Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Jeudi 28 Août 2014

La nouvelle vie d’Isabelle Courcy

Isabelle Courcy était très enthousiaste, jeudi, à l’occasion de la journée d’inscription. Mardi prochain, elle commencera ses cours dans le programme d’aménagement des forêts. (Photo : Brenda Roussel Morin)
Agrandir l'image
Chaque rentrée universitaire fait place à des histoires fascinantes.

C’est le cas d’Isabelle Courcy, une jeune femme enjouée et déterminée de 32 ans, originaire de Saint-Apollinaire, une municipalité de la rive sud de Québec.

Aujourd’hui, elle a fait un premier pas dans sa nouvelle orientation en s’inscrivant au programme de baccalauréat en aménagement des forêts de l’École de foresterie de l’Université de Moncton, campus d’Edmundston (UMCE). Tout un virage quand on considère que sa formation précédente était principalement liée au domaine de la santé (diplôme en orthèse et prothèse orthopédique, deux années en soins infirmiers et diplôme en massothérapie thérapeutique).

« C’est un changement de cap radical pour moi, a confié Isabelle Courcy. J’ai butiné dans ma carrière. J’étais secrétaire médicale, adjointe administrative et je me suis retrouvée au chômage. J’en avais assez. C’est quand je suis retournée vivre récemment à la maison familiale occupée par mon frère que mes perspectives ont changé. J’ai vécu ce que l’on appelle parfois la « crise de la trentaine ». Je me suis remise en question sur ce que je voulais et sur ma propre identité. Revenir vivre à la maison familiale est devenu pour moi un retour aux sources et c’est là que j’ai redécouvert mon grand intérêt pour la nature et les composantes que l’on retrouve en forêt. J’aime observer et utiliser mon côté analytique. Mon père était un grand chasseur et trappeur et il m’a fait découvrir les éléments bénéfiques de la forêt et de la nature. »

Isabelle Courcy estime que la forêt procure un potentiel énorme sur les plans économique, écologique et touristique. « Je suis tellement confiante qu’un diplôme en foresterie m’ouvrira de nombreuses portes. J’aimerais éventuellement pouvoir transmettre mes connaissances qui me conduiront, qui sait, vers une carrière en enseignement de la foresterie. La recherche sur les insectes ravageurs et les maladies de la forêt sont également deux aspects qui me passionnent », a-t-elle expliqué.

La dimension humaine du campus d’Edmundston l’a séduite rapidement. « J’ai rencontré un agent de recrutement de l’UMCE, M. Daniel Gautreau, lors d’un salon de l’emploi de Québec. Il m’a parlé du programme d’aménagement des forêts au campus d’Edmundston et, vivement intéressée, j’ai décidé de venir y passer une journée dans le cadre du programme « Étudiant d’un jour », en janvier. J’ai été épatée par le caractère familial de l’École de foresterie. Et les édifices du Campus, l’endroit et les paysages sont tellement beaux. La gentillesse des membres du personnel, qui m’ont accueillie à bras ouverts, m’a également beaucoup marquée. De plus, la petite taille des classes nous donne l’impression que nous suivons des cours semi-privés », a-t-elle commenté.

Parions qu’Isabelle Courcy saura se plaire dans une région de terres et forêts fécondes.

- 30 -

Renseignements : Hugues Chiasson, coordonnateur des communications de l'UMCE (506 737-5034 - b)
Source : Service des communications, Campus d'Edmundston
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.