Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Lundi 08 Avril 2013

Art dramatique : la première de l’exercice pédagogique public approche à grands pas

Agrandir l'image
La première de l’exercice pédagogique public des étudiants et étudiantes en art dramatique avec « Le songe d’une nuit d’été », de William Shakespeare, approche à grands pas. Les représentations ont lieu du 9 au 13 avril à 20 heures au studio-théâtre La Grange au campus de Moncton.

Cette fois, la beauté, la richesse et le style poétique inimitable de ce chef-d’œuvre, vieux de plus de 400 ans, retrouvera toute la fraicheur et les couleurs de l’actualité grâce à la traduction-adaptation d’Herménégilde Chiasson, artiste en résidence cette année aux universités de Moncton et Mount Allison.

Tout en respectant les métaphores, les tournures versifiées des répliques, le style imagé et le fil de l’histoire qui comporte plusieurs mises en abîme (du théâtre dans le théâtre à plusieurs niveaux ouvrant des perspectives plus larges pour la perception des événements) et trois actions tissées ensemble, Herménégilde Chiasson réussit le tour de force de rendre le tout dans une langue et des façons de dire qui semblent presque de par chez nous et d’aujourd’hui.

Écrite selon toute probabilité en 1594, la pièce clos le premier cycle des comédies de Shakespeare et se compte déjà parmi ses œuvres de maturité.

Le thème de la pièce est l’amour qui nous est présenté sous les différents aspects qu’il peut emprunter selon l’âge et le milieu, l’amour qui ne connait d’autres lois que les siennes propres, l’amour toujours inexplicable et aveugle qui se joue des hommes et des femmes, forme des couples et les défait selon ses caprices mais qui, avec une étonnante sagesse, fait qu’à la fin « à chacun revient sa chacune ».

Peut-on bâtir quelque chose de durable dans cette vie se basant sur ce jeu de séduction inexplicable et sur lequel nous n’avons aucun contrôle? C’est la question qui semble se dégager de cette pièce.

On a beaucoup écrit sur Shakespeare. Plusieurs vies ne suffiraient pour parcourir toute cette documentation et on l’a aussi interprété de toutes les façons car justement, la liberté que son théâtre nous laisse dans ce sens a permis à toutes les époques d’y trouver leur compte et c’est ce qui explique sa longévité et son actualité toujours renouvelée. La structure cinématographique de ses textes, formée de courtes séquences dont le montage crée toute l’atmosphère et donne un sens à l’ensemble, la multitude de caractères, de lieux et d’événements, nous rappelle parfois les superproductions américaines d’aujourd’hui.
Tous ces éléments ont séduit les étudiants et étudiantes à se lancer corps et âmes dans cette aventure passionnante et dangereuse appelé « Le songe d’une nuit d’été ».

Dans une mise en scène et sous la direction du professeur Andréi Zaharia, vous verrez évoluer sur scène les étudiantes et étudiants Isabelle Bartkowiak, Carole Belliveau, Stéphan Bénard, Marilyn Bouchard, Solange LeBlanc, Sébastien Leclerc, Xavier Lord-Giroux, Bianca Richard, Joannie Thomas et Myriam Vaudry en 4e année, et Caroline Bélisle, Mégane Comeau Dubuc, Nicolas Dupuis, Samuel Rioux et Hélène Eugénie Roy en 3e année.

Les billets sont en vente à la Librairie acadienne ou au guichet du théâtre avant les représentations : $10 $ tarif ordinaire et 5 $pour les étudiants.

Réservations : 858-4470 ou 858-4404.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.