Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Jeudi 10 Janvier 2008

10 jan. - Foresterie : formation sur les coupes progressives dans le Nord-Ouest

Un des propriétaires de lots boisés privés qui a participé à l’atelier sur les coupes progressives et membre de la Table de concertation pour l'aménagement durable des boisés privés du nord-ouest du Nouveau-Brunswick, M. Robert Buteau.
Agrandir l'image
*** Ce document souscrit aux règles de la nouvelle orthographe ***

Communiqué de presse

- Pour diffusion immédiate -

le jeudi 10 janvier 2008

Foresterie : formation sur les coupes progressives dans le Nord-Ouest

EDMUNDSTON, N.-B. - Une douzaine de propriétaires de lots boisés privés du nord-ouest du Nouveau-Brunswick ont participé récemment à des consultations individuelles offertes par la Forêt expérimentale de la Faculté de foresterie de l'Université de Moncton, campus d'Edmundston (UMCE).

Ces consultations forestières avaient pour but de donner une formation interactive et individuelle aux propriétaires et de les initier à une méthode de récolte alternative à la coupe à blanc : les coupes progressives.

Cette méthode a comme objectif la promotion de la régénération naturelle de la forêt. La technique consiste à retirer les arbres de façon progressive en deux ou trois étapes, de façon à créer des conditions favorables à l'établissement de la régénération. Ces conditions sont créées en éclaircissant uniformément le peuplement, ce qui favorisera, en premier lieu, une croissance accrue des arbres résiduels et, en deuxième lieu, fournira plus de lumière au sol permettant l’établissement d’une régénération souhaitée.

Le résultat désiré après la récolte finale des coupes progressives est la présence d’une régénération d’une hauteur d’environ deux mètres et la possibilité de faire une éclaircie pré-commerciale dans l’année suivant la coupe finale.

La coupe progressive comporte quelques avantages notoires : méthode efficace pour obtenir une régénération forestière adéquate; les arbres conservés croissent plus vite et prennent de la valeur; beaucoup plus esthétique sur le plan visuel que la coupe à blanc; provoque moins de conflit avec les autres valeurs de la forêt comme la faune, l'eau et les loisirs.

Cet atelier se veut une suite logique au rapport de la Table de concertation pour l'aménagement durable des boisés privés du nord-ouest du Nouveau-Brunswick intitulé « Pour une saine gestion des boisés privés » présenté en février 2006. Le rapport est accessible en cliquant sur le lien suivant : http://www.umce.ca/foresterie/.

Cet atelier a été rendu possible grâce à la générosité des partenaires suivants : Entreprise Madawaska, la Table de concertation pour l'aménagement durable des boisés privés du nord-ouest du Nouveau-Brunswick et la Forêt expérimentale de la Faculté de foresterie de l’UMCE.

La Forêt expérimentale est un organisme à but non lucratif associé à la Faculté de foresterie et a comme mission l’éducation, la démonstration et la recherche en sciences forestières.

- 30 -

Renseignements : Robert Ritchie, agent de transfert technologique, Forêt expérimentale de l'UMCE (737-5234 - b)
Source : Service des communications, Campus d'Edmundston
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.