Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Lundi 01 Décembre 2008

Sculpture: un monde de la créativité qui plonge dans celui des émotions et de la détente

Du 3 au 23 décembre inclusivement, la Galerie d’art Louise et Reuben-Cohen de l’Université de Moncton présente La sculpture selon Maurice, une quarantaine de sculptures en pierre réalisées par le Dr Roland Maurice, de Moncton. Cette exposition sera présentée dans les trois salles situées au pavillon Clément-Cormier du Campus de Moncton.

Le vernissage aura lieu le dimanche 7 décembre de 14 heures à 17 heures.

Originaire de la région de Bouctouche, Roland Maurice a pratiqué la médecine familiale à Shédiac puis à Moncton en tant qu’oto-rhino-laryngologiste. Il a été membre du Conseil des gouverneurs de l’Université de Moncton et président de l’Association des anciennes, anciens et amis. En 1977, il a mis sur pied le Fonds de bourses Clément-Cormier qu’il a présidé jusqu’en 2002.

Depuis sa retraite en 1993, il s’adonne à la sculpture, une forme d’art qui lui permet d’explorer l’équilibre entre formes pleines et formes vides, une de ses préoccupations majeures. Ayant pratiqué la microphotographie avant de toucher à la sculpture, il a découvert un intérêt dans l’équilibre entre les formes de la nature les plus diverses, et la symétrie étonnante et admirable partout présente dans la flore et la faune. Afin de mieux explorer ces réalités et pour aller plus loin que simplement les documenter, Roland Maurice s’est porté vers la sculpture, une technique qui lui permet de créer des objets dans lesquels la troisième dimension peut être interprétée de façon plus personnelle que par la photographie.

Pendant ses études au Collège Saint-Joseph de Memramcook, deux professeurs ont déclenché chez lui un intérêt pour les beaux-arts. Il a suivi avec intérêt des cours d’histoire de l’art du premier et il a admiré le travail du second qui pratiquait la sculpture sur bois.

« Le monde de l’art m’intéresse parce que ce monde de la créativité me plonge dans celui des émotions et de la détente. Je trouve dans la sculpture une possibilité de dépasser le cadre rigide de la pratique médicale, d’interpréter et de styliser la nature et le corps humain. Je souhaite atteindre un type d’expression personnelle et percutante, mentionne l’artiste. Je veux passer du réalisme pur auquel la science m’obligeait à me conformer à un réalisme qui fait place à de la fantaisie et je veux explorer le monde de l’abstraction auquel j’étais exclu dans le passé. Grâce à une évolution bienfaisante, j’ai maintenant la capacité de dépasser la simple figuration. »

-30-

Renseignements : 858-4088, galrc@umoncton.ca.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.