Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Lundi 11 Février 2013

ECO-ICRPAP : les déterminants de l’innovation des entreprises au Canada en compagnie de l’économiste Dany Brouillette

La photo nous fait voir, de gauche à droite, Marc Duhamel, chercheur principal à l’Institut canadien de recherche en politiques et administration publiques; le conférencier, Dany Brouillette, d’Industrie Canada; Ronald C. LeBlanc et Michel Deslierres, respectivement professeur et directeur du Département d’économie à la Faculté des arts et des sciences sociales de l’Université de Moncton.
Agrandir l'image
À l’invitation conjointe du Département d’économie de l’Université de Moncton et de l’Institut canadien de recherche en politiques et administration publiques, l’économiste Dany Brouillette a prononcé une conférence au campus de Moncton le 31 janvier dernier qui portait sur les déterminants de l’innovation et la performance des entreprises au Canada.

Comme en témoigne le discours sur l’état de la province prononcé le soir même par le premier ministre David Alward, l’innovation est au cœur des enjeux de politiques publiques au Nouveau-Brunswick et « la clé pour augmenter la productivité de chaque secteur, depuis la fabrication industrielle jusqu’à la mise en valeur des ressources naturelles. » Le séminaire portait ainsi sur l’un des enjeux majeurs du gouvernement qui cherche à stimuler la croissance de l’économie du Nouveau-Brunswick et la création d’emplois.

M. Brouillette utilise un nouvel environnement de données de Statistique Canada pour démontrer la complexité des stratégies d’innovation mises en œuvre par les entreprises au Canada depuis 2005 : les entreprises innovantes n’effectuent pas exclusivement de la recherche-développement (R.-D.) qui vise les innovations de procédés et de produits, mais procèdent également à des innovations organisationnelles et de marketing. Les résultats présentés à l’auditoire présent composé d’une quinzaine d’étudiants, de fonctionnaires de l’APÉCA et de professeurs d’économie et des sciences de la gestion, suggèrent qu’un soutien gouvernemental principalement axé sur la R.-D. pourrait être inefficace. Puisque le processus d'innovation des entreprises est beaucoup plus complexe, favoriser la complémentarité entre les différentes formes d’innovation pourrait améliorer le rendement de l’innovation en ce qui a trait à la productivité du travail des entreprises.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.