Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 03 Juin 2015

L’étudiante Margaux Roch-Gagné reçoit une bourse doctorale en psychologie

Margaux Roch-Gagné, étudiante au Doctorat professionnel en psychologie à l’Université de Moncton, a reçu une bourse d’études supérieures du Nouveau-Brunswick STGM (sciences, technologies, génie et mathématiques) et Innovation sociale d’une valeur de 7000 $. Sa thèse de doctorat s’intitule « Étude de faisabilité sur le traitement autogéré de symptômes d’anxiété généralisée à l’aide de la thérapie d’exposition par l’écriture ».

L’anxiété généralisée est un problème d’anxiété qui affecte bon nombre de personnes et qui se caractérise par des inquiétudes excessives et difficiles à contrôler concernant plusieurs événements ou activités. La thèse de Mme Roch-Gagné se veut novatrice du fait qu’elle porte sur l’évaluation d’une thérapie de l’anxiété généralisée par l’écriture, qu’elle est autogérée, c’est-à-dire suivie par les gens eux-mêmes, et offerte via Internet. L’approche utilisée vise à augmenter l’efficacité du traitement de l’anxiété généralisée tout en facilitant l’accès à l’échelle du Nouveau-Brunswick pour les gens francophones comme anglophones et provenant de régions urbaines comme rurales.

L’étude proposée, d’une durée de six semaines, vise à évaluer un traitement de l’anxiété généralisée qui repose sur un principe établi de thérapie cognitivo-comportementale pour la gestion de l’anxiété : l’exposition. Le traitement est offert aux personnes de 18 ans et plus, il est offert gracieusement et ne nécessite aucun déplacement. Appelé « À-tête-reposée », ce traitement comporte des informations sur l’anxiété généralisée et cinq séances d’écriture de 30 minutes chacune qui visent à diminuer l’anxiété, plus spécifiquement l’inquiétude.

Ce projet de recherche, financé par la Faculté des études supérieures et de la recherche de l’Université de Moncton, est mené sous la direction de la professeure France Talbot de l’Université de Moncton, en collaboration avec le professeur David A. Clark de l’Université du Nouveau-Brunswick.

Si vous avez tendance à vous inquiéter au point où cela pose un problème ou vous connaissez quelqu’un qui aurait cette tendance, cette étude pourrait vous intéresser. Pour renseignements, prière communiquer avec Mme Roch-Gagné (emr3900@umoncton.ca , 858-4406) ou avec la professeure France Talbot (france.talbot@umoncton.ca , 858-4200).
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.