Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Lundi 06 Mai 2013

Deux articles du professeur Donatien Avelé sont acceptés à l’International Conference of Critical Accounting

Agrandir l'image
Deux articles de Donatien Avelé, professeur au Département de comptabilité de la Faculté d’administration, ont été acceptés et présentés à l’International Conference of Critical Accounting», qui a eu lieu les 25 et 26 avril à New York.

Le premier article, intitulé « Positive Accounting Theory: Theoretical and Critical Perspectives », présente l’évolution de la théorie comptable depuis les travaux fondateurs de Littleton en 1953. De la pratique raisonnée à la théorie normative de Chambers (1966) en passant par la TPC initiée par Watts et Zimmerman (1978, 1979), l’article met en exergue la lutte acharnée à travers de nombreuses critiques portées sur les principales approches qui ont marqué les recherches en comptabilité ces dernières décennies.

L’étude procède ensuite à une analyse comparative des deux théories (normative et positive) qui ont fait l’objet de nombreuses critiques. En outre, l’un des objectifs principaux de cette étude est aussi d’examiner la possibilité de réconcilier la TPC et la théorie de l’agence dans l’attribution des coûts indirects de fabrication. Enfin, on retient au terme de cet article que la TPC est celle qui a été la plus controversée dans l’histoire de la théorie comptable.

Le deuxième article du professeur Avelé s’intitule « The Problematic of Imputing Joint Costs in Management Accounting for Organizations: Reviewing State of the Art Practices ».

En effet, cet article avait pour objectif de recentrer le débat sur la problématique de répartition des coûts conjoints entre les coproduits dans les organisations. À partir d’une synthèse des outils d’analyses théoriques existant sur le sujet, on a tenté de réengager la préoccupation des gestionnaires en organisation en ce qui a trait à l’imputation des coûts conjoints.

Une relecture à partir d’un état de l’art a permis de distinguer deux logiques de répartition des coûts conjoints aux coproduits - une première logique basée sur les données du marché et une seconde logique orientée plutôt sur les données physiques ou mesures matérielles.

Compte tenu des objectifs assignés à l’attribution des coûts conjoints de fabrication, on a, à partir des exemples numériques, examiné les différentes méthodes de répartition des coûts conjoints tout en montrant les particularités de chacune d’entre elles. Toutefois, la complexité et la subjectivité de répartition des coûts conjoints aux coproduits laissent croire qu’il est important de choisir une méthode tout en tenant compte des objectifs d’attribution assignés aux coûts conjoints et d’y rester assez prudent avant toute prise de décision nécessaire à l’évaluation de la performance dans des situations qui induisent l’imputation des coûts communs de fabrication.

Les deux articles seront publiés respectivement dans International Journal of Critical Accounting et dans International Journal of Economics and Accounting.

Le professeur Avelé est évidemment très heureux de ces nouvelles réalisations et compte ainsi davantage participer au rayonnement de l’Université de Moncton à l’échelle internationale de façon générale et plus particulièrement de la Faculté d’administration.

Renseignements : 858-4224
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.