Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Vendredi 21 Février 2014

L’IRFN, un service essentiel dont l’industrie forestière ne peut se passer

Deux employés de l’IRFN, Monique Girouard, chef du volet Caractérisation de la ressource et modélisation, et André Cyr, technicien en recherche forestière, donnent des explications aux dignitaires au cours d’une visite guidée suivant l’ouverture officielle de l’Institut. À gauche, on reconnait Jacques Paul Couturier, vice-recteur de l’UMCE et président du conseil d’administration de l’IRFN, Yvon Bonenfant, député provincial de Madawaska-les-Lacs, Madelaine Dubé, ministre du Développement social du Nouveau-Brunswick et députée d’Edmundston-Saint-Basile, ainsi que Bernard Valcourt (de dos), ministre des Affaires autochtones et du développement du Nord canadien et député fédéral de Madawaska-Restigouche.
Agrandir l'image
Les effets de l’Institut de recherche sur les feuillus nordiques (IRFN) depuis sa création en 2012 sont déjà palpables dans le vaste monde de l’industrie forestière au Nouveau-Brunswick et continuent de s’intensifier.

Les travaux de recherche appliquée menés par l’équipe d’experts de l’IRFN ont déjà abouti à la réalisation de trois documents et un outil fort utiles pour l’industrie forestière, soit un système de classification des tiges du Nouveau-Brunswick, une matrice de produits pour les feuillus, une analyse de la conception d’un réseau pour la mobilisation des connaissances et l’innovation pour l’Institut ainsi qu’un outil pour la planification de peuplements feuillus.

Le système de classification est un outil à la fois pratique et innovateur pour assister les forestiers professionnels, les gestionnaires et les chercheurs dans la prise de décisions sylvicoles, pour prédire le panier de produits et pour déterminer les couts d’opérations et de récolte.

La matrice permet le calcul des volumes marchands et des volumes de sciage pour les essences feuillues par classes de forme d’arbre.

L’analyse de la conception d’un réseau pour la mobilisation des connaissances et l’innovation est un rapport basé sur la recherche portant sur l’efficacité et l’impact des réseaux de recherche.

À l’aide de données d’inventaire, l’outil de planification multitraitement permet d’effectuer automatiquement la distribution spatiale des différents traitements sylvicoles. Dans l’optique de réduire les couts d’opérations et d’améliorer l’aménagement forestier, les résultats peuvent être importés directement dans les unités GPS d’équipements de récolte afin de guider les opérateurs en forêt.

Le laboratoire de foresterie de précision est également une composante importante de l’IRFN. Tout dernièrement, le laboratoire s’est attiré beaucoup d’éloges par la démonstration de son équipement de haute technologie (notamment les aéronefs sans pilote et le laser terrestre) qui permet de fournir des solutions à la fine pointe de la technologie pour une meilleure gestion des ressources forestières.

L’Institut mise également sur la contribution de son laboratoire de sylviculture des feuillus qui offre un environnement de travail polyvalent pour mener des recherches appliquées afin d’approfondir les connaissances et les capacités de gérer les peuplements de feuillus complexes. En plus de plusieurs stations haut de gamme, le laboratoire est équipé de deux licences Windendro, d’un scanneur ainsi que de deux stations de micromètres Velmex et systèmes de capteurs pour l’analyse des anneaux des arbres.

« Notre recherche est très appréciée des acteurs du domaine forestier et nous entretenons mutuellement des liens très étroits qui permettent à l’industrie et à l’Institut d’évoluer sans cesse, de mieux performer et d’améliorer ses façons de faire et de se démarquer dans l’échiquier national », a indiqué le directeur général de l’IRFN, Gaetan Pelletier.

Situé sur le campus d’Edmundston de l’Université de Moncton, l’Institut a pour mission de favoriser le développement viable de la ressource feuillue et d’appuyer, par des activités de recherche appliquée, le développement optimal des forêts feuillues pour le bénéfice des entreprises et des organismes qui œuvrent en sa mise en valeur et son exploitation.

- 30 -

Renseignements : Gaetan Pelletier, directeur général de l’IRFN : 506 737-5460; gaetan.pelletier@umoncton.ca
Source : Service des communications, Campus d'Edmundston
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.