Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Vendredi 22 Novembre 2013

L’ICRML offrira une bourse à une chercheuse ou un chercheur invité

L’Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques (ICMRL) vient de lancer une nouvelle initiative afin de promouvoir la recherche sur les communautés de langue officielle en situation minoritaire (CLOSM) au Canada.

Chaque année, l’ICRML offrira une bourse à une chercheuse ou à un chercheur qui s’intéresse aux questions touchant les CLOSM au Canada, soit les francophones hors Québec ou les anglophones au Québec. Leur recherche devra porter sur l’un des axes de recherche spécifiques, comme par exemple les arts, la culture, la vitalité des communautés, la famille et la santé en contexte minoritaire. Pour plus d’information sur les axes de recherche de l’ICRML, visitez le http://icrml.ca/fr/institut/institut-en-bref/axes-de-recherche.

Seuls les nouveaux chercheurs titulaires d’un doctorat qui s’intéressent aux problématiques des CLOSM au Canada sont admissibles pour cette bourse qui est destinée uniquement à des chercheurs individuels. Le personne choisie pourra demander 1 500 $ par mois jusqu’à concurrence de 4 500 $.

Un comité formé du directeur général et des chercheurs de l’ICRML évaluera les demandes et le choix se fera en fonction de l’excellence du dossier de candidature et de l’intérêt de la recherche sur les CLOSM. La date limite pour soumettre sa candidature est le 2 décembre 2013.

Si vous avez des questions au sujet du concours, veuillez communiquer avec Azure René de Cotret à azure.renedecotret@umoncton.ca ou par téléphone au (506) 858-4669. Vous pouvez aussi consulter le site Web http://www.icrml.ca/fr/component/content/article/1282-concours

Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.