Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mardi 23 Juin 2015

Le GASEL entreprend un projet novateur sur l’apprentissage de la langue et des sciences

La photo nous fait voir trois élèves de la 7e année de la classe de madame Christine Long de l’école Notre-Dame. De gauche à droite, on voit Kristen Caron, Andréanne Lévesque et Vincent Marquis qui explorent des concepts de roches et minéraux. Madame Long et six autres enseignantes et enseignants du district scolaire francophone Nord-Ouest sous la direction de l’agente pédagogique Kathleen Rice participaient à un projet pilote au sujet de l’intégration des stratégies langagières dans un modèle pédagogique en sciences.
Agrandir l'image
Le Groupe de recherche en apprentissage des sciences et de la langue (GASEL) de la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Moncton a entrepris un projet de recherche novateur intitulé Interventions pédagogiques : Leur rapport à l’apprentissage de la langue et des sciences qui s’échelonnera sur une période de trois ans (2015-2018).

Le Groupe de recherche est formé des professeures Nicole Lirette-Pitre, Nicole Ferguson et Marianne Cormier, également doyenne de la Faculté, et de l’agent de projet Pierre Boudreau.

Mise en contexte
Plusieurs chercheuses et chercheurs voient un lien entre le développement des compétences langagières (écriture, oral, lecture) et l’apprentissage en sciences. Des recherches en contexte linguistique minoritaire francophone ont démontré un bienfait sur l’apprentissage des sciences lorsque des stratégies langagières sont intégrées à l’enseignement de cette matière. D’autres recherches indiquent qu’un modèle d’apprentissage basé sur l’enquête (5E) favorise à la fois l’apprentissage des concepts scientifiques et le développement des habiletés d’enquête. Donc, il est possible de croire, selon le groupe de recherche, que l’intégration des stratégies langagières au modèle 5E pourrait avoir un effet bénéfique sur l’apprentissage des sciences en contexte linguistique minoritaire francophone.

Objectifs
Le projet vise quatre objectifs : Mieux connaître le rapport langue/sciences et son impact sur le rendement des élèves; développer des ressources pédagogiques axées sur le modèle 5E qui incluent des interventions pédagogiques favorisant le développement des compétences langagières chez l’élève; mieux connaître la démarche didactique en sciences qui facilite la compréhension des concepts scientifiques tout en développant les compétences langagières chez l’élève; et identifier et implanter des pratiques pédagogiques efficaces et éprouvées, donc gagnantes, dans le contexte scolaire minoritaire.

Description
Ce projet de recherche longitudinale implique trois districts scolaires francophones. La première année du projet est financée par les fonds du Groupe d’action de la Commission sur l’école francophone (GACÉF).

Deux écoles par district scolaire seront qualifiées d’écoles chantiers et, pour la première année de ce projet de recherche, les classes visées seront celles de la sixième année. Les connaissances et habiletés des élèves seront documentées et suivies tout au long du projet afin de vérifier l’impact spécifique des interventions sur les apprentissages en sciences et sur le développement des compétences langagières. De plus, le développement et l’implantation de pratiques pédagogiques gagnantes seront aussi documentés.

Pour obtenir plus de renseignements au sujet de ce projet de recherche, prière de communiquer avec la professeure Nicole Ferguson, au 858-4907, nicole.ferguson@umoncton.ca.

Source : Service des communications, affaires publiques et marketing
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.