Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Vendredi 26 Septembre 2008

26 sept. - étude sur un projet de commémoration de l’industrie des produits forestiers

Lors d’une présentation publique tenue le jeudi 25 septembre, le vice-recteur du campus d’Edmundston de l’Université de Moncton, Paul Albert, à gauche, a fait l’historique du projet visant l’établissement d’une exposition permanente sur la commémoration de l’industrie des produits forestiers du Nouveau-Brunswick. L’étude de faisabilité a été présentée par René Rivard (au centre), président-directeur général de la firme Cultura bureau d’études, et Jean-François Major, muséographe, scénographe et vice-président de la firme Design + Communication.
Agrandir l'image
*** Ce document souscrit aux règles de la nouvelle orthographe ***

Communiqué de presse

- Pour diffusion immédiate -

le vendredi 26 septembre 2008

UMCE : dévoilement d'une étude sur un projet de commémoration de l’industrie des produits forestiers

EDMUNDSTON, N.-B. - Une étude de faisabilité portant sur l’établissement d’une exposition permanente et visant la commémoration de l’industrie des produits forestiers du Nouveau-Brunswick a été présentée au public, le jeudi 25 septembre, au Musée historique du Madawaska, à Edmundston.

Cette étude, effectuée par la firme Cultura bureau d’études, a été mandatée par l’Université de Moncton, campus d’Edmundston (UMCE), en collaboration avec Parcs Canada et la province du Nouveau-Brunswick.

L’étude recommande que le Musée historique du Madawaska, situé au campus d’Edmundston, soit le site de l’exposition permanente dans laquelle figureront neuf thèmes commémoratifs répartis dans quatre domaines d’importance nationale suivante : mâts et navires, bois équarri, bois de sciage et pâtes et papiers - et sur les sujets contextuels qui les encadrent et les accompagnent.

Le projet de commémoration consiste à commémorer de manière remarquable et attrayante l’industrie forestière du Nouveau-Brunswick et ses productions, à la fois passées et actuelles, 1) par une exposition à haute teneur en communication et interactivité; 2) dans un lieu propice, à la fois culturel et touristique; 3) au sein du campus d’Edmundston où se trouve la Faculté de foresterie; et 4) dans un environnement riche en « expériences » de visite (Jardin botanique du N.-B., pépinière, forêt expérimentale, usine Fraser, sentiers d’interprétations, etc.).

Par son contenu et ses orientations, le Musée historique du Madawaska aura une portée locale, régionale, provinciale et nationale. Lieu de réflexion et d’exploration, il mettra en lumière un large pan d’histoire relié à la commémoration thématique des produits forestiers de la province. Le Madawaska et ses valeurs culturelles y trouveront une place importante; ce Musée deviendra en quelque sorte une référence connectée à la Faculté de foresterie et à l’ensemble des entreprises, centre de recherche et institutions qui s’intéressent à l’évolution de cette industrie.

Les retombées de ce projet seront nombreuses. La stratégie de communication vise à augmenter l’achalandage touristique; à augmenter le sentiment d’appartenance au Madawaska et la fierté collective; à améliorer la notoriété spontanée du Musée et de la Galerie Colline; et à servir une vocation communautaire et jouer un rôle rassembleur en établissant un bon lien entre les acteurs socio-économiques, socioculturels et touristiques.

De plus, l’exposition permanente visera à attirer les clientèles touristique, locale et régionale, scolaire, locative, et événementielle.

Selon les conclusions de l’étude, un investissement de 4,8 millions de dollars sera nécessaire pour l’établissement de la future exposition. Les couts du projets se répartissent en trois sections, soit ceux de la commémoration, de l’aménagement du Musée et des autres frais d’organisation, d’équipement et de mobilier.

À la suite du dévoilement de l’étude, des rencontres avec des acteurs économiques, sociaux et culturels du nord-ouest du Nouveau-Brunswick auront lieu afin de valider le concept du projet et de voir à la mise sur pied, d’ici les prochains mois, d’un comité d’implantation dont le travail initial sera consacré au financement.

- 30 -

Renseignements : Hugues Chiasson, coordonnateur des communications de l'UMCE (737-5034 - b)
Source : Service des communications, Campus d'Edmundston
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.