Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 14 Mai 2014

L’U de M a accueilli le forum local de Français pour l’avenir

La photo prise lors du forum local de Français pour l’avenir nous fait voir, de gauche à droite, Michelle Boudreau, enseignante de français langue seconde au Harrison Trimble High School de Moncton; Katherine d’Entremont, commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick; Danielle Lamothe, directrice générale de l’organisme Le français pour l’avenir; Hughie Batherson, vice-recteur aux affaires étudiantes à l’Université Sainte-Anne en Nouvelle-Écosse et conférencier invité; Max Cooke, président du conseil d’administration de l’organisme Le Français pour l’avenir; George LeBlanc, maire de la ville de Moncton; Jean-Marc Arseneau, agent de recrutement à l’Université de Moncton et coordonnateur de la journée; Chantal Roy, mentore en français langue seconde au district scolaire anglophone; Hélène Pelletier, directrice générale de l’organisme Canadian Parents for French, section du Nouveau-Brunswick; et Emma Brown, élève de la 12e année au Harrison Trimble High School, de Moncton.
Agrandir l'image
Pour la septième année consécutive, l’organisme national Le français pour l’avenir a organisé un forum local à Moncton. Le 6 mai dernier, 120 élèves de la 11e année provenant des huit écoles du district scolaire anglophone de la région se sont rassemblés au pavillon Jacqueline-Bouchard du campus de Moncton pour une journée « en français ».

Neuf ateliers interactifs étaient au programme autour des thèmes de l’éducation, la nutrition, la science infirmière, l’improvisation, le droit, la musique, la kinésiologie, la psychologie et l’implication sociale. La journée a aussi été agrémentée d’un repas et de musique mettant en vedette des musiciens du Département de musique de l’Université de Moncton.

Hughie Batherson, vice-recteur aux affaires étudiantes à l’Université Sainte-Anne, en Nouvelle-Écosse, était le conférencier invité. Ayant lui-même appris le français comme langue seconde après avoir terminé ses études secondaires, M. Batherson était la personne toute indiquée pour faire valoir les bénéfices de bien maîtriser les deux langues officielles du Nouveau-Brunswick et du Canada.

Le français pour l’avenir a été fondé en 1997 par John Ralston Saul et Lisa Balfour Bowen et a comme mission de contribuer à la création d’un Canada où tous les jeunes accordent une valeur à notre héritage francophone, apprécient les cultures francophones et s’efforcent d’exceller en langue française.

Ce printemps, des forums de Français pour l’avenir ont aussi lieu dans huit autres villes à l’échelle du pays, soit Calgary, Halifax, Montréal, Ottawa, Toronto, Vancouver, Whitehorse et Winnipeg.

Renseignements : Jean-Marc Arseneau, coordonnateur du forum de Moncton au (506) 863-2210 ou par courriel à jean.marc.arseneau@umoncton.ca.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.