Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Vendredi 23 Septembre 2016

Soutenance de thèse de doctorat en éducation de Xavier Robichaud

La photo nous montre, de gauche à droite, Viktor Freiman, professeur au Département d’enseignement au primaire et de psychopédagogie et codirecteur de thèse; Danielle Boutet, professeure au Département de psychologie et travail social à l’Université du Québec à Rimouski et évaluatrice externe; Yves de Champlain, professeur en éducation à l’Université de Moncton, campus de Shippagan et codirecteur de thèse; Xavier Robichaud, nouveau docteur en éducation; Marianne Cormier, doyenne de la Faculté des sciences de l’éducation; Michel Léger, professeur au Département d’enseignement au primaire et de psychopédagogie, responsable du programme de doctorat et président du jury; et Angela AuCoin, professeure au Département d’enseignement au primaire et de psychopédagogie et évaluatrice interne.
Agrandir l'image
Le 23 août dernier, Xavier Robichaud a soutenu avec succès sa thèse de doctorat en éducation au campus de Moncton. Intitulée « Créativité musicale à l’ère numérique : une étude d’explorations sonores conduites par les élèves du primaire à l’aide d’une station audionumérique », sa thèse étudie le phénomène de la créativité musicale à partir des explorations sonores conduites par les élèves du primaire à l’aide d’une station audionumérique (logiciel qui regroupe un ensemble d’outils électroniques conçus pour enregistrer, éditer, manipuler et créer de la musique).

Elle s’interroge sur la façon d’intégrer la technologie pour mettre en valeur la créativité musicale et elle a pour objectif de dégager les éléments clés du processus créatif. Cette thèse s’intéresse également au parcours de la créativité des élèves et propose un modèle explicatif du processus créatif musical alimenté par la technologie.

En adoptant une approche qualitative, cette recherche s’appuie sur l’entretien d’explicitation pour aborder le phénomène selon le point de vue des sujets. Enfin, elle procède par l’étude de cas du processus créatif de six élèves de 3e année du primaire, âgés de 8 ans, qui ont travaillé avec la station audionumérique GarageBand pendant huit semaines. L’analyse des données est faite à partir du discours de chaque élève et des traces numériques recueillies tout au long du processus créatif.

Les résultats démontrent que les éléments clés du processus créatif sont les affordances TIC, l’enculturation, l’orchestration créative, le parcours transformateur, les pièces musicales créées et la socialisation créative. Ces éléments mettent en évidence l’engagement de l’élève dans son acte créatif qui suit un parcours transformateur lui permettant d’agir et de penser, ce qui peut amener l’originalité et une nouvelle forme d’apprentissage en milieu scolaire où le rôle de l’enseignant resterait à être défini.
Les élèves sont en orchestration créative pour élaborer une pièce musicale, ce faisant, ils créent de la nouveauté à l’aide des affordances technologiques qui leur apportent une plus grande autonomie. Le parcours transformateur qui est le fil conducteur du processus créatif, étant dynamique, se produit lorsque l’élève réitère son orchestration créative. Unique pour chaque élève, ce processus lui permet de construire ainsi son identité musicale, étant en même temps soutenu par la socialisation créative.

De façon plus spécifique, cette recherche offre une perspective pour l’utilisation, à l’école, de technologies pour créer de la musique.
Source : Service des communications, affaires publiques et marketing
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.