Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Vendredi 21 Juin 2013

La conférence sur le 50e anniversaire de la Commission royale d'enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme a été un succès

La photo nous fait voir, de gauche à droite, Éric Forgues, Odette Snow, Graham Fraser, Hilaire Lemoine, Michelle Landry, Michel Doucet et Matthieu LeBlanc. Absent de la photo : Michael Behiels.
Agrandir l'image
Le 14 juin, l’Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques et l’Observatoire international des droits linguistiques ont tenu une conférence à Moncton afin de souligner le 50e anniversaire de la Commission royale d’enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme. Cette initiative, prise conjointement entre l’Institut sur les langues officielles et le bilinguisme et le Commissariat aux langues officielles du Canada, s’est révélée un succès tant dans la qualité des présentations que dans le niveau de participation.

En plus de celle de Moncton, des conférences ont eu lieu à Ottawa, Toronto, Edmonton, Winnipeg et Montréal. La Commission royale d’enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme a été mise sur pied en 1963 et elle a rendu son rapport en 1969. Les conclusions auxquelles sont arrivés les deux présidents de la Commission, André Laurendeau, rédacteur en chef du quotidien Le Devoir, et Davidson Dunton, recteur de l’Université Carleton, ont eu des conséquences tangibles sur le paysage linguistique du Canada que l’on connaît, et qu’on tient parfois pour acquis aujourd’hui. Cette conférence a permis de donner la chance d’en apprécier son héritage.

La conférence à Moncton a réuni près de 60 personnes. Le mot de bienvenue du recteur de l’Université de Moncton, Raymond Théberge, a été lu par Odette Snow, doyenne de la Faculté de droit, et fut suivi par un mot d’Hilaire Lemoine, de l’Institut des langues officielles et du bilinguisme. Des conférences furent ensuite prononcées par Michael Behiels de l’Université d’Ottawa, Michelle Landry et Matthieu Leblanc, tous deux de l’Université de Moncton, et Éric Forgues, de l’Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques.

Puis, le Commissaire aux langues officielles du Canada, Graham Fraser, a fait une présentation sur les legs de la Commission royale d’enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme, 50 ans plus tard.

Le directeur de l’Observatoire international des droits linguistiques, Michel Doucet, a clôturé la conférence.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.