Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Vendredi 05 Décembre 2008

L’avenir des forêts au Nouveau-Brunswick : n’oubliez pas les forêts privées!

Des participants fort attentifs ont écouté la présentation des étudiants de la Faculté de foresterie, mercredi dernier. De gauche à droite : Stephen Wyatt, professeur de la Faculté; Jean-Louis Laplante, du ministère des Ressources naturelles, à Edmundston; Jean-Paul Savoie, maire de Kedgwick et président de l’AFMNB; Alain Ouellette, directeur régional chez J.D. Irving; et les étudiants Émilie Guinard, André Cyr, Vicky Belzile et André Landry.
Agrandir l'image
L’avenir de la foresterie au Nouveau-Brunswick nécessite un bon aménagement de toutes les terres forestières de la province - les boisés privés, les forêts industrielles, ainsi que les terres de la Couronne. C’est la recommandation principale des étudiants en foresterie de l’Université de Moncton, campus d’Edmundston (UMCE), lors d’une présentation publique tenue le mercredi 3 décembre.

« Encourager les plantations et l’aménagement intensif sur les terres industrielles et les boisés privés permet de maintenir, voire d’augmenter, le volume de bois disponible à l’industrie, explique les étudiants. Les terres de la Couronne sont également là pour produire le bois, mais la conservation, le récréotourisme et les autres utilisations sont aussi à favoriser. »

L’aménagement forestier était un sujet chaud depuis plusieurs années au Nouveau-Brunswick, surtout depuis la sortie publique des rapports Erdle et Roberts, en août dernier. L’ancien ministre des Ressources naturelles, Donald Arsenault, a promis que le gouvernement fera une décision sur l’avenir des forêts d’ici la fin de 2008.

Dans le cadre d’un cours en politique forestière, les étudiants ont eu besoin d’analyser plusieurs rapports et de discuter avec divers intervenants afin d’imaginer une solution à ce débat. « Ce projet aide les étudiants à relier leurs études à la réalité, explique Stephen Wyatt, professeur en politique forestière. Ils seront les futurs gestionnaires de nos forêts et ils doivent reconnaitre la grande diversité des attentes ».

Les étudiants croient qu’une augmentation de l’aménagement intensif et des plantations sur les terres privées pourrait être un bénéfice pour l’industrie forestière, l’emploi et les communautés rurales. En particulier, ils croient qu’il faut améliorer la gestion des boisés privés par des investissements en sylviculture, le conseil technique et possiblement la certification, et que ces systèmes devront être administrés par les offices de ventes de produits forestiers. De plus, les étudiants suggèrent que les propriétaires souhaitant obtenir l’argent public pour leurs forêts devront signer un contrat afin d’assurer que les bénéfices resteront dans la province.

Jean-Paul Savoie, maire du Village de Kedgwick, président de l’Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick (AFMNB) et ex-ministre provincial, assistait à la présentation et a félicité les étudiants de leur contribution. « Vos scénarios rivalisent avec ceux qui étaient présentés par le gouvernement et les autres acteurs. Vous faites une contribution réelle à l’avenir de la foresterie au Nouveau-Brunswick ».

Alain Ouellette, directeur régional chez J.D. Irving, également présent à la présentation, notait « On doit aussi chercher en dehors de la boite pour les solutions qui peuvent maintenir notre économie, tout en protégeant notre environnement et nos communautés ».

Quant à eux, les étudiants soulignent qu’ils ouvrent un voie à de nouvelles discussions sur l’approche d’aménager nos forêts en tenant compte de l’ensemble des tenures forestières de la province.

- 30 -

Renseignements : Stephen Wyatt, professeur, Faculté de foresterie de l’UMCE (506-737-5243)
Source : Service des communications, Campus d'Edmundston
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.