Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mardi 11 Octobre 2016

Maurice Beaudin et Julie Guillemot aux Presses universitaires de Rennes

Agrandir l'image
Les professeurs Maurice Beaudin et Julie Guillemot, de l’Université de Moncton, campus de Shippagan (UMCS), avec leurs collègues du campus de Moncton (Omer Chouinard et Majella Simard) et du campus d’Edmundston (André Leclerc), ont rédigé un chapitre d'un ouvrage collectif récemment publié aux Presses universitaires de Rennes (France). Intitulé Au cœur des territoires créatifs, l’ouvrage tente de cerner les dynamiques territoriales, notamment les espaces ruraux et semi-ruraux, dans leur dimension sociale/communautaire, et ce, dans un contexte marchand. Comme le font remarquer les éditeurs Éric Glon et Bernard Pecqueur, « le territoire se forge au nom de pratiques, d’activités appropriées et de vécus localisés par des individus et des groupes ». Le territoire est donc intimement lié à la notion de proximité géographique et sociale. La dynamique territoriale repose ainsi sur des maillages d’acteurs qui œuvrent dans des relations de proximité formelles ou informelles à la créativité, à l’inventivité, au renouvellement d’un territoire. L’organisation d’un festival, d’une manifestation culturelle ou de toute activité nécessitant la mobilisation des savoirs et des expériences sont possible grâce à ces maillages de proximité à l’échelle du territoire. Le renforcement de la capacité communautaire consiste dès lors à se donner les moyens tant matériels (outils, infrastructures, investissements financiers) qu’immatériels (leadership, réseautages, compétences) pour influer positivement sur son développement.

Le chapitre de Beaudin et al. cible trois expériences d’entrepreneuriat collectif au sein des trois espaces de l’Acadie du Nouveau-Brunswick, à savoir : la Coopérative des travailleurs forestiers de McKendrick, dans le nord-ouest de la province; la Récolte de chez nous, dans le Sud-Est; et la Coopérative d’énergie renouvelable de Lamèque. On y traite des défis entourant chacun de ces projets, de leur portée communautaire et de leur contribution au dynamisme communautaire. L’examen de ces trois filières fait ressortir les forces vives du milieu, soit le leadership, la capacité d’innover et de se concerter, de même que la capacité d’apprentissage.
Source : Service des communications, Campus de Shippagan
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.