Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Vendredi 30 Août 2013

UMCE : Rennée Ouellette conjuguera études et jeune famille!

Rennée Ouellette, en compagnie de ses enfants, Èvelyne, Timothé et Janne, le matin de la rentrée universitaire à l’UMCE. (Photo : Roger Grandmaison)
Agrandir l'image
Il est plutôt rare de voir une étudiante être accompagnée de ses trois jeunes enfants lors d’une rentrée universitaire.

Bien entourée de ses trésors dans les marches de l’escalier central du pavillon Simon-Larouche, jeudi, à l’occasion de la journée d’accueil et d’inscription de l’Université de Moncton, campus d’Edmundston (UMCE), Rennée Ouellette se replonge dans les études après une interruption de quelques années.

L’étudiante de 31 ans de Riceville, une communauté sise à proximité de la ville d’Edmundston, a de nouveaux objectifs de carrière.

« J’ai mis un terme à mes études en éducation en 2004 avec seulement une année à compléter car j’étais enceinte de notre première enfant, Èvelyne, aujourd’hui âgée de 8 ans. Puis, Janne (6 ans) et Timothé (3 ans) ont suivi », a-t-elle indiqué.

« Je me suis lancée en affaires pendant tout ce temps mais, question de stabilité financière, j’ai décidé de retourner aux études. Je rêve aujourd’hui de devenir sexologue. Pour ce faire, je dois au préalable devenir titulaire d’une maitrise. C’est pourquoi la transition doit se faire par l’obtention d’un baccalauréat. Et j’ai choisi le bac ès arts multidisciplinaire. Puisque j’ai déjà fait plusieurs années d’études en éducation, j’ai reçu les équivalences suffisantes pour compléter une concentration. Pour les deux autres concentrations, j’ai opté pour la psychologie et la philosophie. J’entame donc, en quelque sorte, ma troisième année dans le programme d’études », a-t-elle raconté.

Rennée Ouellette est très excitée à l’idée de se retrouver sur les bancs universitaires.

« Il n’est jamais trop tard pour s’instruire. Ce ne sera certes pas facile mais j’ai l’appui inconditionnel de mon mari et de mes deux filles qui comprennent ce que leur maman entreprend. Je me donne un mois pour bien m’adapter. Les installations ont beaucoup changé depuis le début des années 2000 à l’UMCE. C’est tellement moderne et informatisé. Si je me fie aux excellentes présentations données lors des sessions d’information d’aujourd’hui (jeudi), je connaitrai une très belle année à l’UMCE », a-t-elle confié d’un air assuré.

Le fait de conjuguer études et famille n’est pas un obstacle à ses yeux. « Pas du tout, a-t-elle insisté. Je prends les études comme un emploi à temps plein. Je serai à l’Université de 8 h 30 à 16 h 30. Et pas question d’apporter des devoirs à la maison... Je serai bien disciplinée ».

Rennée Ouellette est très enthousiaste quand elle songe à sa future carrière. « Deux ans de bac et deux ans de maitrise, c’est tout avant d’y parvenir », a-t-elle lâché d’un regard passionné.

- 30 -

Renseignements : Hugues Chiasson, coordonnateur des communications de l'UMCE (506 737-5034 - b)
Source : Service des communications, Campus d'Edmundston
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.