Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 17 Septembre 2014

Nicole Lang et sœur Rhéa Larose parmi les 100 plus grandes femmes du dernier siècle!

Nicole Lang et sœur Rhéa Larose. La photo de sœur Larose, prise en 1928, fait partie de la collection des Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph à Saint-Basile.
Agrandir l'image
Nicole Lang, professeur d’histoire à l’Université de Moncton, campus d’Edmundston (UMCE), et sœur Rhéa Larose, fondatrice et directrice du Collège Maillet de Saint-Basile, figurent parmi les 100 femmes les plus remarquables du dernier siècle au Canada.

L’Alliance des femmes de la francophonie canadienne (AFFC) a rendu hommage à ces grandes femmes hors Québec à l’occasion de son gala de reconnaissance tenu le samedi 6 septembre dernier à Ottawa. Ces grandes célébrations marquaient le 100e anniversaire du premier mouvement social des femmes francophones au Canada initié, en 1914, par Almanda Walker-Marchand qui fonda alors la Fédération des femmes canadiennes-française (FFCF), l’un des trois organismes qui ont fusionné pour donner naissance à l’AFFC en octobre 2005.

Dans son site Web, l’AFFC indique qu’elle honore ces femmes de différents secteurs d’activité « qui ont marqué le dernier centenaire dans les provinces et territoires du Canada. Chacune de ces femmes a apporté une contribution sociale exceptionnelle et rallié les communautés sur divers enjeux. Elles ont ainsi laissé leur marque au sein du mouvement des femmes et de la francophonie en milieu minoritaire ».

Le Nouveau-Brunswick compte 18 femmes parmi les 100 plus grandes au pays : Aldéa Landry, Antonine Maillet, Audrey Côté-St-Onge, Corinne Gallant, Edith Branch Pinet, Françoise Chamard Cadieux, Gemma Pelletier Caron, Huberte Gautreau, Jeanne d’Arc Gaudet, Lise Ouellette, Marguerite Michaud, Marie-Esther Robichaud, Mathilda Blanchard, Nicole Lang, Paulette Sonier Rioux, Rose-Marie Losier-Cool, sœur Rhéa Larose et Yvonne LeBlanc.


Nicole Lang
Titulaire d’une maitrise et d’un doctorat en histoire de l’Université de Montréal, Nicole Lang a été honorée pour son engagement dans le mouvement féministe et dans le communautaire. Elle a occupé le poste de présidente du Comité de la condition féminine du campus d’Edmundston de 1991 à 1997.

Elle s’est également beaucoup investie en participant au comité d'élaboration et de mise en place d'une politique visant à freiner le harcèlement sexiste et sexuel à l’Université de Moncton. Pendant six ans, durant les années 1990, elle a représenté son association professionnelle au Comité de la condition féminine de la Fédération des associations de professeurs des universités du Nouveau-Brunswick.

À partir de 2007, Nicole Lang a siégé pendant cinq ans en tant que conseillère puis vice-présidente du Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick. Elle est membre, depuis plusieurs années, du comité régional de la Coalition pour l’équité salariale, laquelle lui a décerné un certificat de reconnaissance en 2008.

Plus récemment, elle a siégé au comité organisateur du Sommet des femmes 2014 dans le cadre du Congrès mondial acadien dans l’Acadie des terres et forêts.

Depuis 20 ans, elle a offert plusieurs conférences et ateliers en histoire des femmes. De plus, elle est engagée auprès de la Société canadienne du cancer depuis plus de dix ans et elle siège au comité organisateur du Relais pour la vie d’Edmundston au sein duquel elle a occupé divers postes dont ceux de présidente, de vice-présidente et de responsable des communications.

Nicole Lang est professeure d’histoire au campus d’Edmundston depuis 1991. Elle est l’auteure de nombreuses conférences, communications scientifiques et publications.

Sœur Rhéa Larose
Sœur Rhéa Larose était enseignante à l’Académie de l’Hôtel-Dieu et en fut la directrice de 1937 à 1960, avant de devenir fondatrice, en 1949, et directrice, jusqu’en 1965, du Collège Maillet de Saint-Basile.

Parmi ses marques de reconnaissance, elle a reçu la médaille de l’Ordre du Mérite scolaire acadien (1950) ainsi qu’un doctorat honorifique de l’Université de Moncton (1975) pour sa contribution de 35 années dans le domaine de l’enseignement au Nouveau-Brunswick et sa participation à la fondation du Collège Maillet. En 1976, l’Association des anciens et anciennes de Saint-Louis-Maillet lui conférait le titre de membre honoraire, une première dans l’histoire de l’Association.

Afin de souligner le travail de sœur Larose et la contribution des Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph dans l’éducation supérieure des filles au Madawaska, la bibliothèque du campus d’Edmundston porte le nom de « bibliothèque Rhéa-Larose » depuis septembre 1999.

Née en 1899, sœur Rhéa Larose a fait ses études primaires et secondaires à Ottawa. Elle a obtenu un baccalauréat ès arts de l’Université Sacré-Cœur de Bathurst (1942) et un baccalauréat en sciences sociales de l’Université Saint-Louis d’Edmundston (1958). Avant de devenir institutrice, elle travaillait pour le ministère de la Défense en 1916 et le ministère des « statistiques du Dominion » en 1920. Elle entra au noviciat des Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph à Saint-Basile en 1926. Sœur Rhéa Larose rendit l’âme en janvier 1979 à l’âge de 79 ans.

- 30 -

Renseignements : Hugues Chiasson, coordonnateur des communications de l’UMCE (506 737-5034; hugues.chiasson@umoncton.ca)
Source : Service des communications, Campus d'Edmundston
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.