Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Vendredi 10 Mai 2013

Un groupe d’étudiants de la maîtrise en gestion des services de santé propose des pistes prometteuses pour renforcer les soins de santé primaires au Réseau de santé Vitalité

GROUPE AU CAMPUS DE MONCTON - La photo, prise au campus de Moncton, nous fait voir, de gauche à droite, à l’avant : Pier Bouchard, professeure et directrice du Département d’administration publique; Michelina Mancuso, directrice exécutive de l’évaluation du rendement au Conseil de santé du Nouveau-Brunswick; les étudiantes Amy Lynn Gauthier et Karine Bujold; et Jenny Robinson, coordonnatrice de projets; à l’arrière : les étudiants Geneviève Dostaler, Richard Louis et Geneviève Savoie; et Suzanne Robichaud, vice-présidente aux soins de santé primaires au Réseau de santé Vitalité.
Agrandir l'image
À l’issue du cours Projet d’intégration, un groupe de dix étudiantes et étudiants de la maîtrise en gestion des services de santé a présenté les résultats de ses travaux à divers intervenants du milieu de la santé.

Le groupe a été dirigé tout au long de l’année par Pier Bouchard, professeure au Département d’administration publique, et Suzanne Robichaud, vice-présidente aux soins de santé primaires pour le Réseau de santé Vitalité.

Les équipes ont tenté d’apporter des éléments de réponse à la question suivante : Comment doit-on s’y prendre pour accélérer le changement vers une meilleure offre de soins de santé primaires ? Ce fut une belle occasion pour eux d’étudier les principaux défis de gestion et tendances en matière de soins de santé primaires.

Parmi les réalisations du groupe, notons l’étude de pratiques innovatrices au Nouveau-Brunswick, en Ontario et dans certains pays reconnus en ce domaine; la formulation de recommandations à l’intention des gestionnaires du Réseau de santé Vitalité; la mobilisation d’un groupe de professeurs et d’étudiants afin de réfléchir à la mise en place de formations sur la collaboration interprofessionnelle en santé et ainsi, de lutter contre le cloisonnement entre les disciplines qui forment les futures personnes professionnelles de la santé.

Le professeure responsable, Pier Bouchard, estime que ce cours constitue en soi une innovation puisqu’il a permis un rapprochement entre l’Université de Moncton et le Réseau de santé Vitalité. Elle tient à remercier tout particulièrement Suzanne Robichaud, vice-présidente aux soins de santé primaires pour le Réseau de santé Vitalité, Jenny Robinson, coordonnatrice de projets, et Éric Thomas pour son travail à titre d’assistant de recherche.

Une cinquantaine de personnes a assisté à cette activité.
Autres photos (haute résolution) :Photo 1
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.