Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mardi 25 Mars 2014

Lancement de l’édition critique des Conventions nationales acadiennes, tome I : 1881-1890 : Mermamcook (1881), Miscouche (1884), Pointe-de-l’Église (1890)

La photo prise lors du lancement nous fait voir, de gauche à droite, Neil Boucher, vice-recteur à l’enseignement et à la recherche; Chantal Richard, professeure agrégée au Département d’études françaises de l’Université du Nouveau-Brunswick et coauteure; Denis Bourque, professeur titulaire au Département d’études françaises, directeur du Groupe de recherche en édition critique de l’Université de Moncton et coauteur, et Raymond Théberge, recteur et vice-chancelier. Amélie Giroux, collaboratrice, était absente au moment où la photo fut prise.
Agrandir l'image
L’Institut d’études acadiennes de l’Université de Moncton et le Groupe de recherche en édition critique de l’Université de Moncton ont procédé au lancement de l’édition critique des Conventions nationales acadiennes, tome I : 1881-1890 : Mermamcook (1881), Miscouche (1884), Pointe-de-l’Église (1890), le mercredi 19 mars, au campus de Moncton. Cette édition critique a été établie par les professeurs Denis Bourque, de l’Université de Moncton, et Chantal Richard, de l’Université du Nouveau-Brunswick, avec la collaboration d’Amélie Giroux.

Cet ouvrage est le deuxième titre de la collection « Bibliothèque acadienne » de l’Institut d’études acadiennes et du Groupe de recherche en édition critique de l’Université de Moncton qui réunit en éditions critiques les textes fondamentaux de la littérature acadienne. Il est lancé dans l’année commémorant le 150e anniversaire de fondation du Collège Saint-Joseph de Memramcook, lieu de la première Convention nationale acadienne en 1881.

Comme on peut le lire en quatrième de couverture : « Les dix conventions nationales acadiennes qui ont lieu entre 1881 et 1937 revêtent encore de nos jours une grande importance pour l’historien, le littéraire et le sociologue sûrement, mais aussi pour quiconque s’intéresse à l’Acadie et à son histoire. Ces conventions, en effet, marquent à la fois l’émergence, l’apogée et le déclin du nationalisme acadien traditionnel et constituent, dans une très large mesure, le fondement même de ce qu’est devenue l’Acadie moderne. Le présent volume reproduit, sous forme d’édition critique, les discours et sermons des trois premières conventions acadiennes qui eurent lieu à Memramcook (1881), à Miscouche (1884) et à Pointe-de-l’Église (1890). C’est lors de ces trois conventions que les Acadiens font le choix d’une patronne, d’une fête nationale, d’un drapeau, d’un insigne et d’un hymne et que fut fondée la Société de l’Assomption qui deviendra plus tard la Société nationale de l’Acadie. »

Cet ouvrage a bénéficié de l’appui financier de l’Université de Moncton et de l’Université du Nouveau-Brunswick.

Denis Bourque est professeur titulaire au Département d’études françaises de l’Université de Moncton où il enseigne principalement la littérature acadienne. Il a codirigé, avec Anne Brown, l’ouvrage collectif Le carnavalesque dans les littératures d’expression française d’Amérique du Nord (1998) et, avec Marie-Linda Lord, le collectif Paysages imaginaires de l’Acadie : un atlas littéraire (2009). Il a aussi publié de nombreux articles et chapitres de livres au Canada et à l’étranger sur la littérature acadienne et particulièrement sur l’œuvre d’Antonine Maillet. Il dirige actuellement un groupe de recherche à l’Université de Moncton qui travaille à la publication d’éditions critiques des œuvres fondamentales de la littérature acadienne.

Chantal Richard est professeure agrégée au Département d’études françaises de l’Université du Nouveau-Brunswick. Elle est l’auteure de nombreux articles et chapitres de livres portant sur la culture, l’idéologie et la littérature acadiennes du point de vue des cultures et des langues en contact, des théories du roman contemporain et de l’analyse de discours nationalistes par la statistique textuelle. Ses travaux sont parus dans Acadiensis, Studies in Canadian Literature/Études en littérature canadienne et Lexicométrica, entre autres. Elle dirige actuellement une équipe de recherche interuniversitaire qui vise à analyser le concept d’identité collective dans les discours de la Renaissance acadienne et les discours loyalistes de la même époque.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.