Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 09 Juillet 2008

9 juillet - Deux stagiaires de l’Université Senghor d’Alexandrie au campus d’Edmundston

Les stagiaires Bachir Aboubacar et Haja M. Ravelojaona, de l'Université Senghor d'Alexandrie, écoutent avec grand intérêt les propos de leur superviseur, le professeur Lacina Coulibaly, de la Faculté de foresterie de l'UMCE.
Agrandir l'image
*** Ce document souscrit aux règles de la nouvelle orthographe ***

Communiqué de presse

- Pour diffusion immédiate -

le mercredi 9 juillet 2008

Deux stagiaires de l'Université Senghor d’Alexandrie au campus d’Edmundston

EDMUNDSTON, N.-B. - Deux étudiants à la maitrise en gestion de l'environnement de l’Université Senghor d’Alexandrie, en Égypte, effectuent présentement un stage de trois mois à la Faculté de foresterie de l’Université de Moncton, campus d’Edmundston (UMCE), sous la supervision de Lacina Coulibaly, professeur en télédétection et systèmes d'information géographique.

Bachir Aboubacar est originaire du Niger et son stage porte sur « La modélisation des facteurs de ruissellement du bassin versant de l’Iroquois/Blanchette ». Il s’inscrit dans le cadre d’un projet pilote conduit par le Centre de conservation des sols et de l’eau de l’est du Canada (CCSE) en collaboration avec le laboratoire de géomatique de la Faculté de foresterie.

Le travail consiste à dresser, grâce au système d’information géographique (SIG), un diagnostic sur l’état du bassin afin de préserver l’eau de tout risque de contamination. Le bassin sert de source d’approvisionnement en eau potable de la municipalité d’Edmundston, et les activités agricoles peuvent, par l’effet de ruissellement, constituer des risques de contamination. Les SIG ont des programmes particuliers qui offrent cette opportunité, comme la modélisation dans ce cas. L’avantage est que, plus tard, cette technique pourra être utilisée pour d’autres applications environnementales.

Le Niger est un pays sahélien où l’action prioritaire dans la gestion de l’environnement consiste au reboisement et à la récupération des terres de cultures.

Haja M. Ravelojaona est natif du Madagascar. Il utilisera le laboratoire de géomatique environnementale de la Faculté de foresterie pour l'appuyer dans ses travaux portant sur la « Modélisation du stock de carbone à partir de données d'estimation de la biomasse aérienne forestière dérivées d'images satellitaires IKONOS et de données géospatiales multisources : cas du nord-ouest du Nouveau-Brunswick ».

L'étude de M. Ravelojaona permettra de simuler la dynamique du stock de carbone, de voir les impacts de l'exploitation forestière sur ce stock dans le temps et, surtout, dans l'espace grâce à ArcView et Remsoft Spatial Planning System.

M. Ravelojaona est d'avis que ce stage lui permettra de mettre en pratique son domaine de formation en gestion de l'environnement, c'est-à-dire de répondre à la question à savoir comment concilier développement économique (exploitation du bois forestier) et sauvegarde de l'environnement (séquestration de carbone) et d'envisager même une possibilité de marché de carbone si le bilan est positif, sinon de voir comment on peut gérer de façon durable l'exploitation forestière.

- 30 -


Source : Hugues Chiasson, coordonnateur des communications (506-737-5034)
Source : Service des communications, Campus d'Edmundston
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.