Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Jeudi 29 Septembre 2016

Toujours aimé, jamais oublié : la mort et le deuil en Acadie

La photo, prise lors de la soirée du vernissage qui a eu lieu le 15 septembre dernier, nous montre, de gauche à droite, Mark O’Neill, président-directeur général du Musée canadien de l’histoire; Jane Fullerton, chef de la direction du Musée du Nouveau-Brunswick; Deborah Robichaud, conservatrice-invitée; Jeanne Mance Cormier, conservatrice du Musée acadien; Marthe Brideau, bibliothécaire en chef et directrice du Musée acadien; et Peter Larocque, conservateur (section Sciences Humaines) du Musée du Nouveau-Brunswick.
Agrandir l'image
Le Musée acadien de l’Université de Moncton présente l’exposition Toujours aimé, jamais oublié : la mort et le deuil en Acadie au Musée du Nouveau-Brunswick au Centre d’exposition du Market Square, à Saint-Jean, jusqu’au 8 janvier 2017.

Cette exposition retrace le parcours des traditions populaires, des rites et coutumes entourant la mort et le deuil en Acadie. La religion catholique régissait les croyances religieuses et les pratiques entourant la préparation à la mort, les funérailles et l'inhumation au cimetière. Pour les Acadiennes et Acadiens, les croyances et les traditions populaires ayant trait aux présages de la mort, aux esprits et aux âmes permettaient de mieux comprendre le monde qui les entourait.

Des débuts de la colonie jusqu’au milieu du XXe siècle, le corps de la personne décédée était préparé, veillé et exposé à la maison. Avec la multiplication des salons funéraires, les Acadiennes et les Acadiens adoptèrent la pratique de l'embaumement du corps.

De nos jours, nous sommes à la croisée des chemins. L'exode rural vers les villes, le déclin de la pratique religieuse et la pratique de la crémation ont modifié la façon dont nous faisons nos derniers adieux à l’être cher.

L’exposition traite de la spiritualité avant la mort, des préparatifs à la mort, de la mort, de la dépouille mortelle, des funérailles, du cimetière et du souvenir du défunt. Par de nombreux objets, des photographies et des éléments interactifs, le visiteur est invité à se pencher sur ce sujet inusité.
Source : Service des communications, affaires publiques et marketing
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.