Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 28 Janvier 2015

La Société canadienne de la SP et la Fondation de la recherche en santé du Nouveau-Brunswick financent conjointement les travaux de recherche du professeur Alain Simard

La photo nous fait voir, de gauche à droite, Bruno Battistini, directeur général de la Fondation de la recherche en santé du Nouveau-Brunswick (FRSNB); Alain Simard, professeur adjoint au Département de chimie et biochimie de l’Université de Moncton et au Centre de formation médicale du Nouveau-Brunswick et bénéficiaire de la subvention de fonctionnement offerte conjointement par la Société de la sclérose en plaques et la FRSNB; et Yves Savoie, président et chef de la direction de la Société canadienne de la sclérose en plaques.
Agrandir l'image
La Société canadienne de la sclérose en plaques (SP) et la Fondation de la recherche en santé du Nouveau-Brunswick (FRSNB) subventionnent conjointement les travaux d’Alain Simard, professeur adjoint au Département de chimie et biochimie de l’Université de Moncton et au Centre de formation médicale du Nouveau-Brunswick.

Yves Savoie, président et chef de la direction de la Société canadienne de la SP, et Bruno Battistini, directeur général de la FRSNB, étaient de passage au laboratoire de M. Simard récemment afin de souligner cette annonce.

M. Simard a entrepris sa carrière de chercheur dans le domaine de la sclérose en plaques à titre de boursier postdoctoral s’intéressant aux effets de la nicotine sur l’inflammation observée dans le contexte de la SP. Dans le cadre de ses travaux poursuivis en collaboration avec son équipe de l’Université de Moncton, il a fait une observation inédite : l’acétylcholine et la nicotine – mais pas la fumée du tabac, reconnue comme un facteur de risque potentiel de la SP – ont des effets protecteurs sur les souris atteintes d’une maladie semblable à la sclérose en plaques. Les données recueillies par M. Simard et ses collaborateurs pourraient mener à la mise au point de nouveaux médicaments destinés à maîtriser l’inflammation et à l’établissement d’autres moyens de traiter la SP.

La Société canadienne de la sclérose en plaques finance des travaux de recherche susceptibles de nous éclairer sur les causes de la SP et de mener à la mise au point de traitements potentiels contre cette maladie imprévisible. La Société de la SP et l’organisme qui lui est affilié, soit la Fondation pour la recherche scientifique sur la SP, forment le principal bailleur de fonds canadien au service de la recherche sur la SP. En tant qu’organisme subventionnaire, la Société de la SP est fière de s’associer à la FRSNB pour offrir davantage de bourses de recherche de niveau de la maîtrise, du doctorat et du postdoctorat et de subventions de fonctionnement à des personnes exceptionnelles du Nouveau-Brunswick qui souhaitent entreprendre ou poursuivre une formation en recherche ou un programme de recherche dans le domaine de la SP. La subvention de fonctionnement du professeur Simard illustre bien l’esprit de collaboration qui permet à la Société de la SP et à la FRSNB d’accorder les ressources nécessaires à des travaux de recherche de grande qualité.

M. Simard a obtenu le doctorat de l’Université Laval, à Québec. Dans le cadre de ses études doctorales, il a reçu le prix Cerveau en tête de l’année des Instituts de recherche en santé du Canada. Outre la subvention accordée grâce au partenariat entre la Société de la SP et la FRSNB, M. Simard bénéficie présentement du soutien financier de la Fondation canadienne pour l’innovation et de la Fondation de l’innovation du Nouveau-Brunswick. À titre d’ambassadeur de la SP pour le Nouveau-Brunswick, il participe à des campagnes de financement et contribue activement à sensibiliser la population à la SP dans le cadre d’événements publics et de réunions de groupes d’entraide à l’occasion desquels il rend compte de ses progrès et de ceux d’autres chercheurs. Il fait également partie du comité d’examen des propositions de recherche soumises à la Société canadienne de la SP, aux côtés d’autres experts scientifiques et de membres de la collectivité, participant ainsi à l’évaluation minutieuse des demandes de subvention. Le chercheur a récemment été nommé membre du Collège de nouveaux chercheurs et créateurs en arts et en science de la Société royale du Canada, preuve de l’excellence de ses acquis en recherche et de son leadership.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.