Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mardi 12 Février 2008

Programme de baccalauréat en gestion de l'information - Témoignage de quatre étudiants français venu

Sur la photo, de gauche à droite on aperçoit assis Nicolas Lefebvre et Frédéric Dupeux et debout, Pierre Burgaud et Thibaut Barthelemy
Agrandir l'image
Bien que la période d'adaptation n’ait pas été facile au départ (le climat, changement de nourriture, compréhension de nos nombreuses expressions et la relation particulière entre le professeur et l’étudiant qui n’a rien à voir avec leur pays), tout est maintenant rentré dans l’ordre. Nos quatre étudiants Français se sentent bien à l’Université de Moncton, campus de Shippagan, (UMCS). Ils ont apprécié grandement l’accueil chaleureux que lui ont réservé les étudiants, le corps professoral et l’administration. Nicolas Lefebvre, Frédéric Dupeux, Pierre Burgaud et Thibaut Barthelemy ont bien voulu livrer leurs états d’âme dans une entrevue réalisée récemment. Ces étudiants provenant de l’Université de Poitiers sont arrivés à Shippagan, la veille du jour de l’An, et repartent le 30 avril. Ils sont venus ici en Acadie pour suivre une session complète du programme de baccalauréat en gestion de l’information.

Ils n’oublieront pas de sitôt le premier contact

Ne sachant pas à quoi s’attendre au juste – ce qui est tout à fait normal dans les circonstances – nos quatre amis français ont ressenti un brin de nervosité lorsqu’ils ont fait leur entrée sur le campus. Les gens désignés pour les accueillir les ont rapidement rassurés.

« C’est vraiment exceptionnel la façon dont les gens de l’Université nous ont reçus. Nous pensons, entre autres, à M. Ronald Duguay, qui s’est montré d’une disponibilité admirable. Il nous a même fait visiter la ville pour que nous ne soyons pas trop dépaysés. M. Duguay nous a montré des endroits importants pour nous à notre arrivée, que ce soit le marché d’alimentation, le centre commercial, les institutions financières et autres services. Nous avons terminé cela au restaurant en soirée. Vous pouvez être certain que ce type d’accueil dans le milieu universitaire ne se voit pas en France. »

Les études…

Quant à la livraison du programme de baccalauréat en gestion de l’information à Shippagan, Nicolas, Frédéric, Pierre et Thibaut, admettent que la pratique n’est pas tout à fait la même. «Contrairement à chez nous, où l’on passe huit heures par jour en classe, ici les cours sont de plus courte durée et sont échelonnés durant la semaine. Nous avons beaucoup plus de travaux à faire individuellement, ce qui nous a demandé un certain ajustement. Par contre, on a remarqué immédiatement à quel point les professeurs sont disponibles pour nous en tout temps, ce qui n’est pas nécessairement le cas en France. Quant au contenu du programme, il y a une partie que nous avions déjà vue et une autre qui nous était inconnue. Jusqu’ici, nous ne sommes pas déçus par la qualité de la formation qui nous est offerte. »

Une riche expérience…

Somme toute, nos quatre étudiants français aiment bien ce qu’ils voient jusqu’à présent, que ce soit la vie en résidence, les activités sociales, l’ambiance qui règne à l’intérieur des murs du campus et la découverte de notre belle région.

« Nous sommes bien heureux de notre décision. Pour nous, c’est une occasion unique d’apprendre une nouvelle culture et d’enrichir notre bagage personnel. C’est un élément additionnel qui pourrait s’avérer utile sur le marché du travail. »

Rayonnement sur le plan international

De son côté, la vice-rectrice, Jocelyne Roy Vienneau, a indiqué que l’institution était bien heureuse d’accueillir ces quatre étudiants internationaux à son programme de baccalauréat en gestion de l’information. « C’est une première et nous espérons que ça va se poursuivre à l’avenir ».

Ceci n’est pas le fruit du hasard, car la vice-rectrice, depuis son arrivée en poste, multiplie les démarches pour que l’Université de Moncton, campus de Shippagan, rayonne davantage sur le plan international.

En juin 2007, par exemple, deux professeurs en gestion de l’information de l’UMCS, soit Tarik Beldjilali et Monica Moldovan, se sont rendus en France, ce qui devait paver la voie à l’arrivée des quatre étudiants français.

Précédemment, la vice-rectrice s’était rendue à l’Université de La Rochelle pour discuter de « passerelles de formation » entre le baccalauréat en gestion intégrée des zones côtières de l’UMCS et le programme Master en gestion du littoral à La Rochelle. Au sujet de l’Université de Poitiers, elle a rappelé qu’une entente est en vigueur avec l’Université de Moncton depuis quelques années. « Après une mission en France, il appert que cette université est très intéressée à greffer une annexe à l’entente actuelle dans le domaine de la gestion de l’information. Il serait question d’une passerelle de formation entre notre baccalauréat et leur Master en intelligence économique. Le dossier progresse bien», a précisé Mme Roy Vienneau.
Source : Service des communications, Campus de Shippagan
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.