Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 09 Mars 2016

18e conférence de la FESR intitulée Pour une géocritique de Moncton

Dans le cadre des Journées des études supérieures et de la recherche, la communauté universitaire est invitée à assister à la 18e conférence de la FESR qui aura lieu le 15 mars à midi à la salle Neil-Michaud du pavillon des Beaux-arts au campus de Moncton. La conférence, intitulée Pour une géocritique de Moncton, sera prononcée par Benoit Doyon-Gosselin, professeur agrégé au Département d’études françaises et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en études acadiennes et milieux minoritaires.

L'objectif de la conférence est de montrer comment Moncton est devenu un motif de la littérature acadienne. En se basant sur l'approche géocritique, nous allons mettre en lumière les interactions entre l'espace humain qu'est Moncton et la littérature acadienne. Une des manières dont les littératures émergentes se construisent, c’est en se constituant autour d’une «capitale littéraire» qui devient le lieu où s’ancre cette création. Avec le poète Gérald Leblanc en tête, toute une génération d'écrivains en situation minoritaire a choisi de s'approprier cette ville et de lui proposer un nouveau visage en français. Dans un premier temps, nous expliquerons les bases de la géocritique qui repose sur la multifocalisation, la polysensorialité et la stratigraphie. Ensuite, à l’aide de balises temporelles, nous verrons comment la dialectique espace-littérature-espace continue de nos jours de façonner Moncton. Enfin, grâce à un site web qui traite de Toronto, ville poétique, nous offrirons un aperçu du site web en train d’être créé par la DGT pour le Grand Moncton.

Benoit Doyon-Gosselin est professeur agrégé et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en études acadiennes et milieux minoritaires à l’Université de Moncton. En 2012, il a fait paraître une monographie intitulée Pour une herméneutique de l’espace. L’œuvre romanesque de J.R. Léveillé et France Daigle. En 2014 et 2015, deux collectifs sont parus sous la direction : Les institutions littéraires en question dans la Franco-Amérique et Portrait de l’artiste en intellectuel. Ses domaines de recherche sont la littérature acadienne et les littératures francophones en milieu minoritaire. Il s’intéresse à la sociologie de la littérature et aux liens entre l’espace et la littérature. Il est membre du Collège de nouveaux chercheurs et créateurs en art et en science de la Société royale du Canada depuis 2015.

Pour plus d’information, prière de joindre la Faculté des études supérieures et de la recherche par téléphone au (506) 858-4310 ou par courriel à l’adresse fesr@umoncton.ca
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.