Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 14 Mai 2014

Sarah Pakzad est la chercheuse du mois de la Fondation pour la recherche en santé au Nouveau-Brunswick

Agrandir l'image
Neuropsychologue clinique et professeure à l’École de psychologie de la Faculté des sciences de la santé et des services communautaires de l’Université de Moncton, Sarah Pakzad est la chercheuse du mois de mai de la Fondation pour la recherche en santé du Nouveau-Brunswick (FRSNB).

La Fondation souligne ainsi l’excellence et le leadership d’une de nos chercheuses dans le domaine de la recherche en santé axée sur le patient, la médecine appliquée et l’innovation.

Mme Pakzad possède le baccalauréat et la maîtrise de l’Université de Toulouse, en France, où elle a aussi complété deux doctorats : un en neuropsychologie du langage et un autre en psychopathologie. De plus, elle a effectué une formation postdoctorale au Boston College, aux États-Unis. Puis, elle s’est jointe au corps professoral de l’Université de Moncton il y a 10 ans, en 2014. Elle est aussi professeure associée à la Faculté de médecine et des sciences de la santé (FMSS) de l’Université de Sherbrooke depuis 2009.

Les domaines de recherche de la professeure Pakzad comprennent la démence, la maladie d’Alzheimer, les troubles chroniques du vieillissement, les maladies neurodégénératives et la neuropsychologie cognitive du vieillissement. Ses recherches portent sur les troubles cognitifs de patients aux prises avec la démence ou de légers déficits cognitifs. Elle a déjà étudié les déficits cognitifs chez les victimes d’accidents vasculaires cérébraux et élargira bientôt son champ d’études aux victimes d’accidents cardiovasculaires.

La professeure Pakzad est co-chercheuse principale d’une équipe nationale et elle mènera l’une des deux équipes provinciales de chercheurs qui font partie du Consortium canadien en neurodégénérescence et en vieillissement, une initiative des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) en partenariat avec la Fondation pour la recherche en santé du Nouveau-Brunswick (FRSNB).

Elle a attiré plus d’un million de dollars en financement de la recherche et une somme d’un peu plus d’un million de dollars supplémentaire pour les cinq prochaines années vient tout juste de lui être octroyée. Elle agit à titre de mentore pour plus de 22 étudiantes et étudiants et elle a contribué à 18 articles, rapports et présentations lors de conférences nationales et internationales en plus d’avoir rédigé un livre et un chapitre de livre.

En 2012, elle a été nommée Chevalier de la Légion d’honneur du Président de la République française.

En attirant des chercheuses et des chercheurs talentueux comme la professeure Pakzad au Nouveau-Brunswick, on contribue à cet effort qui est déployé pour offrir des services de santé efficaces et pour lutter contre le cancer. On crée également un milieu de recherche dynamique qui permet de former nos étudiantes et nos étudiants pour faire d’eux les chercheuses et les chercheurs en santé exceptionnels de demain.

Renseignements : http://www.nbhrf.com/fr/chercheur-en-sante-mois-nb
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.