Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Lundi 28 Janvier 2008

Deux représentantes du CIAF à Wuhan, en Chine

Mesdames Rousselle et Godin accompagnées des étudiants chinois de la WUSE et de la directrice du programme, Madame Lin Li
Agrandir l'image
En décembre dernier, Bonita Rousselle, coordonnatrice du Centre international d'apprentissage du français (CIAF) s’est rendue à l’Université de Wuhan des sciences et génie, située à Wuhan, dans le sud-est de la Chine. Madame Rousselle était accompagnée de Josée Godin, conseillère pédagogique du CIAF. Ces deux représentantes du CIAF se sont rendues à l’Université de Wuhan dans le cadre d’une entente de coopération qui été signée entre l’Université de Moncton et cette université chinoise, en 2004. Cette entente permet aux étudiants de l’Université de Wuhan de recevoir une formation linguistique de base en français dans leur pays, puis de se rendre au CIAF pour une session d’immersion de quatre mois, qui sera offerte pour la première fois, de mai à août 2008. Par la suite, ces étudiants poursuivront leurs études universitaires dans une des disciplines suivantes : le baccalauréat en gestion de l’information, le baccalauréat en informatique ou encore celui en ingénierie.

Pendant leur séjour à l’Université de Wuhan, Mesdames Rousselle et Godin ont présenté du matériel didactique aux professeurs et leur ont offert des sessions de formation en français langue seconde, axées sur la communication. Madame Rousselle a offert une présentation sur l’Université de Moncton et le CIAF afin de renseigner d’autres étudiants qui pourraient être intéressés à ce programme qui a l’avantage d’offrir un diplôme double, c’est-à-dire de l’Université de Wuhan et de l’U. de M. Cette présentation a été suivie d’une soirée à saveur canadienne, où les participants ont été ravis de découvrir quelques spécialités de chez nous. Au menu, il y avait du paté de homard de même que du cidre de pommes et, bien évidement, du délicieux sirop d’érable.

Les compétences langagières des étudiants chinois ont été mesurées sur place par le biais du Test de français international. Le TFI est un test reconnu au niveau international qui a pour objectif d’évaluer le niveau de français des personnes non francophones.
Source : Service des communications, Campus de Shippagan
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.