Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mardi 12 Février 2013

Lancement de l’édition critique du livre « Sans jamais parler du vent : roman de crainte et d’espoir que la mort arrive à temps » de France Daigle

La photo nous fait voir, de gauche à droite, Isabelle McKee-Allain, directrice de l’Institut d’études acadiennes; le recteur et vice-chancelier Raymond Théberge; Denis Bourque, directeur du Groupe de recherche en édition critique de l’Université de Moncton; l’auteure France Daigle; la professeure Monika Boehringer, de Mount Allison University, auteure de l’édition critique; le recteur et vice-chancelier de Mount Allison University Robert Campbell; et Amélie Giroux, coordonnatrice des collections à l’Institut d’études acadiennes.
Agrandir l'image
Le lancement de l’édition critique du livre « Sans jamais parler du vent : roman de crainte et d’espoir que la mort arrive à temps », de l’auteure France Daigle, a eu lieu le 7 février au campus de Moncton.

Cette édition critique a été établie par la professeure Monika Boehringer, de Mount Allison University de Sackville. C’est le premier titre de la collection « Bibliothèque acadienne » de l’Institut d’études acadiennes et du Groupe de recherche en édition critique de l’Université de Moncton qui réunit en éditions critiques les textes fondamentaux de la littérature acadienne.

« Dans le contexte de la littérature franco-canadienne, France Daigle n’a plus à établir sa renommée : son œuvre est étudiée en Amérique du Nord et en Europe. Elle a une douzaine de romans à son actif dont plusieurs ont été couronnés par des prix nationaux et internationaux. Son dernier roman, l’œuvre magistrale « Pour sûr », a notamment remporté le Prix littéraire du Gouverneur général du Canada en 2012. Or, lors de la parution de son premier roman, « Sans jamais parler du vent », en 1983, personne ne pouvait encore savoir que Mme Daigle laisserait une marque indélébile sur la littérature acadienne. »

« Résolument moderne, ce premier roman présente une facture expérimentale devenue l’une des caractéristiques de l’écriture daiglienne. Depuis longtemps épuisé, il fallait le rendre de nouveau accessible : chacun pourra ainsi mesurer toute la trajectoire de l’auteure, de ses débuts jusqu’à l’opus magnum le plus récent. La présente édition critique de « Sans jamais parler du vent » présente non seulement les variantes, mais aussi un choix de fragments textuels qui permet d’en retracer la genèse. Ainsi, on saisira mieux la valeur de ce texte dont la relecture seule fait ressentir tous ses effets polysémiques. »

Ce lancement a été organisé dans le cadre des activités entourant le 50e anniversaire de fondation de l’Université de Moncton.

Renseignements : 506-858-4726 / maurice.basque@umoncton.ca
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.