Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Lundi 19 Mai 2014

Collation des grades : l’UMCE décore ses finissantes et finissants!

Gilles Vigneault, quelques instants avant d’être revêtu de l’épitoge le conférant docteur d’honneur en musique de l’Université de Moncton. À droite, Jean-Claude Savoie, chancelier de l’Université. (Photo Michel Carrier, MPA)
Agrandir l'image
L’Université de Moncton, campus d’Edmundston a décerné 82 diplômes et certificats lors de sa 62e collation des grades, tenue le samedi 17 mai à la salle Léo-Poulin de la polyvalente Cité des jeunes A.-M.-Sormany d’Edmundston.

Les projecteurs étaient également dirigés sur les deux docteurs d’honneur, Gilles Vigneault et Robert Pichette, qui ont été chaleureusement ovationnés.

En attribuant le titre de docteur honoris causa en musique, l’Université de Moncton a reconnu la contribution exceptionnelle de Gilles Vigneault en lettre, en musique et à la vie culturelle francophone. Natif de Natashquan et de descendance acadienne, monsieur Vigneault a célébré en 2010 les cinquante ans de sa vie artistique professionnelle. Il est une véritable légende vivante : interprète, poète, chansonnier, auteur, comédien, homme engagé, etc.

Ardent défenseur de la langue française, il est aussi un amoureux du Québec. On lui doit la chanson Gens du pays que plusieurs considèrent comme son hymne non officiel.

Âgé de 85 ans mais d’une solidité de roc, Gilles Vigneault a été fidèle à sa réputation. Sa prose a donné des frissons à son auditoire, le charmant par une allocution toute en vers faisant valoir ses propres études jusqu’à l’obtention de son doctorat honorifique de samedi. Voilà les derniers vers de son discours de samedi :

Entre le rigodon, la gigue et le cantique,
J’apprenais que mes airs… étaient de la musique!
Mais sans jamais rêver qu’un jour on honora
Ma mélodie au point d’en faire un doctorat!

Je le reçois comme on recevrait une lettre
Qui m’arrive tout droit du pays des ancêtres
Et qui dirait : « Tu es resté un Acadien
Et notre violon s’accorde avec le tien ».


L’Université de Moncton a conféré un doctorat honoris causa en administration publique à Robert Pichette pour sa contribution exceptionnelle à la vie politique, culturelle et intellectuelle de l’Acadie et du Nouveau-Brunswick.

Natif d’Edmundston, Robert Pichette est devenu, à 27 ans, le chef de cabinet du premier ministre Louis J. Robichaud dans les années 1960. Il a été un témoin important de la naissance de l’Université de Moncton, en 1963.

Il a accompagné le premier ministre dans sa quête de l’égalité des chances pour tous et de l’égalité des droits linguistiques. Il a contribué à façonner le caractère du bilinguisme officiel néo-brunswickois, en étant corédacteur du livre blanc du gouvernement sur la politique en matière de langues officielles, puis corédacteur de la loi sur les langues officielles, qui accompagne les Acadiennes et les Acadiens dans leur cheminement vers une égalité réelle.

Robert Pichette est également reconnu pour son travail dans les médias écrits et électroniques. Il a notamment été journaliste, pigiste, chroniqueur, commentateur et animateur.

Il est un héraldiste, dont la compétence est reconnue à l’échelle internationale. On lui doit le drapeau du Nouveau-Brunswick et celui de la République du Madawaska.

Robert Pichette s’est adressé aux diplômées et diplômés en les conseillant ainsi : « Chers camarades de promotion, c’est à votre tour de faire avancer ce qui doit avancer. Bon courage, et allez joyeusement brasser des cages, chicaner la bien-pensance, malmener de vieilles certitudes et déboulonner des idées reçues. Surtout, surtout, soyez d’implacables ennemis de la rectitude politique et de tout ce qui est à la saveur du jour ».

Des diplômes et certificats ont été remis à 57 étudiantes et étudiants sortants du campus d'Edmundston, tant à l'Éducation permanente qu'aux cours réguliers, dans les programmes suivants : les baccalauréats ès arts (général), ès arts multidisciplinaire, en commerce, en science infirmière, et en sciences forestières – régime régulier, le diplôme des sciences de la santé, ainsi que les certificats en gestion des services financiers, de management et en éducation des adultes.

De plus, 23 étudiantes et étudiants sortants du campus de Moncton demeurant dans la région du nord-ouest de la province ont reçu leur parchemin au campus d'Edmundston.

Le recteur et vice-chancelier de l’Université de Moncton, Raymond Théberge, a remis des prix d'excellence à deux diplômées qui ont maintenu la plus haute moyenne dans leur programme d’études, soit Maryse Collin, de Saint-Joseph-de-Madawaska (baccalauréat en science infirmière) et Annick LeBouthillier, d’Edmundston (diplôme des sciences de la santé).

La médaille d’or de l’Institut forestier du Canada a été remise à Audrey Labonté, de Labelle, au Québec. Cette médaille est attribuée à une ou un diplômé reconnu pour son dynamisme, tout au long de ses études, dans les domaines académiques et civiques.

Mathieu Plourde, étudiant finissant au baccalauréat en science infirmière, était le porte-parole des diplômées et diplômés. La messe des étudiantes et étudiants sortants, célébrée en l'église Notre-Dame-des-Sept-Douleurs d’Edmundston, a précédé la cérémonie de la collation.

- 30 -

Source : Hugues Chiasson, coordonnateur des communications à l'UMCE (506-737-5034 - b)
Autres photos (haute résolution) :Photo 1 Photo 2
Source : Service des communications, Campus d'Edmundston
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.