Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Lundi 11 Mars 2013

Un nouvel ouvrage du professeur Jean-François Thibault vient de paraître

Agrandir l'image
Jean-François Thibault, professeur au Département de science politique et vice-doyen de la Faculté des arts et des sciences sociales, vient de faire paraître un ouvrage, intitulé « De la responsabilité de protéger les populations menacées. L’emploi de la force et la possibilité de la justice » aux Presses de l’Université Laval, Collection « Diké », 2013.

L’ouvrage s’interroge sur ce que devrait faire la communauté internationale lorsqu’un État n’assure plus la fonction de protection qui est la sienne, mais qu’il use et abuse au contraire de son pouvoir, se retourne contre sa propre population et utilise les moyens dont il dispose pour fomenter, inciter ou encore laisser perpétrer une violation massive et systématique des droits de l’homme.

Procédant à une analyse conceptuelle de la notion de responsabilité de protéger qui s’impose sur la scène internationale, l’ouvrage met en lumière que s’il est incapable d’assurer cette protection, l’État perd l’essentiel de ce qui fonde sa légitimité dans le monde moderne et ouvre la porte à la responsabilité subsidiaire de la communauté internationale. Celle-ci pourrait ainsi justifier d’employer la force armée à des fins de protection lorsqu’elle estime qu’une population est directement menacée par l’action ou l’inaction d’un État.

Le professeur Thibault explore les enjeux éthique, juridique et politique associés à ce nouvel horizon d’attente normatif qu’il estime aujourd’hui être constitutif de la communauté internationale.

Renseignements : 858-4018
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.