Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mardi 12 Janvier 2016

Fernand de Varennes est le nouveau doyen de la Faculté de droit de l’Université de Moncton

Fernand de Varennes, doyen de la Faculté de droit.
Agrandir l'image
En juin 2015, Fernand de Varennes a été nommé doyen de la Faculté de droit pour un mandat régulier de cinq ans. Pendant son mandat, le doyen de Varennes espère pouvoir contribuer à la mission de la Faculté de droit de former des juristes dévoués au développement des communautés acadiennes et francophones au Canada et de protéger leurs droits et leur spécificité, tout et y ajoutant une nouvelle dimension internationale.

Originaire de Saint-Paul-de-Kent, le doyen de Varennes possède le Baccalauréat en droit de l’Université de Moncton (1988), la Maîtrise en droit de la London School of Economics and Political Science (1992) et le Doctorat (Dr. Juris) de la Universiteit Maastricht (1996).

Avant d’obtenir le décanat à l’Université de Moncton, le doyen de Varennes a occupé de nombreux postes à Murdoch University en Australie (où il a été doyen intérimaire), ainsi qu’entre autres à l’Université de Hong Kong, l’Université Vytautas Magnus, en Lituanie, et l’Université de Pretoria (où il est professeur honoraire au Centre des droits humains).

Le doyen de Varennes croit que la Faculté de droit occupe une niche privilégiée au Canada et ailleurs puisqu’elle a joué un rôle de pionnier des droits linguistiques, de la common law en français et de la terminologie juridique, et que ces sujets sont toujours d’actualités et d’intérêt dans de nombreux pays. Il voit d’ailleurs des possibilités très intéressantes dans ces domaines. « La Faculté de droit de l’Université de Moncton est unique par son dynamisme et son accessibilité, dit-il. Je veux bâtir sur ses forces et promouvoir nos expertises afin d’assurer que nous occupions le rôle et la place qui nous reviennent au sein de nos communautés et aux niveaux de notre recrutement et de notre rayonnement. »

Le doyen de Varennes est reconnu au niveau mondial comme expert dans le domaine des droits humains des minorités, et en particulier des droits linguistiques. À ce titre, il a travaillé avec le Haut-Commissaire de l’OSCE aux minorités nationales et à la formation des juges de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples, ainsi que préparé des rapports et études pour l’ONU (droits linguistiques des peuples autochtones et des minorités; prévention des conflits ethniques ; participation politique des minorités) et l’UNESCO (droits des migrants). Il a aussi été conférencier d’honneur à près d’une centaine de conférences internationales en Afrique, en Asie, en Europe et en Amérique et siège à des comités scientifiques d’une dizaine de revues d’à travers le monde.

Les travaux de recherche du nouveau doyen à Moncton ont mené à près de 200 publications en plus de 30 langues. Il est d’ailleurs lauréat du prix Linguapax en 2004 (Barcelone, Espagne) et récipiendaire de la Tip O’Neill Peace Fellowship (Irlande du Nord, Royaume-Uni).
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.