Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mardi 01 Octobre 2013

La professeure Denise Lamontagne est lauréate du Prix France-Acadie pour son livre « Le Culte à Sainte Anne en Acadie »

Agrandir l'image
Denise Lamontagne, professeure en sciences religieuses au Département d’histoire et de géographie de l’Université de Moncton, est lauréate du Prix France-Acadie pour son livre « Le Culte à Sainte Anne en Acadie ».

Cet ouvrage, paru aux Presses de l’Université Laval, collection Les archives du folklore 29, a remporté tous les suffrages des membres du jury.

Sainte Anne est connue dans l’histoire de l’Église comme la mère de Marie. Pourtant, elle ne possède aucune base scripturaire et n’a jamais été reconnue canoniquement par l’éthéologie catholique. Après le concile de Trente, le culte à sainte Anne devait être assimilé au culte marial. Or sainte Anne triomphe toujours aujourd’hui dans deux principaux lieux de résistance reconnus : ses sanctuaires d’Auray en Bretagne et de Beaupré au Québec.

En Acadie, sainte Anne a fait l’objet du même processus de marginalisation de la part d’une faction de l’élite clérico-nationaliste. Néanmoins, la sainte triomphe encore dans son sanctuaire du Bocage, le long de la côte acadienne. Cette résistance de la figure de sainte Anne en Acadie invite alors à relativiser le concept de marginalité et renvoie à la nécessité d’explorer l’univers symbolico-religieux d’un peuple en dehors des seuls lieux de discours officiels. L’exploration de l’imaginaire religieux, par la littérature orale, se présente dès lors comme la voie privilégiée pour pénétrer le véritable univers symbolique de l’homo religiosus. Et pour cause! L’histoire religieuse d’un peuple risque de se faire théologie politique lorsque l’historien néglige l’histoire vue d’en bas.

Professeure d’histoire comparée des religions, Denise Lamontagne s’intéresse tout particulièrement à l’étude des cultes populaires à partir d’une approche transversale où se rencontrent des disciplines comme l’histoire, l’ethnologie, la sociologie et la psychanalyse, et qui se concentre autour du concept de marginalité.

Son approche a donné lieu à une thèse de doctorat sur la figure de sainte Anne dans l’histoire du catholicisme en Acadie. Ses études comparatives France-Acadie connaissent maintenant une extension vers d’autres figures marginales appartenant à la culture populaire, telles que la sorcière, la gitane et le passeur.

Mme Lamontagne est active au sein de l’Association internationale des études médico-psychologiques et religieuses et de la Société québécoise pour l’étude de la religion; elle fait aussi partie du Groupe de recherche en études acadiennes de l’Université Sainte-Anne, en Nouvelle-Écosse.

La remise du Prix France-Acadie aura lieu à Paris en novembre.

Ce livre est en vente à la Librairie acadienne du campus de Moncton en format papier ou en format numérique à http://www.librairieacadienne.ca/details.aspx?id=107605
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.