Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 13 Avril 2016

Conférence du GRICC sur le thème Identités politiques et migrations

Dans le cadre des activités du Groupe de recherche interdisciplinaire sur les cultures en contact de la Faculté des arts et des sciences sociales, la communauté universitaire est invitée à assister à un panel traitant du thème Identités politiques et migrations. Ce panel réunira Ibrahim Ouattara, professeur au Département de philosophie et Leyla Sall, professeur au Département de sociologie de l’Université de Moncton.

L’activité aura lieu le vendredi 15 avril de 15 heures à 16 h 30 au local 178 de la Bibliothèque Champlain au campus de Moncton.

Ibrahim Ouattara
Niqab, attentats terroristes, crise des réfugiés Syriens : entre compassion, psychose et surenchère sécuritaire 


Avec beaucoup de profondeur et de prescience, Paul Valéry faisait remarquer que si « l’ordre pèse toujours à l’individu », le désordre ou ses apparences, en revanche, « lui fait désirer la police ou la mort ». Paroles de sagesse dont il importe de prendre toute la mesure aujourd’hui que le sentiment de la peur conduit trop précipitamment à mettre en cause les fondements mêmes de l’humanisme et de l’État de droit au profit d’une espèce de communautarisme nationaliste vert-de-gris pour ne pas nous alerter.

C’est à interroger cette peur, ses mécanismes, sa logique et les conséquences de son exploitation politique que procède la présente communication. À cette fin, nous commencerons par une caractérisation de la peur (sa nature, sa mécanique et sa logique). Partant, nous rendrons compte de la logique de la cindynisation (de kindynos : la menace, le danger) qui résulte immanquablement de l’exploitation politique faite de cette émotion dans un monde déjà fortement anxiogène. Enfin, nous indiquerons quelques-unes des pistes et des principes indispensables à cette « impérative “refondation” de nos pratiques et de nos imaginaires ».

Leyla Sall
Les réfugiés contemporains face aux "sociétés-écrans" 


Cette conférence explorera la problématique des réfugiés dans nos sociétés contemporaines que l’historien français Gérard Noiriel qualifie de sociétés-écrans structurées sur une base nationale et différentialiste produisant sans cesse des réfugiés. Toutefois, l’acceptation juridique et sociale de ces derniers dépend essentiellement de leur visibilité sociale construite, à la fois, par les États, en fonction du jeu stratégique des relations internationales ainsi que de considérations économico-identitaires, et par les médias, producteurs et diffuseurs d’images exerçant des pouvoirs symboliques non négligeables sur des opinions publiques versatiles.

Au-delà des crises actuelles liées aux demandes d’asile, nous verrons comment des critères juridiques que des générations de juristes se sont épuisés à établir afin de « fabriquer » le statut de réfugié, ne sont plus pertinents pour expliquer les raisons pour lesquelles certains demandeurs d’asile bénéficient du statut de réfugiés tandis que d’autres font face à des refus, des stigmatisations et des expulsions.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.