Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Vendredi 01 Février 2013

Le film « La dette » est à l’affiche des Rendez-vous de l’ONF en Acadie

Le film « La dette », de la réalisatrice Jennifer Baichwal (2011, 86 minutes), prendra l’affiche des Rendez-vous de l’ONF en Acadie, le lundi 4 février à 19 heures dans la salle de projection 163 du pavillon Jacqueline-Bouchard au campus de Moncton. L’entrée est libre.

Inspiré d’un ouvrage à succès de Margaret Atwood, ce long métrage document explore le concept de la dette sous toutes ses formes et met en scène les réflexions de personnages fascinants et influents, dont Louise Arbour, Karen Armstrong, Conrad Black, Raj Patel et Bill Rees.

La dette
Inspiré de l’essai à succès de Margaret Atwood « Comptes et légendes, la dette et la face cachée de la richesse », ce long métrage documentaire de Jennifer Baichwal présente la dette sous une perspective fascinante en la décrivant comme une construction mentale et observe son influence sur les relations, les sociétés, les structures dirigeantes et sur le sort de la planète.

Le film examine le lien qui s’établit entre débiteur et créancier dans divers contextes, des montagnes du nord de l’Albanie aux champs de tomates du sud de la Floride, et amalgame des récits passionnants sur le thème « posséder et être possédé » aux réflexions de penseurs renommés. Récits et réflexions se fondent grâce aux observations clairvoyantes et fines de Margaret Atwood, laquelle démontre que le concept de « dette » se situe au cœur même de l’expérience humaine et que, puisqu’il s’agit d’une idée, l’angle sous lequel on l’envisage en détermine le fonctionnement.

« À la fois viscéral et révélateur, le film « La dette » nous incite fortement à réexaminer les fondements de l’inégalité sociale, ce à quoi nous tenons, et le rôle essentiel des dettes dans l’organisation de nos vies – un rôle déterminant pour nos relations, pour la société et pour le sort de la planète. » Caroline Libresco, Sundance.

La réalisatrice
La dette est la première adaptation cinématographique de la documentariste canadienne Jennifer Baichwal. Cette cinéaste cependant réalise et produit des documentaires depuis maintenant 18 ans. Présentés partout dans le monde, ses films ont été récompensés au pays et à l’étranger. Nous lui devons notamment « Let It Come Down: The Life of Paul Bowles » (1998), « The Holier It Gets » (1999) et « The True Meaning of Pictures » (2003). « Paysages fabriqués » (2007), qui porte sur l’oeuvre de l’artiste Edward Burtynsky, a été projeté en salle dans plus de 15 pays, alors que « Act of God » (2009) a ouvert le Festival Hot Docs. Jennifer Baichwal travaille en ce moment à la production d’un film portant sur le thème de l’eau avec Edward Burtynsky, Nick de Pencier et Daniel Iron.

Bientôt à l’affiche
Le film « Séances » du réalisateur Danic Champoux (2012, 84 minutes), prendra l’affiche aux Rendez-vous de l’ONF en Acadie pendant la semaine du 10 février Le cancer peut-il être combattu dans un climat de relative sérénité? Le réalisateur le démontre dans ce documentaire où il filme les activités d’un centre d’oncologie et les patients qui s’y retrouvent régulièrement pour leurs traitements de chimiothérapie. Grâce au partage, à la solidarité et à l’humour, la vie se révèle souvent rebelle et indomptable.

Renseignements : www.onf.ca

Adresse Web : htpp://www.onf.ca

Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.