Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 16 Octobre 2013

Un franc succès pour les conférences de Jacques Péret, professeur d’histoire moderne à l’Université de Poitiers, et de nombreuses perspectives de collaboration en recherche pour l’UMCS

Conférence - Tempête de Xynthia sur les côtes du Centre-Ouest atlantique françsis en 2010.
Agrandir l'image
La visite de Jacques Péret, professeur d’histoire moderne à l’Université de Poitiers, a donné lieu à deux conférences qui ont suscité beaucoup d’intérêt à l’intérieur et à l’extérieur de la communauté universitaire. De plus, plusieurs perspectives de collaboration avec l’équipe des chercheurs du campus de Shippagan, dont ceux du programme de baccalauréat en gestion intégrée des zones côtières, ont été retenues faisant perdurer les liens entre l’UMCS et l’Université de Poitiers.

Ainsi, près d’une cinquantaine de personnes, dont plusieurs acteurs clés de la gouvernance locale, ont participé à la conférence du 3 octobre dernier sur l’histoire de la vulnérabilité des littoraux qui explorait avec une perspective historique le cas de la tempête Xynthia qui a fait près de 53 morts sur les côtes vendéennes du Centre-Ouest atlantique français en 2010. C’est d’ailleurs la mémoire disparue de plusieurs évènements climatiques exceptionnels au fil des siècles et cette recherche à tout prix d’un bâti avec « vue sur mer » qui auront conduit à une accélération depuis une soixantaine d’années de l’occupation du littoral. M. Péret a ainsi montré comment la construction d’un littoral idéalisé et la perte de culture maritime auront conduit ces populations à faire fi des dangers de la mer et de toute culture du risque. Depuis, une réflexion s’est engagée pour mettre en œuvre une réelle politique rigoureuse de suivi du risque côtier avec, notamment, la mise en place d’un plan interministériel de prévention des risques de submersion rapide.

Le vendredi 4 octobre, une trentaine de personnes ont participé à la deuxième conférence de Jacques Péret sur les phares de l’Atlantique et la mutation de ce patrimoine maritime. À la fois symboles de danger et d’espoir, les phares font partie du patrimoine maritime de la région. Entre mythe et réalité, Jacques Péret a fasciné son auditoire pour l’histoire du phare de Cordouan, un monument extraordinaire qui git en pleine mer depuis quatre siècles. Ce patrimoine est aujourd’hui en pleine mutation avec l’automatisation des phares, l’abandon des gardiens de phares et le désengagement de l’État dans leur entretien. Il revient maintenant aux communautés côtières de prouver leur engagement auprès de la préservation de ce patrimoine.

Ces activités ont été une vraie réussite grâce au soutien financier du vice-rectorat et du décanat des études des secteurs administration, arts et sciences humaines ainsi que des sciences. Nous remercions également le Service des communications pour son appui à la diffusion des activités. De plus, l’aspect logistique aura été bien orchestré grâce à l’appui du service des bâtiments et de la cafétéria. Les étudiants et Anne Doiron, diplômée du BGIZC, auront également contribué à la bonne réalisation de ces activités.
Autres photos (haute résolution) :Photo 1
Source : Service des communications, Campus de Shippagan
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.