Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Vendredi 07 Octobre 2016

Étude sur l’activité physique chez les jeunes : Un projet de recherche du CFMNB est reconnu comme l’un des meilleurs au pays

Le projet MATCH (Mesurer les activités des jeunes pour comprendre leurs habitudes) entame déjà sa 6e année cet automne et le succès de cette étude commence à se faire sentir. Mathieu Bélanger, directeur de la recherche et professeur au Centre de formation médicale du Nouveau-Brunswick (CFMNB), est le chercheur principal de l’étude longitudinale qui porte sur la participation des jeunes à l’activité physique. Selon lui, « l’importance d’étudier l’activité physique chez les jeunes est marquée, puisque c’est un des facteurs les plus étroitement liés à la santé et les habitudes développées durant l’adolescence sont souvent celles qu’on adopte à l’âge adulte ».

L’importance des travaux de monsieur Bélanger et de ses collègues, des universités de Montréal, Ottawa et de Toronto, a récemment été reconnue par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada, qui a classé le projet MATCH au 3e rang d’un palmarès de plus de 100 projets de recherche au pays.

Avec cette reconnaissance, les chercheurs se sont vu octroyer 156 000 $ afin de poursuivre leurs travaux de recherche. À ce jour, le projet MATCH a permis de suivre l’évolution de la participation à différents types d’activité physique de près de 1000 élèves francophones et anglophones à l’échelle de la province. Les élèves participants, qui étaient en 5e ou 6e année au moment de commencer l’étude en 2011, remplissent un questionnaire trois fois par année. Ces informations permettent d’étudier comment des facteurs comme l’âge, la puberté et les relations sociales pourraient influencer la participation à différentes activités physiques. Des études du genre, qui mesurent les mêmes comportements aussi fréquemment et sur une aussi longue période sont très rares, ce qui explique l’intérêt qu’on porte au projet. Même si le projet est toujours en cours, l’étude MATCH a déjà permis de faire des découvertes qui ont été publiées dans sept articles scientifiques.

Les chercheurs prévoient suivre les jeunes jusqu’à la fin de leur secondaire afin d’avoir un meilleur portrait de leurs habitudes en activité physique de la préadolescence à la fin de l’adolescence.

« Ce qui nous motive à poursuivre avec ce projet, c’est l’idée qu’on est parmi les seuls au monde à recueillir ce type d’information qui est nécessaire pour nous permettre de développer les connaissances dont on a besoin pour améliorer les programmes de prévention et de promotion de la santé chez les jeunes », explique Mathieu Bélanger.

Pour plus d’information, prière de communiquer avec monsieur Bélanger par téléphone au (506) 858-4746 ou par courriel à l’adresse mathieu.bélanger@umoncton.ca
Source : Service des communications, affaires publiques et marketing
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.