Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Vendredi 05 Mai 2017

Le 2e Forum francophone sur l’apprentissage – apprendre à enseigner autrement

La photo nous fait voir, de gauche à droite : Sid Ahmed Selouani, vice-recteur du campus de Shippagan ; Arline Laforest et Lyne Chantal Boudreau, cofondatrices et coprésidentes du Forum francophone sur l’apprentissage ; et le recteur et vice-chancelier, Raymond Théberge. Claudine Auger, également cofondatrice et coprésidente, était absente au moment où la photo fut prise.
Agrandir l'image
Plus de 120 intervenantes, intervenants et gens du public ont participé au 2e Forum francophone sur l’apprentissage qui s’est tenu les 4 et 5 mai à l’Université de Moncton, campus de Shippagan (UMCS), sous le thème « Apprendre et enseigner autrement : s’ouvrir aux possibilités d’ici et d’ailleurs ».

Un préforum portant sur l’inclusion scolaire marquait le lancement du 2e Forum, le jeudi 4 mai. Organisé en collaboration avec le ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance dans le cadre de la mise en œuvre de la Politique d’aménagement linguistique et culturel (PALC) du Nouveau-Brunswick, ce préforum a permis de poser un regard sur les pratiques inclusives afin de mieux soutenir la réussite.

La conférence d’ouverture du Forum, donnée par Louis Fortin, avait lieu en soirée. Paralympien, M. Fortin s’est grandement illustré dans son sport, le ski de fond. Il est également enseignant et papa lui permettant ainsi de partager sa perception de l’éducation, influencée par son cheminement de vie qui a été parsemée autant de réussites que de défis tout en relatant ses souvenirs d’apprenant et ses expériences de vie.

Le recteur de l’Université de Moncton, M. Raymond Théberge, était présent à la conférence d’ouverture. Il a tenu à féliciter les cofondatrices du forum qui ont coprésidé la rencontre encore cette année. Il s’agit d’Arline Laforest, conseillère en intégration au campus de Shippagan; Claudine Auger, professeure d’anglais au campus de Shippagan; et Lyne Chantal Boudreau, professeure en administration de l’éducation au campus de Moncton. « Elles ont été visionnaires dans la création de cet espace d’échanges sur les enjeux de l’éducation. L’Université de Moncton est fière d’être partie prenante de cette initiative qui connait un franc succès et sera du rendez-vous lors du troisième forum en 2019 », a souligné M. Théberge.

Le vendredi 5 mai, une table ronde sur la pensée critique avait préséance sur une variété d’ateliers participatifs (16 ateliers) qui permettaient la réflexion dans l’esprit d’ouverture et d’innovation, tout en abordant la discussion sur la recherche et le développement sur différents thèmes : la pensée critique, la place aux parents, la place des jeunes comme futurs citoyens accomplis, le développement des compétences, la collaboration école-communauté, le leadership éducationnel, l’inclusion et la différenciation, les technologies, la pédagogie, les services aux élèves, aux étudiantes et étudiants, les métiers, le développement de carrière, les transitions (garderies-écoles primaires-écoles secondaires-établissements postsecondaires-marché du travail), culture et identité, etc. Les membre de la table ronde étaient Christian Whalen, avocat et conseiller juridique au Bureau du défenseur des enfants et de la jeunesse; Nathalie Blaquière, communicatrice, enseignante, journaliste, auteure et documentariste; Marie-André Pellan, professeure agrégée de criminologie à l’Université de Moncton; et Mouhamadou Thiam, enseignant en immersion française à Riverview East School.

Le 2e Forum francophone sur l’apprentissage s’ingère dans les initiatives de la Politique d’aménagement linguistique et culturel du gouvernement du Nouveau-Brunswick (PALC) dont l’objectif est d’accroitre la capacité de tous les partenaires à remplir le double mandat de l’école acadienne et francophone. Ce forum visait à mettre en commun les expertises et les compétences des intervenantes et intervenants et celles des participantes et participants afin de promouvoir les bonnes pratiques et la recherche récente en apprentissage et en enseignement. Il s’agissait de valoriser des solutions innovatrices et durables qui favorisent le développement de la société acadienne et celui de la francophonie d’ici et d’ailleurs.

Les trois coprésidentes, mesdames Arline Laforest, Claudine Auger et Lyne Chantal Boudreau, désirent remercier toutes les personnes impliquées bénévolement dans l’organisation de l’évènement et tous les partenaires et collaborateurs financiers pour leur précieuse contribution.

Source : Service des communications, Campus de Shippagan
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.