Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Vendredi 06 Février 2015

Le Secteur science infirmière de l'UMCS invite à explorer les liens entre alpha et santé

Dans l'ordre habituel, voici Nathalie Boivin, Victorin Boudreau, Margot Lanteinge et Patrick Jeune.
Agrandir l'image
Dans le cadre de la série de tables rondes lancées par le Secteur science infirmière de l’Université de Moncton, campus de Shippagan (UMCS), site de Bathurst, depuis septembre 2014, une table ronde visant à explorer les liens entre alpha et santé s’est tenue le 21 janvier dernier.

Cette table ronde mettait en présence un apprenant adulte, M. Victorin Boudreau, une infirmière, Mme Margot Lanteigne et un expert de l’alpha, le directeur général du Conseil pour le développement de l’alphabétisme et des compétences des adultes du Nouveau-Brunswick (CODACNB), M. Patrick Jeune.

Ces trois invités ont pu partager leurs points de vue et expériences. Au départ, Nathalie Boivin, chercheuse dans le domaine de l’alpha en santé (littératie en santé) a dressé un bref portrait de l’évolution du concept de la santé. Cette évolution de la définition de la santé a entrainé un changement quant aux éléments qui contribuent à la santé. En effet, l’agence de santé publique du Canada (ASPC) établit que la santé est le résultat d’une douzaine de facteurs qui exercent une influence déterminante sur notre santé, d’où l’appellation « déterminants de la santé ». L’alphabétisme, ou la littératie, fait partie de ces déterminants.

Puis, les invités se sont prononcés tour à tour pour discuter du lien entre alphabétisme et santé. M. Boudreau, apprenant adulte, a offert des exemples concrets et très touchants de la façon dont ce lien se vit au quotidien pour les gens dont les compétences en littératie sont insuffisantes. M. Jeune a enchainé sur les conséquences qu’entrainent un niveau insuffisant d’alphabétisme pour les adultes : perte de confiance, stigmatisation, retrait de la vie sociale, possibilité limitée d’exercer un emploi, etc. De son côté, Mme Margot Lanteigne a partagé ce qu’elle rencontre régulièrement alors que les clients avec lesquels elle interagit peinent à gérer toutes les composantes associées à leur condition de santé.

Les gens présents ont contribué à la discussion et à l’exploration de pistes de solution. Une trentaine de personnes ont ainsi participé à cette discussion. À la suite de la table ronde, le journaliste Jacques Ouellette, de la station de radio CKLE, a enregistré une émission spéciale afin de poursuivre la discussion et la partager à l’ensemble des gens de la région.

-30-

Information :

Nathalie Boivin
506 545-3500 poste 3508
nathalie.boivin@umoncton.ca

Source :

Service des communications
506 336-3400 poste 3405
diane.roy-friolet@umoncton.ca
Source : Service des communications, Campus de Shippagan
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.