Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 06 Juillet 2016

Les étudiantes en éducation de l'UMCS vivent des expériences enrichissantes reliées à leur future profession

Voici une photo des élèves, qui ont participé au projet Studio PURE, contents à la fin du tournage de leur court-métrage.
Agrandir l'image
Pendant l’année universitaire 2015-2016, les étudiantes et étudiants en éducation ont eu l’opportunité de vivre des expériences reliées à leur future profession en plus de rencontrer des personnes-ressources dans le cadre de leurs cours offerts par la professeure Lyne Chantal Boudreau.

Tout d’abord, pendant le cours Intégration en éducation, monsieur Valois Robichaud, professeur à la retraite, est venu leur partager sa passion de l’éducation. Ensuite, sous forme de conférence par l’entremise de Skype, trois présentations ont eu lieu. Monsieur Pierre Martinez, autrefois enseignant à l’école W.-A.-Losier de Tracadie, leur a présenté une conférence au cours de laquelle il a partagé son expérience d’enseignement au Kansakar, au Népal. Ensuite, madame Lucie Desjardins, étudiante de l’Université de Moncton, a offert un témoignage sur son expérience unique d’apprentissage dans une école pour les jeunes de 18 à 23 ans située au Danemark. Madame Desjardins a expliqué qu’il existe environ 80 écoles de ce genre dans ce pays. Dans ces écoles, il n'y a ni examen, ni notes, ni diplôme. Le but est en quelque sorte d'acquérir de nouvelles compétences et d'apprendre aux étudiantes et étudiants de mieux se connaitre eux-mêmes. Ce sont les étudiantes et étudiants ainsi que les profs qui s'occupent du ménage et de la nourriture afin de créer un aspect de communauté. C'est le gouvernement qui finance ces écoles; les étudiantes et étudiants ont seulement besoin de payer pour leur chambre et pour la nourriture (même les étudiantes et étudiants étrangers!). Par ailleurs, madame Monica Plourde, ancienne étudiante en éducation du campus de Shippagan et enseignante à l’École communautaire Gilbert-Rosset, située à Saint-Claude, dans le sud du Manitoba, a partagé sa nouvelle expérience d’enseignement dans cette école. Le but de ces présentations visait à démontrer aux étudiantes et étudiants les possibilités d’enseignement diversifiées que peut offrir la profession enseignante.

Lors du cours Éducation pour la santé et FPS, les étudiantes ont travaillé à l’organisation de la conférence sur le Féminisme 101. Cette dernière avait pour but d’informer et de préparer la communauté de la péninsule Acadienne à la tenue de la 4e Marche mondiale des femmes. Cet évènement, qui se déroule aux cinq ans, s’est tenu à Fredericton le 17 octobre. Également, par le biais de ce cours, en plus d’expérimenter des scénarios d’apprentissage dans les écoles, la professeure et le groupe-classe sont allés rencontrer madame Lise Robichaud, enseignante de 3e année de l’école La Villa des amis de Tracadie. L’expérience a été riche en apprentissage et en émotions. Cette enseignante a souligné les différents moyens qu’elle utilise pour aider les élèves à se connecter à eux-mêmes par le mindfulness. Également, lors de cette visite, les étudiantes ont pu entendre les expériences de stage de l’une des anciennes étudiantes en éducation du campus de Shippagan, soit madame Guylaine Savoie, étudiante en 5e année en éducation. Elle a profité de l’occasion pour prodiguer aux étudiantes de nombreux conseils pour bien se préparer à leur stage de 5e année.

Dans le cours Programmation et éducation, les étudiantes ont accueilli madame Stéphanie Kerry, également ancienne étudiante du campus de Shippagan et enseignante suppléante dans les écoles du District scolaire francophone Nord-Est. Elle a présenté des conseils pratiques sur la façon dont les plans de cours doivent être faits et sur les moyens pour réaliser de bonnes planifications de cours visant à répondre aux besoins des élèves. Les étudiantes ont grandement apprécié la discussion avec madame Kerry et elles ont été rassurées quant à leurs futures tâches professionnelles. En dernier lieu, ce groupe d’étudiantes s’est rendu à l’école La Ruche et, après avoir reçu des informations pertinentes au sujet du décloisonnement, le groupe s’est dirigé en salle de classe afin de voir des élèves vivant des activités de décloisonnement.

Les étudiantes du cours Élèves en difficulté ont eu la visite de Sara-Michelle, élève de 8e année accompagnée de sa mère. Sara Michelle a partagé son témoignage de la vie d’une élève ayant un trouble d’apprentissage. Ainsi, les étudiantes ont eu la possibilité d’entendre le point de vue d’une élève dyslexique et de ses besoins en matière d’adaptation en apprentissage. Elles ont également pu constater toute l’importance de travailler en étroite collaboration avec les parents, l’élève et les membres de l’équipe stratégique des écoles afin de mieux adapter les scénarios d’apprentissage aux besoins diversifiés des élèves.

En dernier lieu, les étudiantes du cours Motivation et gestion de classe ont eu un échange par l’entremise de Skype avec la classe de madame Monique Saulnier, enseignante de 5e année de l’école Camille-Vautour de Saint-Antoine. Les élèves ont présenté leur projet de classe qui faisait référence à un projet humanitaire en lien avec le Studio PURE, une Pédagogie unique renouvelée et entrepreneuriale. Les étudiantes de ce cours ont créé l’équipe Soleil. Après de nombreuses heures de préparation, elles sont allées dans deux écoles de la péninsule Acadienne afin d’organiser des activités pour l’ensemble des élèves de ces écoles. Une vidéo a également été créée et voici son lien :

Équipe soleil de l'UMCS
Autres photos (haute résolution) :Photo 1 Photo 2 Photo 3 Photo 4
Source : Service des communications, Campus de Shippagan
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.