Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mardi 24 Janvier 2017

Le GRICC présente la conférence « L’aménagement du territoire en Acadie : acteurs et indicateurs d’un lieu de pouvoir impensé »

Le Groupe de recherche interdisciplinaire sur les cultures en contact (GRICC) de la Faculté des arts et des sciences sociales présente une conférence du post doctorant à l’Institut d’études acadiennes, Mathieu Wade, le vendredi 27 janvier de 13 h 30 à 15 h dans le local 176 de la Bibliothèque Champlain au campus de Moncton. La conférence a pour titre « L’aménagement du territoire en Acadie : acteurs et indicateurs d’un lieu de pouvoir impensé ».

Résumé

L’idée d’un pouvoir francophone hors Québec est indissociablement liée au régime linguistique. Celui-ci structure non seulement les formes d’organisation et d’action collectives des francophones en tant que groupe distinct, mais il balise le discours nationaliste des élites et structure la production des savoirs. Les concepts les plus couramment mobilisés par les chercheurs travaillant dans le champ de la francophonie canadienne sont en même temps ceux du régime et du milieu associatif : vitalité, complétude institutionnelle, gouvernance communautaire et espace francophone. L’efficacité de ces concepts pour faire agir l’État dans certains domaines – éducation, santé – n’est plus à démontrer; ils donnent accès à un certain pouvoir. Cependant, ils évacuent de leur horizon des pans entiers de l’expérience des communautés, notamment le territoire.

Le territoire figure comme impensé majeur des sciences sociales, qui tendent à limiter leur analyse territoriale à sa seule dimension démolinguistique, à l’inscription des communautés francophones dans un contexte plus large. De ce fait, on écarte les questions de savoir qui gouverne, avec quels dispositifs et quels indicateurs. Cette évacuation du territoire comme construction sociale et politique est due à l’effet structurant et hégémonique du régime linguistique sur les représentations identitaires des Acadiens.

La communication proposera une critique du régime linguistique et de son rapport au territoire ainsi que les résultats préliminaires d’une recherche en cours sur l’aménagement du territoire acadien.
Source : Service des communications, affaires publiques et marketing
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.