Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Jeudi 10 Avril 2014

L’Université de Moncton fait belle figure au Jeux de la traduction à Québec

La photo nous fait voir l’équipe de l’Université de Moncton aux 9es Jeux de la traduction. À l’avant, on voit, de gauche à droite, Marie-Julie Bourque, Jolaine Arseneau et Rosiane Comeau, réserviste, et à l’arrière, Jean-Sébastien Landry, capitaine; Camille Goguen, Gabriel Chiasson, Delaney Clarke, bénévole, et Élise Pelletier.
Agrandir l'image
Les 9es Jeux de la traduction ont eu lieu cette année du 7 au 9 mars à l’Université Laval, à Québec. Pour l’édition 2014, onze universités avaient des équipes : l’Université du Québec en Outaouais, l’Université de Montréal, l’Université Concordia, l’Université de Sherbrooke, l’Université de Moncton, l’Université du Québec à Trois-Rivières, l’Université McGill, l’Université de Hearst, l’Université d’Ottawa, l’Université York (Collège Glendon) et l’Université Laval.

L’équipe de l’Université de Moncton était composée cette année de Marie-Julie Bourque, de Charlottetown; Jolaine Arseneau, de Dieppe; Élise Pelletier, de Lac Baker; Gabriel Chiasson, de Gauvreau; Jean-Sébastien Landry, de Bertrand, capitaine, et Camille Goguen, de Saint-Antoine. Rosiane Comeau, de La Butte, et Delaney Clarke, d’Ottawa, diplômée du Département en 2013, accompagnaient l’équipe. Alain Otis, chargé d’enseignement au Département de traduction et des langues, agissait comme accompagnateur.

Cette année, à Laval, les onze équipes – au total 66 participantes et participants – se sont soumis à des épreuves de traduction, vers l’anglais et vers le français, à compter du samedi 8 mars. Il y avait le concours de traduction vers le français, première épreuve des Jeux, puis le concours de traduction vers l’anglais. Il s’agissait, dans les deux cas, de traduire un texte d’environ 250 mots en 75 minutes. Ensuite, deux épreuves par équipes de trois, la traduction de chansons et la traduction de publicités, et trois épreuves par équipes de deux, la traduction avec contraintes, la traduction historique et la traduction audio-visuelle.

L’épreuve de simulation professionnelle a eu lieu le lendemain. Dans cet exercice, les membres des équipes ont dû recréer les conditions de production d’un texte en milieu de travail, en faisant les fonctions de traduction, de recherche et de révision pour un texte d’environ 600 mots à rendre en français.

Les participantes et participants ont eu droit à deux conférences, la première, samedi, par Philippe Gardy, chargé de cours à l’Université Laval, sur la techno-pédagogie, et la seconde, dimanche, par Valérie Florentin, chargée de cours à l’Université Laval, sur l’humour en traduction.

Au terme de la compétition, l’équipe de l’Université de Moncton a reçu trois mentions honorables, une (2e place) pour la traduction de la chanson vers le français, une autre (4e place) pour la traduction audio-visuelle et une dernière (4e place) pour la traduction avec contrainte.

Les Jeux de la traduction de 2015, les Jeux du dixième anniversaire, auront lieu en mars 2015, à l’Université de Montréal.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.