Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 01 Mars 2017

Une étude d’impact économique démontre que l’Université de Moncton contribue à la croissance de la province et du pays

Une étude d’impact économique réalisée par les économistes Maurice Beaudin, Pierre-Marcel Desjardins et André Leclerc démontre que l’Université de Moncton contribue de façon significative à la croissance du Nouveau-Brunswick et du Canada.

« Cette étude d’envergure réalisée par trois économistes chevronnés vient valider le fait que l’Université de Moncton contribue largement à notre société en créant des emplois et en formant des personnes aux trois cycles d’études, en plus d’enrichir le domaine du savoir grâce à ses chercheuses et chercheurs », a souligné le recteur et vice-chancelier, Raymond Théberge.

Selon cette étude, l’Université de Moncton contribue plus de 1,6 milliard $ à la croissance du Nouveau-Brunswick et du Canada. En 2015, elle a généré pour plus de 466 millions $ en ventes annuelles au Nouveau-Brunswick et pour plus de 237 millions $ au Canada.

De plus, la contribution des diplômées et diplômés du baccalauréat et des cycles supérieurs de l’Université de Moncton travaillant au Nouveau-Brunswick est estimée à près de 900 millions $ pour la même année.

L’Université de Moncton a généré au moins 2770 emplois équivalents temps plein dans la province et environ 935 emplois équivalents temps plein ailleurs au pays. Sur le plan de la recherche, l’impact économique de l’Université de Moncton a atteint 11 millions $ en 2015, soit 30 000 $ en moyenne par professeur. Cette performance se traduit par une importante contribution à l’avancement du savoir. Le corps professoral de l’Université de Moncton publie bon an mal an au-delà de 400 articles scientifiques.

L’impact de l’Université de Moncton ainsi que de ses diplômées et diplômés se fait sentir dans toutes les régions du Nouveau-Brunswick tout particulièrement dans celles où l’on retrouve un de ses trois campus.

Comme établissement qui bénéficie des fonds publics, l’Université de Moncton redonne tout de même plus de 55 millions $ annuellement aux coffres fiscaux des gouvernements. En effet, le gouvernement du Nouveau-Brunswick a reçu, en 2015, des revenus de près de 21 millions $ grâce à la présence de l’Université de Moncton alors que le gouvernement fédéral a obtenu plus de 25,5 millions $. Par ailleurs, en 2015, les gouvernements des autres provinces et territoires ont tiré 8,5 millions $ en recettes fiscales grâce à l’Université de Moncton.

Pour plus de détails, consultez la section Impact économique de l’Université de Moncton.
Source : Service des communications, affaires publiques et marketing
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.