : (506) 858-4093
Courriel : cci@umoncton.ca

Centre de documentation et d’études madawaskayennes

Responsable : Émilie LEFRANÇOIS

Fondé en 1979, grâce au concours du Campus d’Edmundston et de la Société historique du Madawaska, le Centre de documentation et d’études madawaskayennes (CDEM) a recueilli, par l’entremise d’un projet fédéral, une documentation traitant des activités, dans divers domaines, des gens de la région.

ACTIVITÉS

Le Centre de documentation et d’études madawaskayennes a été créé pour faciliter la recherche aux personnes intéressées à l’évolution du Madawaska. Au Centre de documentation, on trouve des travaux d’étudiantes et d’étudiants, des thèses de professeures et de professeurs, la revue de la Société historique du Madawaska, le journal étudiant ainsi que le résultat de travaux exécutés par différents projets dont La Fouille brayonne, À la découverte de la République, Objectif Quatre. De plus, le Centre possède quelque 1500 photos et reproductions de photos anciennes, prêtées par des gens de la région du Madawaska et par le Campus d’Edmundston, ainsi qu’un certain nombre de documents sonores. Également, le Centre possède 80 fonds d’archives privés qui sont mis à la disposition des chercheurs et des chercheures.

Pour en savoir davantage, les chercheurs et les chercheures peuvent consulter les ouvrages suivants : Guide de l’usager, Inventaire général des collections, Bibliographie des ouvrages disponibles, l’Inventaire sommaire : section de l’audiovisuel et Instruments de recherche.

Le Centre de documentation et d’études madawaskayennes est à la disposition de toutes les personnes intéressées à mieux connaître le Madawaska. Il est situé au sous-sol de la Bibliothèque Rhéa-Larose et est ouvert de 8 h 15 à 22 h du lundi au vendredi, de 12 h 30 à 16 h 30 le samedi et de 12 h 30 à 22 h le dimanche.

Centre de documentation et d’études madawaskayennes
Université de Moncton
Campus d’Edmundston
165, boul. Hébert
Edmundston (Nouveau-Brunswick) E3V 2S8

Téléphone : (506) 737-5058
Télécopieur : (506) 737-5373
Courriel : emilie.lefrancois@umoncton.ca
Site Web : http://www.umoncton.ca/umce/node/357

Centre de données de recherche

Directeur : François VIGNEAU

Courriel : f.vigneau@umoncton.ca

À venir.

Centre de formation médicale du Nouveau-Brunswick

Directeur : Michel H. LANDRY

Courriel : michel.h.landry@umoncton.ca

À venir.

Centre de génie éolien

Directeur : Gérard POITRAS

Fondé par le professeur Naren K. Srivastava et inauguré en février 1983, le Centre de génie éolien (CGE) de l’Université de Moncton est unique dans les provinces Atlantiques.

Le génie éolien est l’application de la science de la dynamique de l’air dans les divers champs d’ingénierie, soit théorique, numérique ou expérimentale. C’est un domaine pluridisciplinaire appliqué. On l’utilise, entre autres, dans les études portant sur l’aéronautique, l’énergie éolienne, l’aérodynamique, les écoulements environnementaux, l’étude de la pollution de l’air, l’étude des systèmes de transport, la dynamique des fluides, de l’interaction fluides-structures; des effets du vent sur les bâtiments, les ponts, les tours, les cheminées, les lignes de transmission, les bateaux et les constructions côtières.

OBJECTIFS

Le Centre de génie éolien a comme mission :
  • de développer et promouvoir les connaissances dans le domaine;
  • d’exécuter des travaux de recherche et de développement dans le domaine du génie éolien;
  • de stimuler les groupes de scientifiques et d’ingénieures ou d’ingénieurs de la région Atlantique dans la recherche théorique et pratique en génie éolien et dans les domaines connexes;
  • d’offrir un service aux industries de la région, aux agences publiques, aux universités des Maritimes et aux consultants et consultantes dans leurs divers problèmes ou projets liés aux effets du vent;
  • de participer dans la formation des étudiantes et étudiants.

ACTIVITÉS ET AXE DE DÉVELOPPEMENT

Les activités et le développement du Centre sont axés principalement dans les sous-domaines suivants :

  • énergie du vent (développement de l’énergie éolienne, ventilation naturelle, etc.);
  • écoulements environnementaux (pollution de l’air, dispersion des contaminants, etc.);
  • système de transport (aérodynamique des véhicules, effets de rafales, accumulation de neige, etc.);
  • dynamique des fluides (étude de la couche limite, transfert de chaleur, jets et traînées, etc.);
  • interaction fluides-structures (effets du vent sur les structures, etc.).

PRODUITS ET SERVICES

Le Centre offre les produits et services suivants :

  • services de calibration d’anémomètres et de différents types de sondes;
  • services de consultation dans les sous-domaines de recherche énumérés ci-dessus;
  • Les installations et les services sont également accessibles aux industries de la région, aux autres universités de l’Atlantique et aux agences publiques et gouvernementales.

ÉQUIPEMENTS ET INSTALLATIONS SPÉCIALISÉS

En septembre 2003, le Centre a fait l’acquisition d’une soufflerie de type Eiffel en circuit ouvert, ayant une section d’essais de 50,8 cm x 71,1 cm x 121,9 cm et fonctionnant à des vitesses d’opération variables, jusqu’à 71,5 m/s (258 km/h). Des fils chauds, des tubes de pitots, ainsi qu’un système LDA, sont utilisés pour les mesures ponctuelles de vitesse à l’intérieur de la section d’essais. Des micromanomètres, des capteurs de pression et des scanivalves sont utilisés pour les mesures de pression. Tous les instruments de mesure sont branchés à des cartes d’acquisition NI et contrôlés par le logiciel LabView. Plusieurs autres instruments sont utilisés pour faire l’analyse du vent sur le chantier tels que des anémomètres, des girouettes, des thermocouples, etc.

Centre de génie éolien
Faculté d’ingénierie
Université de Moncton
Campus de Moncton
Moncton (Nouveau-Brunswick) E1A 3E9

Téléphone : (506) 858-4300
Télécopieur : (506) 858-4082

Centre de recherche en conversion d’énergie

Directeur : Jamel Ghouili

Raisons du développement du centre (valeurs ajoutées)

L’énergie est devenue un domaine d’actualité et central dans le développement économique. Une augmentation des activités de recherche reliées à ce secteur augmentera la visibilité de la Faculté d’ingénierie et l’université de Moncton. Par ailleurs, en se spécialisant dans la recherche multidisciplinaire en énergie, la faculté deviendra un pôle d’attraction pour les étudiants du premier cycle et des cycles supérieurs désirant parfaire leur formation dans cette branche. De plus, le centre offrira la possibilité de collaborer avec des entreprises privées, et les installations favoriseront le développement de programmes de formation continue.

Mission du centre

Le Centre de recherche en conversion d’énergie est un centre avancé :

  • voué au développement des systèmes énergétiques efficaces et qui ont des impacts positifs sur l’environnement ;
  • vise à offrir un environnement de recherche dynamique et stimulant permettant d’attirer des étudiants gradués et des professeurs qualifiés
  • vise à consolider le rôle de la Faculté dans un domaine prioritaire, stratégique et d’avenir : Énergie (surtout les énergies propres et renouvelables);
  • vise à favoriser le développement régional (industrie moderne et durable).

Objectifs (objectifs principaux)

Soutenir et stimuler la recherche et le développement en énergie dans la modélisation, la conversion, la commande et l’optimisation en temps réel des systèmes énergétiques multisources, le transport et distribution, le traitement et l’utilisation des énergies renouvelables, le stockage de l’énergie et l’efficacité énergétique.

Objectifs à court terme

  • Mettre en place une infrastructure de recherche de point (équipements scientifiques et outils informatiques et les rendre accessibles).
  • Établir des collaborations avec les entreprises locales et régionales et les impliquer dans des projets porteurs.
  • Développer des outils pédagogiques et informatiques pour l'enseignant et pour l'enseignement des différents aspects reliés à l’énergie (conversion, optimisation en temps réel transport, distribution et utilisation efficace) .
  • Concrétiser des projets de recherche et développement sur les énergies renouvelables et leurs applications résidentielles et industrielles (énergie solaire photovoltaïque et thermique, énergie éolienne, énergie géothermique, énergie biomasse), l’optimisation globale et locale en temps réel des systèmes énergétiques, la maison à consommation nulle et habitats écologiques et l’efficacité énergétique.
    • Encadrer et former des jeunes chercheurs et ingénieurs dans les thèmes précédents
    • Diffuser les connaissances par création d’une page Web sur les thèmes retenues et sur les plus récents projets et expériences, par le transfert des résultats (rapports, manuels de référence, lignes directrices et autres) aux industries, aux services publics, aux milieux universitaires et aux programmes de financement, participation à des ateliers, expositions et séminaires nationaux et internationaux qui mettent en valeur les résultats et les activités du centre, la contribution à des congrès et des revues scientifiques de grande qualité, et par l’établissement d’un réseau éducatif de personnes hautement qualifiées

Objectifs à long terme

  • Mettre en place des outils et des procédés pour assurer un transfert technologique rapide des produits et procédés issus des différents projets de recherche vers le milieu industriel et résidentiel
  • Développer d’autres projets de recherche d’envergure sur l’énergie et son utilisation efficace et rationnelle;
  • Faire rayonner le centre à l’échelle régionale, nationale et internationale.

Centre de recherche en conversion d’énergie
Faculté d'ingénierie
Université de Moncton
Campus de Moncton
Moncton (Nouveau-Brunswick) E1A 3E9

Courriel : jamel.ghouili@umoncton.ca

Centre de recherche en linguistique appliquée

Directrices : Laurence ARRIGHI

Le Centre de recherche en linguistique appliquée (CRLA), créé en 1987 grâce à une subvention du Secrétariat d’État, vise à promouvoir les activités de recherche et de formation dans le domaine de la langue.

La recherche sur les questions liées à l’aménagement et aux politiques linguistiques constitue la principale orientation du Centre. Toutefois, cette priorité n’est pas restrictive et le CRLA encourage aussi les travaux en recherche fondamentale visant à la description des caractéristiques de la langue orale et écrite en usage chez les Acadiens et les Acadiennes ainsi que les projets axés sur l’enseignement des langues.

OBJECTIFS

  • Susciter, stimuler et coordonner des travaux de recherche en linguistique appliquée en offrant aux chercheures et aux chercheurs l’infrastructure et les ressources nécessaires à la réalisation de projets ponctuels et à l’établissement de programmes de recherche à long terme (accès à un centre de documentation regroupant un nombre important d’ouvrages sur les questions d’aménagement linguistique et sur le français d’Acadie et une collection d’enregistrements sur les parlers acadiens).
  • Contribuer au développement des études supérieures en linguistique à l’Université de Moncton et à la formation de futures chercheures et de futurs chercheurs en intégrant les étudiantes et les étudiants des 2e et 3e cycles à ses équipes de recherche et en favorisant leur participation à des échanges scientifiques.
  • Promouvoir, tant dans la communauté acadienne qu’à l’extérieur, le rayonnement des travaux de recherche réalisés sous son égide en assurant leur diffusion (publications, communications, ateliers, conférences, etc.).
  • Développer un réseau de contacts avec les chercheures et les chercheurs d’autres institutions nationales et internationales afin de participer activement aux débats de la linguistique contemporaine et d’y apporter une contribution pertinente et originale (collaboration avec des chercheures et des chercheurs associés et des consultants et des consultantes de l’extérieur, organisation de colloques, etc.).

Centre de recherche en linguistique appliquée
Faculté des arts et des sciences sociales
Université de Moncton
Campus de Moncton
Moncton (Nouveau-Brunswick) E1A 3E9

Téléphone : (506) 858-4057
Télécopieur : (506) 858-4568
Courriel : crla@umoncton.ca
Site Web : /umcm-crla/

Centre de recherche en sciences de l’environnement

Le Centre de recherche en sciences de l’environnement (CRSE) est un organisme universitaire de recherche et développement, de formation et de service à vocation interdisciplinaire dans le domaine de l’environnement

OBJECTIFS

  • Développer et soutenir des groupes de travail qui poursuivent des recherches appliquées dans des domaines liés à l’environnement orientés vers les problèmes et les besoins régionaux. Les problèmes peuvent impliquer des contaminants inorganiques ainsi qu’organiques nécessitant des études d’impact, des études écologiques impliquant les forêts, les rivières et tout particulièrement les eaux côtières, des études biochimiques et morphologiques d’organismes marins, des études associées à la lutte intégrée en agriculture et des études d’impacts socio-économiques.
  • Travailler le plus étroitement possible avec des petites communautés, surtout celles qui sont désavantagées sur le plan économique et qui connaissent des problèmes environnementaux. Les aider à identifier des ressources exploitables dans un contexte de développement durable.
  • Promouvoir le développement de l’aquaculture et une gestion améliorée des stocks halieutiques.
  • Collaborer et renforcer les liens avec les diverses agences gouvernementales ainsi qu’avec les industries côtières de la région. Offrir des services de consultation et de laboratoire dans le domaine de l’environnement.
  • Contribuer à la formation d’étudiantes et d’étudiants de la maîtrise et du doctorat (en collaboration avec d’autres universités canadiennes).
  • Fournir de l’information scientifique ainsi que des renseignements plus généraux à l’aide d’articles, de rapports, de conférences, de séminaires, d’ateliers et de cours.
  • Être reconnu comme un centre d’expertise au Canada dans le domaine de l’environnement et essayer de promouvoir des approches de gestion intégrée dans les communautés côtières.

Centre de recherche en sciences de l’environnement
Pavillon Rémi-Rossignol
Université de Moncton
Moncton (Nouveau-Brunswick) E1A 3E9

Téléphone : (506) 858-4301
Télécopieur : (506) 858-4541

Centre de recherche et de développement en éducation

Directrice administrative : Stefanie Renée LEBLANC

BUT

Encourager, appuyer, réaliser et diffuser des projets de recherche, de création et de développement de haut niveau en éducation. Ces projets ont pour objectifs la description et la compréhension de réalités éducatives au sein des communautés francophones minoritaires de même que l’action sur ces réalités en vue de favoriser l’épanouissement des minorités francophones.

OBJECTIFS

  • Exercer un leadership pour stimuler les initiatives et favoriser les activités de recherche, de création et de développement de haut niveau dans le domaine de l’éducation au sein des communautés francophones minoritaires.
  • Favoriser l’établissement de partenariats entre les chercheures et les chercheurs oeuvrant en éducation et les milieux éducatifs et communautaires, aux niveaux provincial, national et international, dans la réalisation de projets de recherche, de création ou de développement de haut niveau en éducation.
  • Offrir des services de formation, de consultation et de collaboration aux activités de recherche aux membres réguliers et étudiants dans la conception et la réalisation de leurs projets.
  • Contribuer à la formation et au perfectionnement en recherche des membres réguliers et étudiants sur les plans méthodologiques et techniques.
  • Appuyer les membres réguliers et étudiants dans la diffusion de leurs travaux et mettre sur pied des mécanismes de diffusion des résultats de recherche, de création et de développement en éducation.
  • Réaliser des projets de recherche ou de développement de haut niveau en éducation en partenariat avec des organismes éducatifs ou communautaires, visant à répondre aux besoins des communautés francophones minoritaires en matière d’éducation.

Centre de recherche et de développement en éducation
Faculté des sciences de l’éducation
Université de Moncton
Campus de Moncton
Moncton (Nouveau-Brunswick) E1A 3E9

Téléphone : (506) 858-4277
Télécopieur : (506) 863-2059
Courriel : crde@umoncton.ca
Site Web : www.umoncton.ca/crde

Centre de recherche sur les aliments

Directeur : Pascal AUDET

Le Centre de recherche sur les aliments (CRA) est une entité distincte rattachée à l’École des sciences des aliments, de nutrition et d’études familiales de la Faculté des sciences de la santé et des services communautaires. Le CRA est voué à la recherche appliquée et fondamentale et à la formation dans les domaines des sciences, des technologies et des biotechnologies alimentaires. Son rôle premier est de catalyser l’innovation et le transfert technologique, et de stimuler l’émergence de nouvelles initiatives de développement favorisant ainsi la compétitivité des industries agroalimentaires et marines locales. Le CRA voit à la livraison de services de qualité à l’industrie agroalimentaire et marine du Canada Atlantique, particulièrement celle du Nouveau-Brunswick. Il appuie et facilite le développement des petites et moyennes entreprises de transformation par la recherche appliquée, le développement de nouveaux produits et procédés, la valorisation des matières premières agricoles et de la pêche et des analyses chimiques, microbiologiques et sensorielles. Le CRA possède la certification ISO 9001 : 2008 pour les laboratoires de chimie et de microbiologie.

Le laboratoire de microbiologie du CRA est conforme au niveau de confinement 2 (NC2) et détient le "Permis d'agent pathogène et de toxine" délivré par l'Agence de la santé publique du Canada.

BUT

Faire de la recherche appliquée et fondamentale dans les domaines des sciences, des technologies et des biotechnologies alimentaires, et offrir des services à l’industrie agroalimentaire et marine du Canada Atlantique, particulièrement celle du Nouveau-Brunswick.

OBJECTIFS DE RECHERCHE

  • Faire de la recherche fondamentale et appliquée afin d’innover et mieux comprendre les phénomènes complexes lors de la production, de la transformation, de la conservation des aliments et dans d’autres domaines de pointe des sciences, technologies et biotechnologies des aliments.
  • Appuyer les entreprises de la région à progresser dans leurs efforts d’innovation technologique et de développement en entreprenant de la recherche appliquée dans des domaines en émergence.
  • Faciliter la formation des étudiantes et étudiants du premier cycle et de cycles supérieurs par leur participation dans des projets de recherche.
  • Stimuler les activités de recherche et de développement en réseau et en partenariats avec d’autres universités, centres de recherche, organismes gouvernementaux et industries alimentaires.

OBJECTIFS DE SERVICE

  • Exécuter des analyses physico-chimiques et microbiologiques des aliments.
  • Préparer et donner une formation technique et pratique aux industriels et transformateurs agroalimentaires et marins.
  • Faire de la recherche bibliographique pour fournir de l’information scientifique et technique afin de faciliter l’élaboration de nouveaux projets et l’approfondissement des connaissances aux industriels.
  • Développer de nouveaux produits et procédés et faciliter leur transfert aux industries agroalimentaires et marines.
  • Maintenir, améliorer et développer le système de qualité ISO 9001 : 2008 pour les services d’analyses microbiologiques et chimiques en respectant la politique qualité du CRA.

Le CRA est un organisme à but non lucratif. Il exécute des contrats pour le compte de compagnies privées ou d’organismes publics ou parapublics.

Centre de recherche sur les aliments
Pavillon Jacqueline-Bouchard
Université de Moncton
Campus de Moncton
Moncton (Nouveau-Brunswick) E1A 3E9

Téléphone : (506) 858-4284
Télécopieur : (506) 858-4540
Courriel : cra@umoncton.ca
Site Web : http://web.umoncton.ca/umcm-cra

Centre de ressources pédagogiques

Bibliothécaire responsable : Héctor ALVAREZ

Responsable du service au public : Marie-Josée ROBICHAUD

Le Centre de ressources pédagogiques (CRP) de la Faculté des sciences de l’éducation est situé au local B-008 du Pavillon Jeanne-de-Valois. Il regroupe une grande variété de matériel didactique destiné aux deux ordres d’enseignement du milieu scolaire (primaire et secondaire), couvrant toutes les disciplines enseignées dans les écoles du Nouveau-Brunswick. En plus de divers services offerts à sa clientèle (photocopie, reliure, laminage, etc.), le Centre offre un service de « mise en réserve » pour les professeures et professeurs de la Faculté des sciences de l’éducation.

OBJECTIFS

  • Appuyer la mission et les objectifs de la formation initiale à l’enseignement poursuivis par la Faculté des sciences de l’éducation en offrant aux étudiantes et aux étudiants en éducation la plus grande gamme possible de ressources pédagogiques et de matériel didactique associé à leur programme de formation.
  • Appuyer la mission et les objectifs de la formation supérieure en offrant les ressources les plus récentes associées à ces programmes (ex. : testothèque; mémoires, thèses et problèmes en éducation; ouvrages de référence spécialisés, etc.).

Le CRP offre plus de 30 300 titres pour un total de 42 098 documents comprenant, entre autres, des programmes d’études, des guides pédagogiques, des manuels scolaires, des trousses pour l’apprentissage, des cartes géographiques, des logiciels et didacticiels, des vidéos, des cassettes audio, des transparents, des diapositives, diverses publications en série, etc.

Le CRP contient également une bibliothèque enfantine où l’on retrouve une collection importante d’albums pour les tout-petits, des romans jeunesse et des livres documentaires s’adressant plus particulièrement aux élèves du deuxième cycle du primaire (5e à 8e année). Deux collections spécialisées se sont ajoutées au cours des dernières années : un centre de documentation en éducation planétaire (local B-005-01) et une imposante collection d’ouvrages en entrepreneuriat (plus de 550 volumes).

Depuis 1997, le CRP abrite la Petite Galerie Eulalie, galerie dont la raison d’être est de diffuser la recherche et les projets pédagogiques en didactique des arts plastiques au primaire et au secondaire.

Conçu tout d’abord pour les étudiantes, les étudiants, les professeures et les professeurs de la Faculté des sciences de l’éducation, le Centre est également ouvert au personnel enseignant des écoles publiques du N.-B. De plus, en tant que partie intégrante du réseau des bibliothèques de l’Université de Moncton, il est accessible à toutes les étudiantes, tous les étudiants et aux membres du personnel du Campus de Moncton.

Centre de ressources pédagogiques
Faculté des sciences de l’éducation
Pavillon Jeanne-de-Valois, local B-010
Université de Moncton
Campus de Moncton
Moncton (Nouveau-Brunswick) E1A 3E9

Téléphone : (506) 858-4356
Télécopieur : (506) 858-4317
Courriel : crp@umoncton.ca
Site Web : http://www.umoncton.ca/umcm-bibliotheque-crp/

Centre de traduction et de terminologie juridiques

Directeur : Karine MCLAREN

Créé en 1979, le Centre de traduction et de terminologie juridiques (CTTJ) avait à l’origine pour mission de fournir au corps professoral de la Faculté les outils nécessaires à l’enseignement de la common law en français. Le Centre s’acquitte toujours de cette tâche, mais il a maintenant une mission plus large qui consiste à collaborer à l’avancement du bilinguisme dans l’exercice du droit et l’administration de la justice au Canada.

Le Centre a publié jusqu’ici des vocabulaires bilingues importants dans le domaine de la common law ainsi qu’un ouvrage intitulé Juridictionnaire : Recueil des difficultés et des ressources du français juridique. De plus, le Centre effectue des travaux spécialisés en traduction juridique pour le compte des gouvernements et d’organismes privés, et diffuse une banque de données terminologiques nommée JURITERM.

Centre de traduction et de terminologie juridiques
Faculté de droit
Pavillon Adrien-J.-Cormier
Université de Moncton
Campus de Moncton
18, avenue Antonine-Maillet
Moncton (Nouveau-Brunswick) E1A 3E9

Téléphone : (506) 858-4145
Télécopieur : (506) 858-4102
Courriel : cttj@umoncton.ca
Site Web : http://www.cttj.ca/

Centre international d'apprentissage du français

Coordonnateur : Caroline HACHÉ

Le Centre international d’apprentissage du français (CIAF) est situé au pavillon Irène-Léger du Campus de Shippagan. Son mandat est d’offrir des programmes de formation linguistique et culturelle à une clientèle variée ainsi que de former les étudiantes et les étudiants internationaux non francophones afin que ces derniers puissent intégrer le plus rapidement possible leur cursus universitaire dans l’un des trois campus de l’Université de Moncton.

En plus d’offrir la formation aux étudiantes et aux étudiants qui poursuivront leurs études à l’Université de Moncton, le CIAF offre une panoplie d’autres programmes de formation dont :

  • Formation longue durée : cours intensifs offerts durant l’année universitaire à tous les non-francophones souhaitant apprendre le français ou encore se perfectionner en français. Les niveaux débutant, intermédiaire et avancé sont offerts. Les cours sont également offerts à toutes les étudiantes et tous les étudiants non francophones qui souhaitent poursuivre des études universitaires en français par après dans la discipline de leur choix.
  • L’appui aux enseignantes et aux enseignants de français langue seconde : stage qui s’adresse aux enseignantes et enseignants qui désirent aborder certains aspects spécifiques de l’enseignement du français langue seconde.
  • Formation linguistique sur mesure : conçue pour répondre aux besoins particuliers des apprenantes et apprenants : perfectionnement linguistique et professionnel, français de spécialisation, grammaire, conversation, terminologie. Cette formation est offerte à l’année, selon les besoins spécifiques des étudiantes et étudiants.

CIDIF INC.

Directeur général : Éric BÉLANGER

Gestionnaire - Services administratifs : Céline PARENT

La mission du CIDIF est centrée autour des applications et des solutions Internet, le développement, le réseautage et le transfert d’expertise dans le domaine de la transparence linguistique et culturelle. Par ses activités, le CIDIF augmente et contribue au degré d’appropriation d’Internet pour les populations et organisations et encourage l’apparition d’activités économiques novatrices.

Dans ce contexte, ses principales préoccupations sont l’internationalisation et la localisation de logiciels et d’applications Internet. En plus, le CIDIF appui le développement de la traduction et de la localisation au Nouveau-Brunswick. Le CIDIF conseille aussi les entreprises qui décident de faire du commerce international.

CIDIF INC.
Edmundston (Nouveau-Brunswick)
E3V 4H2

Téléphone : (1-506) 737-5280
Télécopieur : (1-506) 737-5281

Chaires

Chaire de recherche K.-C.-Irving en sciences de l’environnement et développement durable

Titulaire : Mme Marie-Andrée Giroux

Créée par le Conseil des gouverneurs de l’université de Moncton à sa réunion du 25 septembre 1993, la Chaire de recherche K.-C.-Irving en sciences de l’environnement et développement durable a pour mandat le développement et la transmission de connaissances touchant les questions de développement durable reliées à la protection des ressources naturelles et à l’environnement.

La Chaire de recherche a été instituée grâce à un fond de démarrage de 500 000$ accordé par la province du Nouveau-Brunswick. La Chaire se pourvoit d’un fonds de fiducie pour assurer sa continuité sans toucher au financement initial. Ce financement a été rendu possible grâce à une contribution d’un million de dollars de la famille Irving.

La Chaire de recherche K.-C.-Irving en sciences de l’environnement et développement durable de l’Université de Moncton a comme mandat de contribuer au développement et à la mobilisation des connaissances, ainsi qu’à la formation de scientifiques bien outillés pour faire face aux défis des enjeux environnementaux et du développement durable.

OBJECTIFS

  • Élaborer et réaliser un programme de recherche de calibre international en lien avec le mandat de la Chaire.
  • Participer à l’enseignement dans le programme de la Maîtrise en études de l’environnement et dans les programmes d’études liés à son champ d’expertise, e.g., biologie, chimie, biochimie.
  • Assurer la formation de personnel hautement qualifié en environnement et en développement durable, ainsi que dans son champ d’expertise.
  • Assurer la diffusion régulière et soutenue des connaissances générées par la Chaire à différents auditoires, incluant, mais sans s’y limiter, par l’entremise de publications scientifiques arbitrées.
  • Favoriser l’établissement d’équipes de recherche interdisciplinaires.
  • Favoriser la collaboration avec les Chaires existantes de l’Université de Moncton.
  • Assurer le transfert des connaissances vers le grand public, les collectivités locales et les intervenants du milieu.
  • Agir comme chef de file et comme rassembleur à l’échelle de l’Université et de la collectivité sur les questions environnementales et de développement durable.

La Chaire est rattachée à la Faculté des sciences et est aussi affiliée à la Maîtrise en études de l’environnement où elle a aussi un bureau et dirige des travaux de recherche.

Chaire de recherche K.-C.-Irving en sciences de l’environnement et développement durable
Pavillon Rémi-Rossignol - bureau B007
Université de Moncton
Campus de Moncton
Moncton (Nouveau-Brunswick) E1A 3E9

Téléphone : (506) 858-4301
Télécopieur : (506) 858-4541

Chaire d’études Jeanne et J.-Louis-Lévesque en gestion financière

Titulaire (par intérim) : Tania MORRIS

La Chaire d’études Jeanne et J.-Louis-Lévesque en gestion financière a comme objectifs le développement de nouvelles connaissances par le biais des études portant sur des thèmes innovateurs dans le domaine de la gestion financière, le transfert de ces connaissances aux institutions ou intervenants intéressés pour renforcer leurs pratiques dans les diverses sphères d’activités de l’économie. Plus spécifiquement, les principaux objectifs de la Chaire d’études Jeanne et J.-Louis-Lévesque en gestion financière sont les suivants :

  • promouvoir les études portant sur les diverses facettes de la gestion financière à l’Université de Moncton, dans ses trois campus et dans la collectivité qu’elle dessert;
  • planifier et réaliser des projets de recherche en gestion financière;
  • favoriser la participation du corps professoral et des étudiantes et étudiants, en particulier celles et ceux de cycles supérieurs, aux activités de recherche et de développement reliées au domaine financier;
  • favoriser la création des équipes de recherche pluridisciplinaires, consolider des programmes de recherche multidisciplinaires et obtenir des fonds externes de recherche;
  • établir une collaboration plus étroite avec les institutions financières pour favoriser l’échange d’expertise et d’information;
  • consolider les expertises qui existent actuellement au sein de l’Université de Moncton et de la Faculté d’administration et au sein des entreprises francophones et acadiennes;
  • planifier, élaborer et coordonner des activités d’enseignement et de recherche qui privilégient le domaine de la gestion financière en collaboration avec les instances concernées de l’Université et les professeures et professeurs de diverses unités académiques;
  • susciter chez la population étudiante un intérêt accru pour le domaine financier et, du même coup, contribuer à une formation solide en gestion financière permettant de mieux répondre aux besoins du marché du travail.

Chaire d’études Jeanne et J.-Louis-Lévesque en gestion financière
Faculté d’administration
Université de Moncton
Campus de Moncton
Moncton (Nouveau-Brunswick) E1A 3E9

Téléphone : (506) 858-4218
Télécopieur : (506) 858-4093 Site Web : web.umoncton.ca/umcm-cejjll

Chaire de recherche Clément-Cormier en développement économique

Titulaire : Donald J. SAVOIE

Cette chaire est dédiée à la mémoire du Révérend Père Clément Cormier, fondateur de l’Université de Moncton et aussi acteur de premier plan dans le redressement économique et social de l’Acadie. Elle servira de point de convergence pour toutes les chercheures et tous les chercheurs intéressés au développement économique de l’Atlantique.

Chaire de recherche Clément-Cormier en développement économique
Pavillon Léopold-Taillon, pièce 443
Université de Moncton
Campus de Moncton
18, avenue Antonine-Maillet
Moncton (Nouveau-Brunswick) E1A 3E9

Téléphone : (506) 858-4666
Télécopieur : (506) 858-4933
Courriel : donald.savoie@umoncton.ca

Chaire de recherche du Canada en administration publique et en gouvernance

Directeur : Donald J. SAVOIE

Le titulaire de la Chaire de recherche du Canada en administration publique et en gouvernance poursuivra ses travaux de recherche portant sur la démocratie représentative et le contrôle démocratique de la bureaucratie. La conduite des affaires de l’État met en présence deux principaux groupes de joueurs : l’un est la fonction publique professionnelle, permanente, à vocation administrative; et l’autre est composé des institutions politiques partisanes responsables de nombreuses décisions concernant les politiques. Il existe une poignée d’organismes et d’intervenants en politiques qui constituent les « boucles » reliant le monde politique et le monde administratif. Ils sont devenus des éléments cruciaux de tout processus de gouvernance, ce champ d’études sera exploré en profondeur dans les nouveaux travaux de recherche.

Le titulaire de la Chaire accordera aussi une attention particulière au thème de l’« autonomisation », en vogue depuis maintenant une vingtaine d’années, dans les démarches visant à réformer la fonction publique. Le thème de l’autonomisation comporte toutefois d’importantes répercussions sur le contrôle démocratique des institutions politiques. L’autonomisation et ses diverses formes seront étudiées dans une perspective comparative, mais les travaux dans ce domaine et tous les autres projets de recherche mettront l’accent sur le Canada.

Chaire de recherche du Canada en administration publique et en gouvernance
Pavillon Léopold-Taillon, pièce 443
Université de Moncton
Campus de Moncton
18, avenue Antonine-Maillet
Moncton (Nouveau-Brunswick) E1A 3E9

Téléphone : (506) 858-4666
Télécopieur : (506) 858-4933
Courriel : donald.savoied@umoncton.ca

Chaire de recherche du Canada en écologie polaire et boréale

Titulaire : Nicolas LECOMTE

à venir

Chaire de recherche du Canada en études acadiennes et milieux minoritaires

Titulaire : Benoit Doyon-Gosselin

CONTEXTE

Depuis l’Histoire de la littérature acadienne de Marguerite Maillet dans les années 1980, peu de perspectives sur la littérature acadienne ont été publiées afin de tenir compte de la théorie littéraire appliquée aux petites littératures. Pourtant, la vie culturelle du Canada a connu de nombreux changements au cours des récentes décennies. Il importe de tenir compte de ces changements lorsqu’il s’agit de la littérature acadienne.

Benoit Doyon-Gosselin, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en études acadiennes et milieux minoritaires, tente d’utiliser l’histoire et la sociologie pour mieux faire connaître la littérature acadienne. M. Doyon-Gosselin examine les archives d’écrivains et de maisons d’édition pour explorer l’histoire littéraire de l’Acadie. Il étudie aussi les liens entre le Canada et les minorités francophones en Acadie et dans le reste du pays.

Par ses travaux de recherche, M. Doyon-Gosselin vise à remettre en contexte l’évolution de l’institution littéraire acadienne et à analyser le développement de la culture en Acadie. Il compte également tenir compte de la culture spécifique de l’Acadie en la plaçant dans le plus vaste contexte de sociétés ayant vécu des expériences semblables.

La recherche de Benoit Doyon-Gosselin fournira une mise à jour essentielle sur l’importance de la littérature acadienne dans la culture canadienne.

OBJECTIFS SPÉCIFIQUES

Le titulaire s’intéresse au contexte de production des oeuvres acadiennes et propose un renouvellement du discours sur la littérature acadienne en tenant compte des avancées théoriques récentes.

Les trois objectifs sur lesquels repose le programme se déclinent ainsi :

  • Rédiger une histoire de la vie littéraire en Acadie depuis 1958
  • Analyser le paradigme de l’espace comme concept transversal en études acadiennes
  • Définir les moyens propres à la culture acadienne de s’inscrire dans une appartenance continentale.

Chaire de recherche du Canada en études acadiennes et milieux minoritaires
Département d’études françaises
Université de Moncton
Campus de Moncton
18, avenue Antonine-Maillet
Moncton (Nouveau-Brunswick) E1A 3E9

Téléphone : (506) 858-4412
Télécopieur : (506) 858-4166
Courriel : benoit.doyon-gosselin@umoncton.ca
Site Web : http://professeur.umoncton.ca/umcm-doyon_gosselin_benoit/

Chaire de recherche du Canada en relations intergroupes

Titulaire : Ann BEATON

0BJECTIF GÉNÉRAL

La Chaire de recherche du Canada en relations intergroupes a comme objectif général d’examiner les rapports entre les différents groupes sociaux pour mieux comprendre les facteurs qui entravent et qui facilitent l’inclusion sociale.

OBJECTIFS SPÉCIFIQUES

Le programme de recherche vise à élargir notre compréhension des réactions à l’adversité liée à la stigmatisation sociale et à découvrir comment ces réactions transforment les individus et leur environnement social. Ces questions sont examinées pour trois populations différentes ayant des défis uniques à relever du point de vue académique et de la main d’oeuvre.

  • Les personnes handicapées qui essaient de se tailler une place sur le marché du travail.
  • Les femmes qui font face à de l’adversité dans les domaines de travail non traditionnels.
  • Les jeunes autochtones qui développent de la résilience pour améliorer leurs résultats scolaires.

IMPORTANCE DE LA RECHERCHE

L’exclusion sociale prive une société de la contribution des groupes minoritaires à la prospérité économique, culturelle et intellectuelle. Ces conséquences sont coûteuses pour un pays qui doit relever les défis posés par une économie mondiale du savoir en plein essor. L’exclusion sociale engendre des répercussions également au niveau de la qualité et des conditions de vie des individus. Elle menace la santé et diminue la satisfaction et l’engagement au travail. Par conséquent, la recherche est effectuée en étroite collaboration avec les organismes à but non lucratifs, employeurs et intervenants en matière de santé communautaire afin de contribuer aux politiques publiques et à l’élaboration de programmes axés sur la santé et la prévention. L’écoute et l’apprentissage mutuels dans un contexte participatif constituent une étape importante dans le cheminement vers une société qui se veut inclusive.

Chaire de recherche du Canada en relations intergroupes
École de psychologie
Université de Moncton
Campus de Moncton
18, avenue Antonine-Maillet
Moncton (Nouveau-Brunswick) E1A 3E9

Téléphone : (506) 858-4202
Télécopieur : (506) 858-4768
Courriel : ann.beaton@umoncton.ca
Site Web : professeure.umoncton.ca/umcm-beaton_ann

Chaire de recherche en innovation du Nouveau-Brunswick en biosciences

Titulaire : Marc SURETTE

Courriel : marc.surette@umoncton.ca

à venir

Chaire de recherche en santé CNFS - Université de Moncton sur le vieillissement des populations

Titulaire : Suzanne DUPUIS-BLANCHARD

Créée grâce au financement de Santé Canada dans le cadre de la Feuille de route pour les langues officielles du Canada 2013-2018 : éducation, immigration, communautés, obtenu par le Consortium national de formation en santé (CNFS) en collaboration avec l’Université de Moncton.

DOMAINE

La thématique principale du programme de recherche pour cette chaire est le maintien à domicile des personnes âgées vivant dans les communautés francophones en situation minoritaire. Il est estimé que d’ici l’an 2015, 22% de la population mondiale aura atteint l’âge de 60 ans ou plus et que la majorité verra l’âge de 90 ans dans les pays développés. Au Canada, le groupe de personnes âgées sera prochainement plus nombreux que celui des adolescents et d’ici l’an 2036, un citoyen sur quatre sera un aîné. Dans les provinces de l’Atlantique, le vieillissement de la population se fait constater plus rapidement et la proportion d’aînés est encore plus élevée parmi les francophones vivant en milieu sociolinguistique minoritaire. En fait, au Canada les communautés francophones en situation minoritaire se retrouvent en grand nombre au Nouveau-Brunswick (31,6%) et, dans bien des cas, elles sont confrontées à des difficultés à obtenir des services dans leur langue.

Le sujet des soins de santé aux personnes âgées est d’une grande actualité au Nouveau-Brunswick. Cette réalité engendre un profond questionnement quant au système de santé, aux services de soutien et aux soins de longue durée. Pour maintes raisons, le courant de la réalité encourage le vieillissement dans la communauté par le maintien à domicile. Il s’agit d’une option de soins de longue durée qui devient rapidement une dimension sociétale majeure. D’une complexité énorme, les dimensions du maintien à domicile passent du domicile, à la communauté, aux politiques sociales.

OBJECTIFS SPÉCIFIQUES

Le programme de recherche vise à développer et/ou approfondir les connaissances reliées au maintien à domicile des personnes âgées vivant en communautés francophones en situation minoritaire et à contribuer à créer/maintenir une synergie de recherche dans le domaine du vieillissement des communautés francophones en situation minoritaire. Ces objectifs se réaliseront auprès :

  • Des personnes âgées qui demeurent à domicile ainsi que leur famille
  • De la communauté environnante
  • Des partenaires collaborateurs tels que les associations, les organismes et l’État

Chaire de recherche en santé CNFS-Université de Moncton sur le vieillissement des populations
École de science infirmière
Université de Moncton
Campus de Moncton
Moncton (Nouveau-Brunswick) E1A 3E9

Téléphone : (506) 858-4673
Télécopieur : (506) 858-4017
Courriel : suzanne.dupuis-blanchard@umoncton.ca
Site Web : www.mavieestensante.ca

Chaire de recherche interdisciplinaire en santé mentale des enfants et des jeunes

Titulaire : Jimmy BOURQUE

Courriel : jimmy.bourque@umoncton.ca

à venir

Chaire des caisses populaires acadiennes en gestion des coopératives

Titulaire : sans titulaire

0BJECTIFS

La Chaire des caisses populaires acadiennes en gestion des coopératives a comme objectifs le développement de nouvelles connaissances par le biais des études portant sur des thèmes innovateurs dans le domaine de la gestion des coopératives, le transfert de ces connaissances aux institutions ou intervenants intéressés pour renforcer leurs pratiques dans les diverses sphères d’activités de l’économie. Plus spécifiquement, les principaux objectifs de la Chaire des caisses populaires acadiennes en gestion des coopératives sont de :

  • promouvoir les études coopératives, notamment celles portant sur les diverses facettes de la gestion des coopératives à l’Université de Moncton, dans ses trois campus et dans la collectivité qu’elle dessert;
  • planifier et réaliser des projets de recherche portant sur diverses facettes de la gestion des coopératives;
  • favoriser la création des équipes de recherche pluridisciplinaires, consolider des programmes de recherche multidisciplinaire et obtenir des fonds externes de recherche;
  • planifier, réaliser et soutenir des projets de recherche, seul ou en collaboration avec d’autres chercheures et chercheurs dans le but de répondre aux besoin du milieu coopératif et d’assurer son développement;
  • susciter chez la population étudiante un intérêt accru pour le domaine de la gestion des coopératives et du modèle coopératif et contribuer à une solide formation en gestion permettant de mieux répondre aux besoins du marché du travail;
  • favoriser la participation des étudiantes et étudiants, en particulier celles et ceux de cycles supérieurs, aux activités de recherche et de développement reliés au domaine de la gestion des coopératives;
  • organiser divers services à la collectivité à l’intérieur ou l’extérieur de l’Université sur les thèmes portant sur la gestion des coopératives et sur les études coopératives dans le but d’assurer le plein rayonnement de la Chaire dans son milieu.

Chaire des caisses populaires acadiennes en gestion des coopératives
Faculté d’administration
Université de Moncton
Campus de Moncton
18, avenue Antonine-Maillet
Moncton (Nouveau-Brunswick) E1A 3E9

Téléphone : (506) 737-5193
Télécopieur : (506) 737-5373
Courriel : andre.leclerc@umoncton.ca
Site Web : www.umoncton.ca/umcm-ccpagc/

Chaire de recherche de la société canadienne du cancer

Titulaire : Sandra TURCOTTE

0BJECTIF GÉNÉRAL

La Chaire de recherche sur le cancer est le résultat d’un partenariat entre la Société canadienne du cancer NB, l’Institut atlantique de recherche sur le cancer (IARC) et l’Université de Moncton. Cette chaire a été créée afin de promouvoir la recherche sur le cancer au Nouveau-Brunswick et ainsi augmenter la masse critique de chercheurs dans la province. Les taux de mortalité associés au cancer au Nouveau-Brunswick, comme ceux des provinces atlantiques, sont parmi les plus élevés au Canada. Les études réalisées durant le mandat de la chaire permettront de contribuer au progrès de la compréhension du cancer et au développement de nouvelles stratégies pour lutter contre le cancer.

0BJECTIFS SPÉCIFIQUES

Nos travaux se concentrent sur le cancer du rein, le 8e type de cancer diagnostiqué au pays. À des stades avancés, les patients sont résistants aux chimiothérapies conventionnelles. Des mutations sur le gène von Hippel-Lindau sont observées dans plus de 75% des cas de cancer du rein. Nous avons précédemment démontré la possibilité de cibler l’inactivation de ce gène en identifiant une petite molécule, capable d’éliminer spécifiquement les cellules rénales cancéreuses (dont VHL est inactif) démontrant la faisabilité de notre approche. Nos objectifs sont maintenant i) d’identifier la cible de cette petite molécule afin de mieux comprendre son mécanisme d’action 2) de comprendre le rôle de VHL dans l’autophagie. La transcriptomique, la protéomique et la métabolomique sont également utilisés afin de mieux comprendre ce type de tumeurs.

IMPORTANCE DE LA RECHERCHE

La portée des recherches réalisées par l’équipe pourrait mener à l’identification de nouveaux marqueurs qui pourraient être utilisés dans le développement d’une médecine personnalisé pour le traitement du cancer du rein.

Chaire de recherche sur le cancer
Institut Atlantique de Recherche sur le Cancer
35 Providence
Moncton (Nouveau-Brunswick) E1C 8X3

Département de chimie et biochimie
Université de Moncton
Campus de Moncton
18, avenue Antonine-Maillet
Moncton (Nouveau-Brunswick) E1A 3E9

Téléphone : (506) 858-4813
Courriel : sandra.turcotte@umoncton.ca
Site Web : www.sandraturcotte.org/

Instituts

Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques

Directeur général : Éric FORGUES
Directrice adjointe et chercheuse : Anne ROBINEAU
Chercheur : Dominique PÉPIN-FILION
Coordinatrice-chercheuse : Lorraine O'DONNELL
Agente de recherche : Josée GUIGNARD NOËL
Adjointe administrative : Azure RENÉ DE COTRET

L’Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques (ICRML) est né en 2002 grâce à un fonds de fiducie créé par le gouvernement du Canada. Organisme indépendant et à but non lucratif, l’ICRML loge sur le Campus de Moncton de l’Université de Moncton.

MISSION

L'Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques exerce un rôle de leader, de rassembleur et de partenaire auprès des centres de recherche, des chercheurs, des organismes communautaires et des instances gouvernementales, dans le but de promouvoir une plus grande connaissance de la situation des minorités de langue officielle du Canada et une meilleure compréhension des enjeux prioritaires qui les concernent.

À cet effet, il s'engage à réaliser, en collaboration avec ses partenaires, des travaux de recherche pertinents pouvant appuyer les divers intervenants des minorités de langue officielle et les artisans des politiques publiques en matière linguistique.

VISION

Par la pertinence et la qualité de ses recherches, la force de ses partenariats et l’expertise de son personnel et de ses membres associés, l’Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques guide les actions des agents communautaires et des instances gouvernementales engagés dans l’épanouissement des minorités de langue officielle au Canada.

Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques
Maison Massey
Université de Moncton
Campus de Moncton
18, avenue Antonine-Maillet
Moncton (Nouveau-Brunswick) E1A 3E9

Téléphone : (506) 858-4669
Site Web : www.icrml.ca

Institut d’études acadiennes

Directrion : Gregory Kennedy

Lors de sa 184e séance qui s’est tenue le 23 septembre 2006, le Conseil des gouverneurs de l’Université de Moncton a entériné la création de l’Institut d’études acadiennes afin de faire de l’Université de Moncton le pôle par excellence de la recherche et de la publication en études acadiennes au Canada et de par le monde. Il lui a confié le mandat suivant :

  • Développer et promouvoir les études acadiennes à l’Université ainsi qu’aux niveaux national et international et créer des liens de collaborations, d’échanges et de partenariats à ces niveaux.
  • Contribuer à la définition des créneaux de recherche et de développement en études acadiennes à l’Université de Moncton et promouvoir la mise en oeuvre de programmes de recherche qui en découlent.
  • Appuyer les unités académiques engagées dans la formation dans le domaine des études acadiennes.
  • Promouvoir la création et le développement d’une maîtrise en études acadiennes à l’Université de Moncton.
  • Travailler au développement de fonds de bourses pour les étudiantes et les étudiants des deuxième et troisième cycles en études acadiennes.
  • Organiser des activités (colloques, conférences, etc.) de diffusion et de promotion des recherches en études acadiennes auprès des communautés scientifiques régionale, nationale et internationale et auprès de la population en général.
  • Créer et diriger une grande collection d’ouvrages scientifiques en études acadiennes, intitulée Études acadiennes, Université de Moncton.

Institut d’études acadiennes
Pavillon Champlain
Université de Moncton
Campus de Moncton
Moncton (Nouveau-Brunswick) E1A 3E9

Téléphone : (506) 858-4178
Site Web : www.umoncton.ca/iea

 

Institut de leadership

Directrice : Chantal Brun
Secrétaire administrative : Pattie LeBlanc

L’Institut de leadership est un organisme voué à promouvoir la recherche de qualité en kinésiologie et de loisir. Il se veut un lieu d’intégration qui permet à des groupes de chercheures, de chercheurs et de spécialistes de rencontrer collectivement des objectifs qu’ils ou elles ne pourraient pas atteindre autrement. Cette mission est en accord avec la planification stratégique de l’École de kinésiologie et de loisir de la Faculté des sciences de la santé et des services communautaires.

De façon plus précise, les objectifs de l’Institut de leadership sont les suivants :

  • conceptualiser, planifier et réaliser des projets de recherche, de développement et de création en kinésiologie et de loisir;
  • coordonner des regroupements d’équipes de recherche;
  • collaborer dans les activités de diffusion de la recherche (publications, communications, rapports de recherche, colloques, etc.);
  • favoriser l’échange de chercheures et de chercheurs interuniversitaires;
  • favoriser une collaboration avec les organismes publiques et privés afin de promouvoir et d’encourager la recherche en kinésiologie et de loisir;
  • initier de nouveaux projets tout en recherchant des sources de subvention pour la réalisation des projets de recherche;
  • contribuer au perfectionnement en recherche tout en élargissant la formation à de nouvelles formes de recherche;
  • offrir un service d’appui aux chercheures et chercheurs et un encadrement aux étudiantes chercheures et étudiants chercheurs;
  • impliquer les étudiantes et étudiants de l’École de kinésiologie et de loisir dans les activités de recherche.

Bref, l’Institut de leadership assure un lien entre l’Université de Moncton et la communauté acadienne de l’Atlantique afin d’identifier des activités de recherche en kinésiologie et de loisir. De plus, l’Institut de leadership est responsable du laboratoire de kinésiologie. Celui-ci comprend les volets académique, recherche et communautaire (programme Coeur en santé et le Service d’évaluation de la condition physique).

Institut de leadership
École de kinésiologie et de loisir
Faculté des sciences de la santé et des services communautaires
Université de Moncton
Campus de Moncton
Moncton (Nouveau-Brunswick)
E1A 3E9

Téléphone : (506) 858-4831
Télécopieur : (506) 858-4306

Institut de recherche sur les feuillus nordiques (IRFN)

Directeur général : Gaëtan PELLETIER
Gestionnaire des services administratifs : Céline PARENT
Chefs de volet : Monique GIROUARD et Eric R. LABELLE
Chercheur : Dodick GASSER

L’Institut de recherche sur les feuillus nordiques (IRFN) est un organisme affilié à l’Université de Moncton, campus d’Edmundston (UMCE) et est le résultat d’un partenariat entre l’industrie forestière du Nouveau-Brunswick, l’UMCE, l’Agence de promotion économique du Canada atlantique (APÉCA) et le gouvernement du Nouveau-Brunswick. Les gouvernements provincial et fédéral se sont engagés à soutenir financièrement l’IRFN pour cinq ans et l’industrie forestière pour au moins deux ans lors de la signature du Protocole d’entente concernant la création d’un Institut de recherche sur les feuillus nordiques. La création de l’IRFN s’est réalisée dans le but d’effectuer de la recherche appliquée pour améliorer les connaissances en aménagement de la forêt feuillue.

MISSION

L'IRFN a pour mission de favoriser le développement viable de la ressource feuillue et d'appuyer, par des activités de recherche appliquée, le développement optimal de nos forêts feuillues pour le bénéfice des entreprises et des organismes qui œuvrent en sa mise en valeur et son exploitation.

L'Institut a donc pour mandat d'effectuer des recherches appliquées sur les feuillus nordiques afin de fournir à l'industrie et aux autres exploitants des connaissances utilisables sur leur croissance et leur durabilité.

OBJECTIFS

L'Institut de recherche sur les feuillus nordiques a pour objectifs de :

  • Développer une meilleure connaissance de la ressource feuillue au Nouveau-Brunswick en :
    • Créant une méthodologie d'inventaire sur le plan qualitatif autant que quantitatif;
    • Modélisant la croissance et le rendement selon divers scénarios d'aménagement.
  • Développer une sylviculture favorisant le rendement durable des espèces recherchées par :
    • Une revue de littérature de ce qui est déjà connu ailleurs;
    • L'expérimentation de nouvelles approches.
  • Créer des techniques d'aménagement et de récolte favorisant la croissance en volume et en valeur de la ressource feuillue existante et future.
  • Influencer la politique forestière en s'inspirant des résultats de recherche de l'IRFN;
  • Assurer le transfert des connaissances et des résultats vers l'industrie par :
    • La collaboration sur le terrain grâce à la mise en place de projets de recherche sur les terres des industriels;
    • La production et la diffusion récurrente et régulière de fiches d'information techniques et rapports techniques rendant accessibles les résultats préliminaires des recherches en cours;
    • L'organisation de sessions d'information et conférences à l'intention des acteurs du milieu de la foresterie;
    • La diffusion de la recherche dans des forums scientifiques (colloques, revues, etc.).

PRINCIPES

Afin de réaliser sa mission et son mandat, l'IRFN souhaite favoriser et stimuler la recherche réalisée en collaboration avec différents partenaires. Pour ce faire, l'IRFN s'est doté des principes suivants :

  • Générer un grand volume d'innovation par la création d'un réseau de recherche.
  • Effectuer de la recherche appliquée offrant des bénéfices immédiats aux partenaires en utilisant la meilleure science disponible.
  • Multiplier les ressources financières de l'Institut par l'effet de levier des partenariats internes et externes.
  • Être transparent et favoriser l'interaction avec les partenaires, la Faculté de Foresterie de l'UMCE et la communauté académique, les étudiants et le public.
  • Avoir un environnement de travail visible où les contributeurs sont responsabilisés et tenus imputables.
  • Impliquer les partenaires activement tout au long du projet et livrer des produits selon l'échéancier.
  • Fournir de la main-d'œuvre à d'autres projets pour favoriser la synergie.
  • Communiquer rapidement les résultats de recherches pour encourager réellement le transfert de connaissances.
  • Établir un protocole qui favorise le partage et la sauvegarde des données lors de l'établissement des parcelles échantillons et de dispositifs expérimentaux.
  • Stimuler le partage des connaissances par l'installation de sites de démonstration.
  • Aligner les activités de recherche de l'Institut sur les procédures des juridictions partenaires.

IRFN - Institut de recherche sur les feuillus nordiques
Université de Moncton
Campus d’Edmundston
165, boul. Hébert
Edmundston, Nouveau-Brunswick
E3V 2S8

Téléphone : (506) 737-4736
Courriel : info@IRFN-NHRI.org
Site Web : http://www.irfn-nhri.org

Institut de recherche sur les zones côtières

L’Institut de recherche sur les zones côtières a été incorporé en janvier 2003. Il regroupe, sous l’égide de l’UMCS, trois centres déjà existants à Shippagan : le Centre de recherche et de développement de la tourbe, le Centre de recherche et de développement des produits marins et l’équipe de recherche de l’Aquarium et centre marin.

MISSION

La mission de l’Institut est de favoriser le développement viable des ressources dans les zones côtières et d’appuyer, par des activités de recherche et des services d’analyse scientifique, le développement optimal des entreprises et des organismes qui oeuvrent à la mise en valeur des zones côtières.

MANDAT

L’Institut de recherche sur les zones côtières poursuit plus spécifiquement les objectifs suivants :

  • favoriser la mise en valeur des zones côtières, dans une perspective de développement viable;
  • réaliser des projets de recherche en partenariat avec les entreprises et d’autres intervenants dans les zones côtières, favorisant la mise en valeur des ressources, l’amélioration des procédés de transformation, le développement de produits à valeur ajoutée et la protection de l’environnement;
  • appuyer et promouvoir la recherche - innovation dans le but de favoriser la compétitivité des entreprises, la qualité des produits et la protection de l’environnement;
  • appuyer les entreprises, les gouvernements et la communauté en général dans le développement de produits à valeur ajoutée, de façon à accroître la rentabilité des entreprises et à améliorer la situation de l’emploi dans les zones côtières;

Institut de recherche sur les zones côtières
Université de Moncton
Campus de Shippagan
232b, avenue de l’Église
Shippagan (Nouveau-Brunswick)
E8S 1J2

Téléphone : (506) 336-6600
Télécopieur : (506) 336-6601
Courriel : info@irzc.umcs.ca
Site Web : www.irzc.umcs.ca

Institut Donald J. Savoie

Directeur général : Richard SAILLANT
Directeur général associé :
Adjointe administrative : Céline H. BASQUE

Le mandat de l’Institut est d’encourager la recherche en ce qui concerne les enjeux de politiques publiques de portée internationale, nationale, provinciale et régionale ayant un impact sur le développement des provinces du Canada Atlantique. Le mandat de l’Institut s’articule autour de trois objectifs stratégiques :

  • de favoriser la recherche objective sur les questions de politiques publiques ayant un impact sur le développement des régions au Canada, et en particulier dans les provinces de l’Atlantique;
  • d’encourager la communauté universitaire de l’Université de Moncton à réaliser des recherches de haut niveau en relation au mandat de l’Institut aux fins de publication dans des revues et presses universitaires arbitrées;
  • de susciter un débat public éclairé sur les questions de politiques publiques en fournissant à tous les intéressés des renseignements valides et impartiaux basés sur les recherches menées dans le domaine multidisciplinaire de l’analyse de politiques publiques.

Pour atteindre ses objectifs stratégiques, les ressources financières et humaines de l’Institut sont dirigées pour :

  • planifier, réaliser et soutenir des projets de recherche, seul ou en collaboration avec d’autres chercheures et chercheurs dans le but de répondre aux besoin du milieu coopératif et d’assurer son développement;
  • effectuer de la recherche fondamentale aux fins de publication dans les revues et presses universitaires arbitrées qui contribue au mandat de l’Institut;
  • mener des recherches appliquées non partisanes qui font usage de méthodes scientifiques rigoureuses et éprouvées sur les problématiques reliées au mandat de l’Institut;
  • soutenir et renforcer le développement de la recherche de haut niveau de la communauté universitaire de l’Université de Moncton qui contribue au mandat de l’Institut;
  • parrainer ou organiser des conférences, des séminaires ou des ateliers sur des questions liées aux politiques publiques qui sont reliés au mandat de l’Institut.

Institut Donald J. Savoie
Pavillon Léopold-Taillon, pièce 410
Université de Moncton
Campus de Moncton
18, avenue Antonine-Maillet
Moncton (Nouveau-Brunswick) E1A 3E9

Téléphone : (506) 858-4467
Télécopieur : (506) 858-4123
Site Web : www.idjs.ca

Observatoire international des droits linguistiques

Directeur : Michel DOUCET

Agent de projet : Philippe MORIN

Les droits linguistiques suscitent l’intérêt d’un grand nombre de chercheures et de chercheurs, de centres de recherche et d’instituts d’études au Canada et ailleurs. Cet intérêt s’explique sans doute par le très grand nombre de pays qui comptent des minorités linguistiques.

L’Observatoire international des droits linguistiques vise à promouvoir la recherche continue et concertée en matière de droits linguistiques. La mondialisation mène plusieurs chercheures et chercheurs, au Canada et ailleurs, à s’interroger sur le pluralisme linguistique. Le besoin de préserver la diversité linguistique fait en ce moment l’objet d’une véritable prise de conscience sur le plan international. Cette prise de conscience s’inscrit dans la perspective du « développement durable », expression consacrée du droit et de l’économie de l’environnement qui s’applique tout autant, et avec la même pertinence, dans les sphères de la culture et des langues.

L’Observatoire international des droits linguistiques vise, d’une part, à soutenir la vitalité des communautés linguistiques minoritaires au Canada en invitant celles-ci à prendre part au développement de leurs droits et, d’autre part, à faire connaître l’expérience canadienne à d’autres pays en partageant avec ceux-ci les solutions qu’a apportées le Canada à ses problèmes concernant les langues officielles. Inversement, l’Observatoire international des droits linguistiques cherche à mieux faire connaître au Canada la situation linguistique de pays étrangers, lui permettant de tirer des leçons de la situation de pays étrangers ou lui donnant des pistes à suivre. L’Observatoire international des droits linguistiques participe aussi à la recherche sur la terminologie de la common law en français, qui est indispensable au développement du droit en général et des droits linguistiques de la minorité francophone, en particulier dans les contextes néo-brunswickois et canadien.

Observatoire international des droits linguistiques
Université de Moncton
Campus de Moncton
Pavillon Adrien-J.-Cormier
18, avenue Antonine-Maillet
Moncton NB E1A 3E9 Canada

Téléphone : 506-863-2136
Télécopieur : 506-858-4537
Site Web : www.droitslinguistiques.ca/

Groupes et laboratoires de recherche

 

Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Partager
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.